Nicolas Gary
ActuaLitté, magazine littéraire en ligne
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 août 2020

Actualité du livre : Agatha Christie, Censure, Biélorussie, 2 milliards €

Tous les samedis, le magazine ActuaLitté propose un rendez-vous sous la forme d'une revue de presse. L'essentiel de l'information sur le secteur du livre, ici et ailleurs.

Nicolas Gary
ActuaLitté, magazine littéraire en ligne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Indignations publiques et changements de mœurs
Après avoir bénéficié d’une nouvelle traduction, le roman Dix petit nègres de la reine du crime britannique Agatha Christie sera désormais présenté sous le titre Ils étaient dix dans son édition française, publiée par Le Masque.
Le roman, comme son titre, faisait référence à une comptine écrite au XIXe siècle, intitulée Ten Little Niggers qui n’a pas très bien vieilli... Mais Christie n’est pas la seule auteur à avoir fait réagir cette semaine : une tasse comportant une citation de Matilda, héroïne emblématique de Roald Dahl, a été accusée par certains clients de promouvoir la violence domestique. 
Censure 
Au Koweït il n’est désormais plus possible de censurer sans explication certains livres importés dans le pays. L’assemblée nationale a voté la suppression de son comité de censure des médias et publication. Le comité visait principalement à interdire tout acte " immoral et insultant envers l’islam ". 
Cette avancée sur le chemin de la liberté d’expression n’a pas inspiré la province du Pendjabau au Pakistan qui vient de faire disparaitre de la circulation un manuel de mathématiques, dont l'éditeur a fait l’erreur d'illustrer l’un des exercices avec trois petits cochons, animal prohibé par le Coran. 
International : Biélorussie 
Uni dans la contestation contre la dictature d’Alexandre Loukachenko, le peuple biélorusse vit depuis plusieurs semaines dans un climat délétère. La Fédération des associations européennes d’écrivains se joint aux avertissements portant sur la situation, alertant notamment au sujet des violences policières. 
Svetlana Alexievitch, lauréate du Prix Nobel de Littérature en 2015, était de son côté directement touchée puisque soupçonnée de soutenir une organisation politique opposée au régime. Convoquée par la justice ce mercredi 26 août 2020, elle aurait refusé de répondre aux questions des enquêteurs. 
Politique Économie
Invité sur France Inter, le Premier ministre assurait avoir prévu « Un plan très ambitieux pour les Français et pour l’économie française ». Sur les 100 milliards € qui sont attendus, 2 milliards seront alloués à la culture. On ne sait cependant pas encore comment seront distribuées ces sommes. Plusieurs organisations mettent en avant l’importance de soutenir les Artistes Auteurs qui ont été jusque là les grands oubliés de la culture. Outre-Rhin c’est 20 millions d’euros qui vont être attribués, sur dossier, à des éditeurs et des libraires. 
BookBomb
Pour marquer le coup avant la rentrée scolaire, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’est adressé à un groupe d’élèves. Mais alors que le politicien gesticulait sur l’estrade, le décor derrière lui a fini par lui voler la vedette. Les étagères de livres placées au fond de la pièce contenaient des titres à la portée symbolique forte : Fahrenheit 451, Les deux gredins, Betrayed.. Des œuvres connues pour être satiriques ou politiquement engagées. Un amusant attentat culturel qui n’a pour l’instant pas été revendiqué. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
par Bésot