... preuve par deux

Pour preuve que je fais en moyenne une découverte par jour et qu'il me suffit de résoudre des équations, je dirais même autant mathématiques que philosophiques pour que je continue à avoir raison et pour découvrir des méthodes, des inventions même en électronique, etc, voici une deuxième résolution d'équations en quelques demi-pages qui date d'hier ou ce matin.

 Pour preuve que je fais en moyenne une découverte par jour et qu'il me suffit de résoudre des équations, je dirais même autant mathématiques que philosophiques pour que je continue à avoir raison et pour découvrir des méthodes, des inventions même en électronique, etc, voici une deuxième résolution d'équations en quelques demi-pages qui date d'hier ou ce matin, je l'ai noté sur le papier. Il me semble que c'est une énigme actuelle, que, donc, j'ai résolue, à force de chercher et d'être honnête, socialiste, sociable, naturellement sociable, sociable depuis avant même ma naissance, honnête par choix sans avoir eu besoin d'y réfléchir.

 Je viens donc à l'instant de poster sur ma page facebook, ce message, tel que je n'y change pas même une virgule s'il y en a:

 "J'ai ajouté ça aussi comme résultat, ce matin, vers 1h du matin, ou hier, je l'ai noté sur papier, mais je ne l'ai pas scanné directement.
Après avoir posté ici et sur mon blog sur le site de mediapart, une méthode pour tracer des divisions à l'infini, notamment par rapport à 1 et 1/90, voici une méthode pour tracer des angles avec une règle et sans compas ni rapporteur. Je placerai ça aussi sur mon blog sur mediapart, car ce sera sans doute utile à des gens qui ne peuvent pas se payer un rapporteur et un compas. Comme ça, le calcul des cosinus est possible aussi pour des gens dans la pauvreté, sorte de méthode-D, par contre, c'est la mienne de méthode, et c'est sans doute une (re-)découverte à l'heure actuelle. Je tiens à préciser que c'est une méthode de calcul utilisable dans le domaine informatique, où il n'y a pas de compas informatique. De plus, c'est la base de mon schéma précédent pour le tracé des distances et longueurs de divisions à l'infini.

Aucune description de photo disponible.

L’image contient peut-être : texte

L’image contient peut-être : texte

 Je n'ai pas forcément l'intention de placer à chacun de mes articles de blog, une ou plusieurs images, mais ici, c'est nécessaire pour la preuve concrète de ce que j'affirme.

 Réfléchir, c'est réfléchir honnête, sinon ce n'est pas réfléchir. Donc, là, puisque j'accumule les résultats jour après jour, c'est que je réfléchis, comme dans la musique ou la poésie, quand je réfléchis, je réfléchis.

 J'en rajouterai une tartine plus tard.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.