Un pas en avant, trois pas en arriè-reuh...

... c'est la politiiique du gouver-ne mens! Ca, c'est ce que je sens venir avec cette histoire de baccalauréat. Et puis, j'ai attendu pour l'affaire Lambert, comme dirait Renaud, mais je vais donner mon avis quand même. Et puis, pour le dopage, les dopants, c'est pas pour le sport, c'est pour l'électronique, généralement à l'Arsenic.

 Un pas en avant, trois pas en arriè-reuh... c'est la politiiique du gouver-ne mens! Ca, c'est ce que je sens venir avec cette histoire de baccalauréat. Et puis, j'ai attendu pour l'affaire Lambert, comme dirait Renaud, mais je vais donner mon avis quand même. Et puis, pour le dopage, les dopants, c'est pas pour le sport, c'est pour l'électronique, généralement à l'Arsenic.

 Comme vous pouvez le savoir, il y a eu des manifestations, de mémoire en 1990, contre la loi Devaquet. Cette loi contenait une obligation à payer pour passer le baccalauréat. Vous savez comme moi que les gens de droite sont de l'orgueil à deux pattes, ça n'est pas comme des pit-bulls, mais ça prétend en avoir pris l'exemple, de ne jamais lâcher même avec des preuves évidentes et flagrantes sous le nez: dites à un.e négationniste qu'il y a une table quand il y en a une, et il.elle est capable de vous dire que non jusqu'à se mettre la tête dedans et nier encore après que la table existe, c'est ce qui se dénomme la mentalité de droite, des monarchistes, pédophiles, qui prétendent qu'il y a des interventions divines, que l'hypnose et la manipulation mentale existent, que la PNL existe et est une solution, qu'être de temps en temps démocrate est possible, que la compréhension sans réfléchir existe, que la pédophilie est une norme, que la schizophrénie existe, que des feux follets ont été vus, qu'il y a une malédiction sur le monde et une fin du monde de prévue même dans la Bible, que tout le monde est coupable et se ressemble, que le monde est né du chaos, qu'il y a un Destin et que personne n'a le choix, qu'il faut de tout pour faire un monde, que le Big bang provient d'elles et d'eux, etc, toutes les niaiseries des sectes et prétendu.e.s magnétiseurs.euses, les rebouteux qui prétendent depuis des millions d'années que le plomb se change en or avec la pierre philosophale. Ceci signifie que j'ai l'impression que la décision à modifier le baccalauréat actuel n'est qu'une stratégie pour y renoncer plus tard, car je pense que cette loi Devaquet est prévue comme à proposer au vote d'ici quelques années. La méthode Le Pen, c'est d'envoyer les gens se faire tuer à la guéguerre. La méthode Sarkozy à peu près aussi. La méthode LR et LREM, j'ai plutôt l'impression que c'est de pousser les gens au suicide, notamment en essayant de les intoxiquer aux supermarchés et pesticides, les électrocuter pour les cuire avec des ondes radio,  bluetooth, wifi, etc, surtout depuis les appartements à côté de chez qui a des ascendances parentales morales. Sauf qu'en général, de ce que j'ai constaté de l'Histoire et en m'informant par le journalisme, ce ne sont que des gens de droite qui se suicident, et ce ne sont pas des suicides, dans ce type de situation. Je vous le donne en mille: dès 2004/2005, j'ai compris que des gens tentaient de m'électrocuter aux ondes radio, je savais que ce que je sentais comme sortes de piqûres n'étaient pas des illusions sensorielles, illusions sensorielles qui n'existent pas. Mais mes suicides ne sont pas dus à ce phénomène, autant que je les ai ratés tous, suicides aux médicaments même l'hept-a-myl qui est un médicaments pour faire remonter la tension, ratés, suicides en me mettant la tête dans les fenêtres ou dans les murs, autant chez moi qu'à l'hôpital, ratés, bref, j'ai remarqué un jour vers 2005, que j'ai le droit de vivre. Pas besoin de médicaments ni de thérapie pour ça. Alors, donc, ces tentatives de suicide n'en sont pas tout à fait, ce sont des meurtres et tentatives de meurtres de la part de jaloux.ses et des droitistes qui veulent que la vérité ne se sachent pas, qui veulent éviter que des enquêtes soient faites et aboutissent, que la divulgation publique aussi soit évitée, mais que la vérité soit sue et généralement enseignée sur la planète et peut-être ailleurs si un jour il y a des humain.e.s sur par exemple la Lune est inévitable. Le crime parfait n'existe pas, le refoulement non plus, l'oubli non plus, et les coupables ne guérissent pas de leurs maladies somatiques. Mais ces prof.fe.s qui ont décidé de ne pas rendre certains devoirs de baccalauréat ont eu raison, puisque c'était un acte à la suite d'autres qui n'ont pas porté leurs fruits. Les élèves ne sont pas otages, bien, ç'a été dit des milliers de fois, ça ne date pas d'aujourd'hui de le dire, car il me semble de mémoire que ç'avait déjà été dit à propos d'autres revendications de l'Education Nationale.

 Alors, pour en rajouter une couche, je préfère dire que je sais, à force d'analyser, à force aussi de réfléchir, que la plupart des élèves qui prétendent avoir réussi leur bac en fait l'ont eu en n'en ayant pas le niveau, ni intellectuel, ni scolaire. Que l'on ne me dise pas le contraire, parce que les statistiques qui ne sont pas des sondages d'opinions sur un millier de personnes approximativement, sont faites quant au nombre d'élèves qui font en moyenne une faute d'orthographe par mot et une faute de conjugaison par verbe en arrivant à l'Université, et ça faisaitt environ trente pourcents il y a une dizaine d'années, ça ne s'est pas amélioré, je trouve que c'est assez stable comme statistique. Il y a trente ans à peu près, je pense que c'était à peu près le même chiffre. En gros, quel que soit le pays, ce n'est pas quatre-vingt pourcents de réussite au baccalauréat, mais à peu près dix, dix pourcents, et soixante-dix de tricheurs.euses. Comment puis-je affirmer ça? Je sais en ayant été à mes cours et en ayant passé parfois du temps à réfléchir en même temps que les prof.fe.s parlaient, me nécessitant de laisser de côté la prise de notes des cours, que les autres élèves, quelqu'ait été la classe, en Terminale, Première, etc, écrivaient trop lentement pour prendre la totalité des cours en note. Donc, quand les élèves disent chercher quelqu'un.e qui a tel ou tel cours, c'est parce que les prises de notes ne sont que des morceaux de cours, surtout via la bosse au doigt que fait le stylo et qui fait que les cours, parfois, ça fait trop mal au doigt de les prendre en notes. Même la sténo n'y a rien fait à une époque. Donc, que l'on ne me dise pas qu'il y en a qui révise(nt) tout. Il y a eu une année où une profe de philo a décidé de distribuer des photocopies, après avoir rédigé ses cours chez elle, des milliers de pages, à la main. Ca n'a pas suffi. En effet, les élèves qui ont fait des scolarités en pensant plus à du traditionalisme: "alors, qui est-ce que je vais épouser, parce que machin il.elle a un beau c...l mais la bouche c'est pas tout à fait ça, et puis machine, il paraît qu'il.elle est sorti.e avec truc et c'est pas génial, je lui mets neuf sur vingt" etc, qu'à ce que dit le.a prof.e, ça ne permet pas de faire des scolarités en comprenant de quoi il s'agit dans les cours, donc, une fois en Terminale, pas moyen de comprendre les maths et la philo. Et alors, c'est pas une raison pour les supprimer? Parce que pomper au bac c'est pas aussi facile que pendant les cours? J'ai pas l'impression. Par contre, personnellement, non seulement j'ai pris mes cours en note et je comprenais de quoi il s'agissait, même si je me posais certaines questions que je n'ai élucidées parfois qu'au bout de vingt ans à réfléchir, mais en plus, j'ai refusé de passer le bac, en mettant des blagues dans les dissertations ou en ne restant qu'une heure à certaines épreuves, et j'ai décidé de travailler par moi-même, sans prof.e.s, et pour comble, j'ai rajouté des connaissances qui peuvent comme pourront être enseignées, en maths, et en philo, notamment, d'ailleurs, même en musique ou dans d'autres domaines. L'aide pour réfléchir n'existe pas, à part de se cultiver, et de naître sociable surtout. Il y a une éventuelle méthode supplémentaire: les livres. Par contre, pour ça, il vaut mieux savoir qu'apprendre, c'est se souvenir, et que des souvenirs, ça ne s'acquiert pas et ça ne s'invente pas. Là, ça fait une bonne couche supplémentaire. Je ne vais pas m'arrêter.

