niortjo
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 oct. 2021

Intervention de Marie-Inaya MUNZA au lycée Louise Michel à Epinay-sur-Seine

Le mercredi 13 octobre dernier, les élèves de 1ère MA et de 1ère AGORA ont eu le privilège d’accueillir l’écrivaine Marie-Inaya MUNZA au lycée Louise Michel à Epinay-sur-Seine.

niortjo
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le mercredi 13 octobre dernier, les élèves de 1ère MA et de 1ère AGORA ont eu le privilège d’accueillir l’écrivaine Marie-Inaya MUNZA au lycée Louise Michel d’Epinay-sur-Seine. Après leur avoir présenté son parcours et ses deux ouvrages, le roman « Black in the City » publié en 2017 et « Motéma » son recueil poétique publié en juin 2021. Marie-Inaya Munza a souhaité prioritairement délivrer un message aux élèves.

Elle est venue leur dire à quel point, le lieu où ils habitent, leur nom de famille, leur couleur de peau, ou tout cela à la fois, ne fait pas d’eux des personnes conditionnées à l'échec. Qu’ils sont les seuls responsables de ce qu'ils peuvent construire, aujourd’hui ou demain et de ne jamais autoriser personne à les limiter dans leurs ambitions!

Trois élèves de la classe de 1ère Métiers de l'Accueil ont eu le plaisir de lire le poème « Paris » puis un autre élève de la 1ère Assistance à la Gestion des Organisation s'est proposé de lire le poème “Enfant de l’univers”. Ce qui a provoqué un moment silencieux, émouvant, riche en applaudissements pour les élèves lecteurs, sous le regard ému et fière de Marie-Inaya Munza.

Après ce beau temps de lecture et d’échanges, Madame Marie-Jeanne IGBA, présidente de l'association Tout pour elles, a partagé, tout en émotion, son parcours et son message d’espoir pour les jeunes, les invitant à lire, à étudier et à réfléchir le plus possible. Tout pour elles est un réseau qui fait la promotion de toutes les femmes audacieuses et leaders. Toutes ces femmes cassent les codes et jouent des rôles modèles au sein de leurs activités et de la société.

Enfin, l’intervention s’est terminée par le témoignage de Divine TENDE DIBAYULA, présidente de l’association ESMA à la Sorbonne. Elle a encouragé l’ensemble des lycéens à s’investir dans le monde associatif. Elle leur a présenté le Service Civique et tout l'intérêt de s'y inscrire.

Marie-Inaya MUNZA a conclu la rencontre par une lecture des résumés d’intervention rédigés par les élèves au cours de la présentation et a offert son recueil de poème au meilleur texte, elle s'est ensuite livrée à une séance photo pour immortaliser ce moment.

En conclusion, cette intervention de Marie-Inaya Munza et ses accompagnantes, était une invitation à croire en soi et en ses rêves, cela à tout particulièrement motivé et touché les élèves.

Tous nos remerciements à Madame Munza pour cette intervention.

Témoignage des élèves :

Edanur: "J'ai bien aimé la rencontre avec Marie-Inaya MUNZA , sa façon de nous encourager quand elle nous a incités à aller jusqu'au bout de nos rêves. Ça m'a beaucoup plu et apporté plein de connaissances."

Karl-Loïc: " L'intervention de Marie-Inaya MUNZA a été très intéressante car je comprends les personnes noires qui viennent en France pour réussir leurs rêves. J’ai été très inspiré par son parcours. "

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — International
Le nouveau variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
UE : Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila

La sélection du Club

Billet de blog
Tragédie de Calais : retrouvons d’urgence notre humanité
Au moins 27 personnes sont mortes noyées au large de Calais ce mercredi 25 novembre. Ce nouveau drame vient alourdir le bilan des morts à cette frontière où, depuis une trentaine d’années, plus de 300 personnes ont perdu la vie, soit en essayant de la franchir soit en raison de leurs conditions de (sur)vie sur le littoral Nord.
par La Cimade
Billet de blog
Migrants : du naufrage aux larmes de crocodile
Qu’elles sèchent vite, les larmes de crocodile ! De plus en plus vite, car il y en a de moins en moins, de larmes. Même de crocodile. Et surtout pour les réfugiés. Vous vous rappelez la photo du petit corps d’Aylan, 3 ans, rejeté sur une plage de Bodrum en 2015 ? Nous oublierons tout aussi vite le naufrage qui a tué 27 migrants dans La Manche, mercredi. Place au Black Friday !
par Cuenod
Billet de blog
À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage
Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires de la fondation MSF, dénonce les responsabilités de l'État français et du ministre de l'Intérieur.
par Médecins sans frontières
Billet de blog
Ça suffit ! Pour un accueil inconditionnel des exilé.es
Allons-nous continuer à compter les morts innocents et à force de lâcheté, d’hypocrisie et de totale inhumanité, à nous faire contaminer par un imaginaire rance de repli sur soi qui finira par tout.es nous entraîner dans l’abîme ? Non, il faut commencer par rétablir les faits avant que de tout changer en matière de politique migratoire et de droit des étrangers.
par Benjamin Joyeux