Le scandale des paris sportifs, un secret de polichinelle.

L'Equipe assure que de nombreux joueurs français sont impliqués dans l'affaire de matchs truqués.

Regarder des rencontres sportives uniquement par pur plaisir deviendra-t-il bientôt un acte engagé?

Nombreux sont désormais ceux qui ne s'intéressent au sport que par le biais du potentiel gain qu'il pourrait engendrer.

Aujourd'hui, on peut parier sur tout ou presque: du vainqueur, au nombre de buts sans oublier l'estimation du temps additionnel ou autres cartons jaunes ou rouges pendant la rencontre. Les paris concernant le foot européen sont majoritaires mais plus surprenant, il est tout à fait possible de parier sur une rencontre de golf ou de billard (snooker) à l'autre bout du globe.

Le point commun? La possibilité de gagner de l'argent ( et surtout de le perdre) sans bouger de son canapé.

Il était déjà possible auparavant de parier sur les issues des rencontres. Qui n'a pas connu le Loto Foot de la FDJ? Cependant, à l'image des courses de chevaux, on se contentait  auparavant de pronostics basiques à savoir le nom du vainqueur avant le début de la rencontre.

Désormais, on parie en temps réel et les cotes sont actualisées à la seconde près. Chaque parieur est donc vissé sur son téléphone durant le match .

On ne râle plus parce que son joueur a raté son penalty, on râle plutôt parce que cela nous a fait perdre de l'argent.

Qu'importe en somme le résultat sportif tant qu'il ne contrarie pas notre investissement financier.

Le déroulé du match n'est plus qu'une succession de montées d'adrénaline liées au nombre de mises. De quoi vous transformez une rencontre Annecy-Le Havre en une réplique émotionnelle d'un Chelsea- Barcelone en finale de ligue des champions. Certes, on me dira que cela suscite de l'intérêt pour les petits clubs mais le jeu n'en vaudrait pas vraiment la chandelle.

En effet, la majorité des sportifs ne vit pas de sa pratique. Les sommes gagnées au football professionnel font pâlir plus d'un rugbyman , handballeur, tennisman ou autres sportifs dans l'ombre.

La tentation ne peut être que très forte d'arrondir ses fins de mois en pipant des résultats. Il suffit qu'un petit groupe d'amis mise sur la bonne action prévue dans le match et l'argent est engrangé. Certains l'ont tenté et se sont faits prendre la main dans le sac à l'image des frères Karabatic.  D'autres sont désormais sur la sellette à l'image d'une quarantaine de joueurs de tennis, accusés d'avoir truqué de nombreuses rencontres.

La nouveauté réside au fait qu'à la différence d'une époque ou les paris profitaient principalement aux mafieux , ils peuvent de nos jours servir de variable de rémunération aux joueurs en mal de reconnaissance financière.

Faut-il s'en étonner? Était-ce prévisible? 

Les écarts phénoménaux de salaires dans le monde sportif  ne peuvent que provoquer un profond sentiment d'injustice. Chacun y va de sa propre magouille pour se dépatouiller, à l'image de la société actuelle. Comment supporter qu'un joueur de Ligue 1 soit rémunéré au minimum 15000 brut mensuel alors que pour un handballeur la moyenne tourne autour de 3000€?

On a fait entrer le  loup "argent" dans la bergerie et il a bon appétit. Il fait festin de l'esprit sportif des joueurs et des spectateurs. Qu'en restera-t-il pour les générations futures?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.