L'audition de Bill Gates

Demandée depuis un temps insensé dans différents contextes, tant auprès de tribunaux, dans le cadre de plaintes, qu'auprès de commissions de l'Assemblée Nationale -Développement Durable, Affaires Etrangères-, qu'elle n'ait pas encore eu lieu ne peut que choquer. Il reçoit de moi des mails quotidiens depuis 2013, et depuis 2014, j'y dénonce des crimes graves.

Ces mails sont également reçus par Brad Smith, le directeur juridique de Microsoft, par 300 employés de l'entreprise, mais aussi par des autorités américaines -James Comey, John Brennan, Barack Obama, des membres du FBI et du Département de la Justice, les élus-, des autorités françaises -Messieurs Urvoas, Molins, Le Loire, Sauvé, des magistrats dont certains membres de l'AFMI, les élus-, les élus européens, et des personnalités telles qu'Angela Merkel et Janet Yellen, dont je reçois des accusés réception de lecture.

J'ai notamment demandé cette audition dans ce référé liberté, provoqué par la présentation de mon ascendance de façon abusive, et répétée, en dépit de mes demandes de voir figurer celle qui est restée la seule jusqu'au 7 juillet 2015, date à laquelle le TGI de Mulhouse s'est permis de supprimer le nom Guihaumé, alors que je ne me suis jamais mariée, que c'est mon nom de naissance, celui qui figure sur le livret de ma famille, après mes quatre aînés, tous nés des mêmes parents :

Livret de famille Guihaumé (pdf, 4.3 MB)

Ce référé a été rejeté, je souhaite me pourvoir en cassation, et ai donc fait une demande d'aide juridictionnelle, puisque je n'ai pas les moyens d'honorer un avocat. Elle est enregistrée depuis le 7 juillet dernier : Demande AJ (pdf, 386.7 kB)

Outre cette démarche, j'ai aussi demandé cette audition dans cette plainte contre le docteur Malarewicz et Jean-Philippe Courtois, président de Microsoft International, que je communique avec les observations faites suite aux réquisitions de non informer du procureur :

Plainte avec CPC contre le docteur Malarewicz et Jean-Philippe Courtois (pdf, 4.1 MB)

Observations suite à réquisitions de non informer (pdf, 2.7 MB)

Observations suite à réquisitions de non informer-2 (pdf, 4.0 MB)

L'enjeu, lisible dans ces documents formulés sans compétence juridique, mais qui communiquent des éléments de preuve, est d'exposer pour les solutionner les attaques sous fausse bannière que ce monde connaît, et dont il est très informé. Il manifeste par tous les moyens disponibles à un homme qui vit sous chantages et menaces permanents, et se voit régulièrement obligé de chanter des louanges imposées, l'attendre et être déterminé à communiquer toutes les informations dont il dispose. Cette audition relève de l'intérêt général.

bill-gates-desert-island

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.