A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

83 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 déc. 2021

Nous sommes des zombies complotistes

Manifestement, certains n'ont toujours pas compris l'étape VI.D.3b du schéma vaccinal. Forcément hein, à force de passer vos samedis à manifester au lieu de vous informer sur le machin, et la meilleure façon de le bouter hors d'ici à grands coups de pompes dans le train...

A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Considération liminaire : le coup de pompe dans le train est désormais du passé. Le présent fait d'un semestre une période de quatre mois. Mais bon, il faut savoir s'adapter et prendre la bagnole... sauve qui peut, amis piétons et ennemis cyclistes!

Nous sommes des zombies complotistes. Tous? Non, bien sûr! Un petit village global résiste encore et toujours à l'envahisseur sudaf. Enfin, disons plutôt qu'il s'interroge mollement sur la capacité de nuisance dudit.

Pour mieux le contrer, 91 guerriers sur 100 (joli taux d'incidence, cependant inférieur à celui des femmes qui s'emmerdent en baisant) sont prêts à s'enfiler toutes les doses en surplus de l'étape VI.D.3a... si si, celle des cols de première catégorie, souvenez-vous.

Au classement général, on ne sait RIEN d'Omicron. O.V. nous le disait encore pas plus tard que voici deux heures, dans le poste à pyrite. Et inévitablement, une question surgit du diable vauvert : justement, et si jamais il s'énervait sur les ceusses qui font tout bien comme on leur dit? A ce stade, nous manquons d'éléments, prenons simplement toutes les précautions et fermez vos gueules!

Les 9 guerriers restants ne restent que pour le moment, et jusqu'à plus informé. Il est bon qu'ils le sachent, ces inconscients criminels! Dans l'immédiat, qu'ils se contentent de survivre toute la semaine qui vient. Et éventuellement la suivante, mais au-delà des barrières! Et à la mi-janvier, derrière les barreaux... Raus! Ach... Nein, nein... Innerhalb! Schnell !!

Parmi les perspectives les plus terrifiantes plaisamment évoquées par Mieumieux le Sinistre, retenons celle-ci, primordiale : "Vous êtes douze à table, et un treizième dessous. Tout le monde a son masque, les passoires thermiques sont aérées? Parfait, c'est parti! ... mais...mais... oh merde, Mamie n'a pas eu sa troisième dose". Il nous a pourtant prévenus, l'Olive de l'apéro : un tel cas de figure est épouvantable!!

Nonobstant, il n'a rien dit pour les grands-pères. Je m'interroge.

N.B. Ceci est un billet d'humour, ou presque. Si vous êtes arrivé là, c'est que vous l'avez pris comme tel, merci c'est sympa. Il s'autodétruira dans un laps de temps d'une année, soit 8 mois. Merci aussi à Bruno Painvin pour le conseil de prudence...
  

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Libertés fondamentales : Gérald Darmanin désavoué par le conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal — Diplomatie
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal — Terrorisme
Les confidences du commissaire des services secrets en charge des attentats du 13-Novembre
Le commissaire divisionnaire SI 562 – le nom de code le désignant – a dirigé la section chargée des enquêtes judiciaires liées au terrorisme islamique à la DGSI, entre 2013 et 2020. Il offre à Mediapart une plongée inédite dans les arcanes du service de renseignement.
par Matthieu Suc
Journal — France
Fausse rétractation de Takieddine : sur la piste d’un « cabinet noir » au service de Sarkozy
L’enquête sur l’interview arrangée de Ziad Takieddine révèle les liens de plusieurs mis en cause avec le clan Sarkozy et leur volonté de « sauver » l’ancien président, mais aussi ses anciens collaborateurs, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, également mis en examen dans l’affaire libyenne.
par Karl Laske et Fabrice Arfi

La sélection du Club

Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd