Nicole Péruisset-Fache
Chercheure en sciences humaines indépendante, poétesse
Abonné·e de Mediapart

348 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 nov. 2022

Nicole Péruisset-Fache
Chercheure en sciences humaines indépendante, poétesse
Abonné·e de Mediapart

La Poésie

La Poésie avait épanoui ses fleurs en silence du jour au lendemain, au sein de l’espace inconnu de toi à moi. Dans l’extase de la Rencontre, nous apportâmes à ces sublimes roses, tout juste écloses, les plus tendres soins.

Nicole Péruisset-Fache
Chercheure en sciences humaines indépendante, poétesse
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Je te parlerai
De ces amants-là
Qui ont vu deux fois
Leur cœur s'embraser»   Jacques Brel

La Poésie

La Poésie avait épanoui ses fleurs en silence du jour au lendemain, au sein de l’espace inconnu de toi à moi. Dans l’extase de la Rencontre, nous apportâmes à ces sublimes roses, tout juste écloses, les plus tendres soins. Des gouttelettes perlaient parfois sur les pétales de soie. Etait-ce la rosée du matin ou déjà des larmes de chagrin? Hélas, l’été s’enfuit trop vite, un train t’emporta ailleurs, loin de mon destin, loin de ce jardin près de la mer. Il ne resta que les épines sur les rameaux effeuillés et, dans mon cœur, le souvenir dépouillé d’un amour tragiquement amer.

Un nouvel été nous rapprocha soudain, il ranima la flamme restée vivace en nos âmes sous la cendre des jours. Une fois de plus, la Poésie explosa en gerbes d’étincelles et de couleurs, comme les millions d’étoiles d’un feu d’artifice par une nuit douce de juillet. Je sus alors que  toujours je serais tienne, quoi qu’il advienne, rencontres fugaces, joies brèves, ou profondes peines. Je t’offris au long des années un florilège, sans doute suranné, de chants de sirènes, de lais de reines, de cantilènes, pour essaimer notre légende au gré de poèmes parsemés de mes je t’aime. Le serment sanctifié par l'anneau des noces serait plus fort que la mort, plus fort que les faux pas, les orages. Tu serais doté de l’éternité des êtres infiniment aimés.

Et puis, le jour vint où, lassé, tu n’entendis plus mes paroles, où tu rompis le lien entre nos êtres esseulés, où tu te laissas leurrer par des voix folles, dans d’autres jardins, loin de la mer, parmi d’autres parfums, des rêves éphémères. Etiolées par le gel de l’hiver qui fige toute passion, les roses patientèrent dans l’ombre pour renaître, peut-être, dans la paix retrouvée d’un monde de chimères, où erre, sans espoir et sans haine, la Poésie qui enchantait notre passage ici-bas, et transcendait notre humaine misère.  

   22 novembre 2022      Aimée Saint-Laurent ©

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez