Actualité du livre : écriture inclusive, KKK et mariage gay, suicide à la BnF

Chaque samedi, ActuaLitté, magazine spécialisé dans le livre et la lecture, propose une revue de presse des faits marquants. En quelques clics, voici l'essentiel de ce que l'on a pu lire cette semaine.

 © free photos CC 0 © free photos CC 0
 

Inclure, exclure

L’écriture inclusive fait couler de l’encre et mobilise les forces : au cours de la semaine, cette méthode visant à mieux exprimer la présence féminine dans une phrase a connu deux grands assauts. Tout a commencé avec une proposition de loi, portée par plusieurs parlementaires — dont Marine Le Pen. Ils réclament que tout organisme bénéficiant de financements publics se voie interdire l’usage de l’écriture inclusive.

On ignore si c’est le cas pour l’enseigne Cultura, mais cette dernière a tenté le coup dans des emails à destination de ses clients. Moralité, la chaine spécialisée dans les produits culturels et les loisirs créatifs a dû reculer devant les protestations — allant jusqu’aux menaces de mort…

Suicide à la BnF

Le 3 août au matin, on apprenait qu’un magasinier de la BnF mettait fin à ses jours. Trois autres suicides avaient déjà été déplorés en 2019, et une fois encore, les organisations syndicales demandent que des mesures soient prises pour prévenir ces drames.

Répondant à ActuaLitté, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin assure qu’elle « souscrit à la nécessité de la sécurisation des lieux». À suivre.

Beyrouth, trois bibliothèques détruites

L’explosion survenue en début de semaine dans la capitale du Liban a provoqué une onde de choc destructrice. Le bilan s’alourdit, et les dégâts se constatent avec effroi. Selon les informations collectées par ActuaLitté, les trois bibliothèques publiques que pilote l’organisation non gouvernementale Assabil ont été durement frappées — d’autant plus qu’elles sont situées à proximité du port.

Mariage et Klu Klux Klan dans les comics

Étrange : au cours de la semaine, plusieurs articles ont fait état d’un mariage gay, signé dans le scénario d’un comics publié par Marvel. Et la presse de s’émouvoir de l’avancée de la cause homosexuelle… avec près de 10 ans de retard ?

Pendant ce temps, Superman, figure héroïque par excellence dans la lutte contre les despotes, reprend du service contre le KKK. Un combat qui étonne, et laisser craindre que le groupe américain ne soit en pleine ascencion.

Facebook, cou coupé

Le mouvement Stop Hate for Profit a débuté le 17 juin avec une recommandation : ne plus investir de budget publicitaire dans Facebook ni Instagram, tant que Mark Zuckerberg ne prendra pas les mesures nécessaires pour lutter contre la diffusion de messages de haine. Plus de 110 sociétés — dont Disney, Coca-Cola ou Nike — ont souscrit à cette idée. Et quelques éditeurs ont également choisi de se joindre à la révolte.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.