 Ceci me permet d'enchaîner ici avec l'affaire dite Lambert. Vincent Lambert, a sans doute été suicidaire. Qui a voulu le pousser à bout? Etait-il réellement suicidaire? Pourtant, avec le peu de conscience peut-être qu'il avait, je préfère dire avec le peu de temps de conscience éveillée par rapport au temps qu'il passait dans le sommeil plus que profond, il aurait eu le temps de finir son suicide en se laissant mourir, car s'il avait vraiment voulu mourir, il l'aurait signifié par de nouvelles tentatives de suicide faites jour après jour ou semaine après semaine en, par exemple tentant de vomir ses repas, peut-être juste pivoter le bras pour faire sortir l'aiguille de son goutte-à-goutte de nutrition, il y aurait eu des signes de sa part comme quoi il était en train de terminer son suicide. Je ne reviens pas sur le fait qu'il avait de temps en temps des réactions, donc, des réactions conscientes. Ca, c'est mon avis de psychanalyste, tel que la psychanalyse ne m'est pas inconnue depuis beaucoup plus de vingt ans, et que j'ai terminé la mienne en m'entendant dire par mon.ma psychanalyste que je n'en avais pas besoin, après avoir consulté moult médecins, psychologues, etc, et leur avoir demandé ce que j'avais sans obtenir de réponse, puisque je n'ai rien. Je vais en rajouter une couche, là.

