à la recherche d'un refuge ...et si la poésie

à la recherche d'un refuge, des femmes, des hommes –elle, lui ...nous

Tous ces chemins perdus
qui tournaient dans l’aurore.
Tous ces feux détachés des bois du firmament.

Et tous les rêves morts qui palpitent encore.

 

Pierre Reverdy (1889-1960)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.