Son blog
Pangea
Voir tous
  • Suisse : l’extrême droite attaque Schengen et le droit du travail

    Par
    Affiches de campagne à La Chaux-de-Fonds (Suisse) © Pangea Affiches de campagne à La Chaux-de-Fonds (Suisse) © Pangea
    Retardée par la crise du coronavirus, la votation du 27 septembre est un coup double pour le parti xénophobe suisse UDC. Elle mettrait fin à tout accord de libre circulation – dont notamment Schengen – ainsi qu’aux mesures de protection du droit du travail, qui, générées par les accords entre la Suisse et l’UE ont renforcé la condition des Suisses et migrant-e-s au travail dans la Confédération.
  • Pury, Agassiz … libérons le patrimoine neuchâtelois de ses horreurs!

    Par
    Force est de reconnaître que les statues et les noms de rues telles que celles dédiées à l’esclavagiste David de Pury ou au raciste Louis Agassiz en disent davantage sur le présent que sur le passé du canton de Neuchâtel. Et qu’elles doivent disparaître de l’espace public pour rejoindre les musées et les cours d’histoire.
  • Coronavirus et politiques migratoires : le confinement instrument du rejet

    Par
     © Pangea © Pangea
    « Confinement », situation amère dont l’humanité connait maintenant les implications psychologiques, physiques, économiques … Contraintes malheureusement bien mieux connues des exilé-e-s. Enfermé-e-s ou restreint-e-s dans leur liberté de mouvement depuis de nombreuses années, la crise du coronavirus n’a fait qu’exacerber les logiques de rejet à leur encontre. Et ça n’a pas l’air fini.
  • Les touristes occidentaux sont (aussi) des vecteurs de coronavirus

    Par
    … et ils ont souvent du mal à le reconnaître ! Les rares mesures prises à l’encontre des touristes passent parfois pour des injustices. Or il n’en est rien si l’on compare la situation de ces personnes aux migrant-e-s et réfugié-e-s qui subissent la crise de plein fouet. Être mobile, c’est être vecteur. Mais est-ce différent selon qu’on est touriste ou personne migrante ?
  • Coronavirus : on ferme les frontières !

    Par
    Tous les xénophobes en rêvent depuis longtemps : beaucoup de pays vont fermer leurs frontières. La Corée du Nord avait ouvert le bal en début d’épidémie. Les Etats-Unis suspendent désormais les entrées aux Européen-ne-s. D’autres Etats suivent, chacun à leur façon, avec mesures spécifiques et exceptions. Une règle demeure constante : aucun pays ne ferme la porte à ses nationaux.