 En effet, comment se fait-il que l'on n'ait pas entendu parler dans les journaux d'information et même sur France Info que je ne déclare pas inutile même si je suis critique, parler, donc, de thérapie concernant M.Vincent Lambert. Qu'est-ce qu'il a eux comme soins, en fait? J'ai l'impression que l'on peut répondre: aucun, les pseudo-médecins l'ont laissé crever et ont décidé de l'achever au bout d'un peu plus de dix ans à lui filer un peu d'eau et un goutte-à-goutte de dextrose, comme pour la réalimentation des anorexiques. M.Vincent Lambert, en gros, de ce que je sais, n'a reçu aucun soin(s) pendant plus de dix ans. M.Lambert était quelqu'un qui avait une chambre à l'hôpital, et des gens, peut-être même des ASH plutôt que des infirmiers.ères, lui changeaient son goutte-à-goutte une fois tous les deux jours. N'en faites pas un petit madrigal de ce que je dis, vous risqueriez de le regretter, les gens de droite. Ca, c'est ce que je pense, et je me demandais s'il était charcuté, si des expérimentations pseudo-médicales sur les cancers et des pseudo-recherches scientifiques étaient faites sur son corps escarré, mais en fait, j'ai l'impression que pas du tout, ce type d'expérimentations ont été faites sur d'autres sans doute mais pas lui, ou peut-être que si, mais ça cicatrise. Alors, je pose les deux questions: quels soins a-t-il reçus pendant son hospitalisation au CHU de Reims? Aucun? Ce ne serait pas la première fois que des infirmiers.ères passent leur temps dans la salle de soins à faire des jeux de mots sur le nom des patient.e.s au lieu d'être disponibles pour des soins, ou alors passent plus de temps à remplir des grilles de présence, des emplois du temps, à calculer des RTT qu'à travailler, ou carrément jouissent dans le lit des patient.e.s dans les chambres vides à l'accueil du CHS de Dijon par exemple, quand les gens sont sensé.e.s dormir gavé.e.s de médicaments tel que ç'a déjà eu lieu un jour où une personne malintentionnée que je ne nommerai pas ici avait décidé qu'il fallait me faire hospitaliser car j'étais en train de composer et que les voisin.e.s à l'époque se demandaient ce que je faisais en ayant dit à cette personne que ce n'était pas normal que parfois je n'ouvre pas les fenêtres pendant plusieurs jours pour composer. Je tiens à préciser qu'en ce moment, l'on m'accuse d'avoir démonté le volet de chez moi pour ne pas l'ouvrir et faire payer aux assurances la réparation de mon volet, et que ça fait depuis le premier jour des manifestations des Gilets Jaunes l'année dernière que ça dure, que je n'ai plus de lumière à part le plafonnier que j'ai remplacé par des leds. Bref, puisque des voix sorties de nulle part n'existent pas, des hallucinations auditives non plus, la schizophrénie donc n'existant pas. Alors, si M.Vincent Lambert n'a pas reçu de soins pendant plus de dix ans, les autres patient.e.s non plus, à mon avis, si? M'étonnerait. Alors, ces pseudo-médecins passent leur temps à quoi, après avoir apparemment renié le Serment d'Hyppocrate? Je pose la question oui, parce que ça m'intéresse de savoir, et je pense que les journalistes sont à même de m'informer. Je leur fais confiance pour ça.

 Vous croyez, les gens de droite, que je ne suis pas sincère? Moi je sais que si, et je ne chercherai pas à vous en convaincre. Bien.

 Donc, concernant M.Vincent Lambert, je pense que sa mort est un meurtre. Et me concernant, j'ai été victime d'une tentative de meurtre quasi-continuelle sous différentes formes: médicaments opiacées, radio-électricité et impacts électriques, etc. Ca sent le fric, l'argent, la vengeance? Oui, peut-être, mais pas de ma part ni de celle de M.Lambert. D'ailleurs n'essayez pas, les coupables, les gens de droite, les pédophiles, de convoquer les esprits de mort.e.s parce que tout le monde sait sans doute à l'évidence que ça n'existe pas les dialogues avec les mort.e.s. Et puis, concernant le baccalauréat, il fallait effectivement le réformer, mais certainement pas tel que ç'a été fait pour la rentrée prochaine et certainement pas en prévoyant un bac 2 qui serait plus qualifiant et payant, même pour un bac tout court, d'ailleurs.

