Monsanto, Warren Buffett et Bill Gates...sans oublier Melinda Gates et Gates sr

Deux hommes présentés comme BFF sont actifs dans une Fondation qui promeut une compagnie à juste titre largement critiquée. Quand l'un d'eux est impliqué dans cette promotion, l'autre ne parait pas. Il est omniprésent, mais aux côtés seulement de cet autre qui s'implique. Qui prend tous les coups.

Une recherche en images sur Monsanto Bill Gates mène à quantité de montages disqualifiants, qui seraient légitimes s'il était effectivement responsable, ce qui n'est pas le cas. En ce qui concerne Buffett, c'est l'inverse. Aucun montage, responsabilité certaine. Que peuvent les citoyens, que peuvent les activistes confrontés à pareille distorsion ? Y serais-je sensible si ma situation était différente, spectatrice à distance, non impliquée, comme la majorité des gens ? Le savoir est très difficile, mais l'absence de montages avec Warren Buffett est éloquente. J'ai, du reste, mis des années à comprendre, me sentant déplacée, et ne m'autorisant aucun jugement. Je n'avais que mon incompréhension pour repère. Ce que je subis n'a aucune explication dans la logique d'un Bill Gates prédateur. Le flou se dissipe dès l'instant où je l'imagine victime, mais alors naît le vertige. Regarder, ne pas regarder cette actualité dans laquelle lui-même annule cette possibilité ? Observer les photos, comparer. En quoi les siennes sont-elles différentes des autres ? Qu'y a-t-il de saillant ? Ses mains, souvent présentes, l'expression, très mobile, plus mobile que la moyenne, ce qui facilite l'arrêt sur une expression qui ne met pas en valeur. Une photo dans une quantité rapidement visionnée se dégage, avec sa fille, Jennifer. Il a l'air heureux. La relation est manifestement importante, ne semble pas de façade. Peut-on s'inscrire dans une relation père-fille/fils qualitative, et valoriser Monsanto qui détruit l'héritage à transmettre ? Ce sont les générations futures qui paieront le plus ce gâchis. Il y a, pourtant, quantité de parents actifs dans Monsanto, et Bill Gates, sur quantité de photos n'a pas l'air victime. Il contrôle. Sous contrainte, si j'en crois mes notes en actu. Sous contrainte et sans issue, ce qui suppose impossible énonciation, calcul fait pour la bloquer. Qu'est-ce qui peut contraindre à créer une fondation à laquelle on est opposé ? A moins d'une alliance très stable entre sa femme, son père et Warren Buffett, ça semble impossible. Et il y a le contrat de licence utilisateur final des OS Microsoft, par lequel son père avocat l'a ligoté, sachant que les OS sont utilisés, par les failles délibérément laissées, pour prendre contrôle de l'extérieur, voire crasher les avions.

Hier matin, une nouvelle alerte, comme j'en reçois dans la situation de harcèlement décrite sur ce blog, m'a menée à compléter ma plainte FBI contre Warren Buffett. J'étais très piratée, prendre ma copie sur le site FBI était empêché par un affichage complètement noir dont je voulais prendre une copie. Je n'y suis pas arrivée. Sans cesse, cette autre copie que j'avais, moi, faite plus tôt, s'affichait :

Bill et Melinda Gates, interview FT Bill et Melinda Gates, interview FT

Ce genre d'expériences est très troublant. J'ai fait cette copie parce que l'intensité de tristesse, communiquée par le regard, présent, et en contact avec l'émotion m'a semblé appel à l'aide, ce que je trouve courageux. Les journalistes savent ce qu'il subit, et là, il ne cache pas ce que ça lui fait. J'ai enlevé les copies hier, et ne me souviens pas du nombre, mais il m'arrive, et ce fut le cas, quand une copie est empêchée, de la retenter jusqu'à l'obtenir. L'insistance à interférer en ne collant que celle-ci, ce qui suppose promptitude de réaction, détermination, m'est restée en mémoire. Je l'ai perçue en confirmation, avec cet aspect difficile de me trouver face à la question de savoir s'il y a menaces directement formulées, explicitées. Je ne vois pas d'autre possibilité, et en ce cas, rien, rigoureusement rien de ce qui paraît de la relation Bill Gates-Warren Buffett n'est vrai. C'est le comble de la torture morale. Non pas des allusions comme ça arrive souvent, mais des menaces de mort directes. Ce monde en est arrivé à ce niveau de dégradation.

Pareille situation est impossible sans la participation active du père de Bill Gates. Ses deux soeurs, ici avec eux, à la cérémonie Lasker sont-elles au courant ?

Bill Gates, son père et ses deux soeurs Bill Gates, son père et ses deux soeurs

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.