Erreur journalistique ou mensonge?

Vous avez peut-être entendu France Info vers 23h30 heure française diffuser un extrait d'un chant en chinois provenant de manifestant.e.s à Hong-Kong. Sans doute, peu de gens ont reconnu ce chant. Pourquoi France Info n'a pas cité d'où il provient? Xi Jing Ping a-t-il demandé à Macron puis Lagardère et ensuite les présentateurs.trices de France Info de diffuser sans dire ce que c'est?

 Vous avez peut-être entendu France Info vers 23h30 heure française diffuser un extrait d'un chant en chinois provenant de manifestant.e.s à Hong-Kong. Sans doute, peu de gens ont reconnu ce chant. Pourquoi France Info n'a pas cité d'où il provient? Xi Jing Ping a-t-il demandé à Macron puis Lagardère et ensuite les présentateurs.trices de France Info de diffuser sans dire ce que c'est?

 Je ne fais pas preuve de paranoïa, je pose des questions lourdes de sens, pour reprendre une expression courante et de l'un.e de mes ancien.ne.s prof.fe.s de philo.

 Ce chant a été chanté si je me souviens bien, car il accompagnait un film en épisodes quand j'avais peut-être sept ou huit ans, par Charles Aznavour. C'est possible que ce n'eût pas été lui. Je fais de mémoire, en admettant qu'il y a deux possibilités, mais si j'évoque en moi cette solution à deux entrées, c'est qu'alors elles sont sans doute en lien. En effet, ce chant est un chant révolutionnaire, datant de la Révolution Française, et donc, pour dire plus vite, datant d'un bain de sang.

 Alors, qui a traduit ce chant révolutionnaire?

 Qui a proposé une version à faire chanter par une chorale de l'on ne sait où pour accompagner les manifestant.e.s à Hong-Kong ou simplement pour accompagner le reportage?

 Comment se fait-il que ce chant ait été enregistré en disque vinyle dans les années quatre-vingt puis chanté dans les manifestations à Hong-Kong, et de plus informé sur France Info?

 Pourquoi France Info n'a pas cité cette référence, alors que ce chant était assez populaire pour qui regardait, donc, soit "La lumière des Justes" ou bien "Les Misérables" en feuilleton le samedi après-midi sur FR3 dans les années 1980?

 Là, j'ai donc déjà une proposition de résistance à une forme de propagande real politik, pseudo-communiste, pseudo-socialiste, comme l'ancienne URSS l'était, pseudo-socialiste et pseudo-communiste, juste par le fait que je pose ces quelques questions. Il y a des réponses, puisqu'une question sans réponse, c'est comme un problème sans solution, ce sont des réponses et des solutions, et ni des questions ni des problèmes. Là, il y a question. Oui.

 ALORS, je continue, car j'avais envie d'en rajouter une tartine ce soir, mais j'en aurai donc rajouté une de plus, celle ci-dessus.

 La tartine que je voulais rajouter, c'est que pour prouver la folie des gens de droite, il suffit de lire le livre "L'ABC du magnétisme" de Jacques Mandorla, parce qu'il n'y a que ça du délire, dedans. C'est par exemple ce que je disais quand je critiquais les gens qui voient clignoter des yeux des photographies, les gens de droite qui se mettent le cerveau en morceaux par terre, si ça clignote, c'est que vous avez un problème de vue ou alors qu'il faudrait que vous changiez vos ampoules électriques contre des leds, ou alors vous l'appelez, l' "à l'aide". Il y a des hôpitaux pour ça, pour que les gens de droite puissent avoir trois repas par jour, quelques pilules sans opiacées et un.e psychologue avec qui discuter une heure par semaine. Si, si, c'est prêt à l'heure actuelle.

 Bien, mes deux tartines étant rajoutées, je vais m'occuper de ma feuille de chou, pour ma soupe, par contre. A cette heure-ci? Y'a pas d'heure pour en manger, la soupe, ça fait grandir.

 J'en rajouterai une tartine plus tard. Bien à vous.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.