 Alors, comme j'avais dit, je pense que, les coupables, les pédophiles, les gens de droite, puisque vous avez prétendu décider en comparant avec l'avortement que vous aviez un droit de regard sur la mort, via M.Lambert, de plus, puisque vous l'avez tué, étant donné que même la Nature en a débattu et va en débattre, car ne croyez pas être les seul.e.s à avoir l'aptitude à la pensée, et je sais que la Nature est en chaque animal.e et chaque plante, réflexive, ce sur quoi j'ai déjà commencé à écrire, et que la Nature a ses oreilles et ses yeux, que les faits sont les faits et ne sont pas modifiables autant que l'ionisation permet les résonances où il y en a besoin, notamment dans l'ionosphère et l'hyperespace, que la mécanique et le biomécanique ne contiennent ni mystère, ni intervention divine, ni modifications, ni pardon, alors, donc, je pense que vous allez être malades de votre meurtre de M.Lambert jusqu'au-delà des maladies actuellement connues. Je me sais être en harmonie avec la Nature car je me connais parfaitement et n'ai renié aucun de mes choix ni une seule de mes pensées, et je connais très bien la Nature et les phénomènes acoustiques, la musicalité comme le bruit n'ont pour moi rien de mystérieux, et ce n'est pas une prédiction, ni une prophétie, ni une malédiction que de savoir à l'avance que vous risquez d'être malades de maladies qui ne sont pas connues à l'heure actuelle, c'est pour moi un fait évident que vous avez commis l'un des pires crimes de l'époque actuelle, comme votre pédophilie fait partie des pires de ces crimes et délits, et il n'y a pas que pour moi que c'est ainsi un fait évident que ce crime de plus de votre part. Je vous rappelle que le pardon n'existe pas, et que c'est ce qui me permet de vous le dire, de faire cette simple déduction logique. C'est la Nature qui va décider, en-dessous du sol, d'où est sortie la vie il y a à peu près quatre milliards d'années quand les plantes ont réussi à percer la roche en croûte terrestre alors que des âmes moléculaires telles que les vôtres, immorales, psychotiques, hurlaient en leur langage mal-dit que l'Univers était une prison, alors que la roche a craqué grâce aux âmes végétales et aux socialistes qui les cultivaient. Vous croyez décider, les gens de droite, mais vous ne décidez pas, c'est ce que vous espérer voir devenir un principe, la Vie, qui décide. Il n'y a pas de test. Je ne maudis rien ni personne, mais je sais pertinemment comment fonctionne cette ordalie qu'est la vie à chaque instant. vous avez prétendu décider de la mort d'un individu qui avait besoin de soins et n'était pas en train de mourir. La Nature ne se vengera pas, mais vous croyez que l'impunité existe et que le pardon aussi. Vous auriez mieux fait de remarquer que le temps est intransigeant et au beau fixe, comme des Justes vous l'ont déjà dit depuis des centaines de milliards d'années. Je sais que ce crime que vous avez commis ne sera jamais pardonné par la Nature, qui sait déjà, et qui saura, car la Nature a ses oreilles et ses yeux, son mode ionique de communication, le son, la totalité des fréquences possibles dans l'Univers, qui ne sont ni un hasard ni un code crypté. A mon avis, il va vous falloir vous attendre à des problèmes surtout de santé tellement graves que vous ne pouvez pas les imaginer, et je pense que le réchauffement climatique va être encore pire que ce que les scientifiques et pseudo-scientifiques ont dit. Ce n'est pas une obligation concernant le réchauffement climatique, car il y a des âmes parfaites, les Socialistes, les Dieux et les Déesses, et la Nature en prend soin, les traite avec respect, comme la Nature se respecte elle-même et ne contient ni crime ni délit. Ca, c'est ce que je pense de l'avenir, et d'un avenir peut-être proche, puisque vous avez tué M.Vincent Lambert ce matin par une agonie qu'il ne devait pas vivre ou en tout cas pas maintenant, puisque la mort de tout être doit être naturelle. C'est comme concernant la pollution: si vous n'aviez pas pollué, la Nature n'aurait jamais été en colère, surtout au point d'un volcanisme récent. Vous n'y croyez pas, sans doute. Je le conçois, car vous prétendez décider. Personnellement, ce que je pense n'est pas une croyance, c'est de la réflexion. Je vis comme une plante, je ne dis quelque chose qu'au bout d'un temps long de réflexion, comme les végétaux ne poussent que de quelques centimètres de temps en temps, après un temps très long de réflexion avant d'affirmer quelque chose, d'ailleurs, vous n'avez sans aucun doute jamais vu une plante pousser, car vous avez l'habitude de ne surtout pas méditer. Et ce ne sont donc pas non plus des menaces que ce que je dis: constatez que vous avez voulu laver vos crimes et délits par de nouveaux crimes et délits, et que vous n'avez que plus sali vos âmes et vos hormones, il est donc évident que ce crime de plus ne vous sera pas pardonné par la Nature, car la Nature est toujours Juste. Je n'en suis pas blessé.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.