Je me désabonne !

Je n’ai jamais sombré dans l’illusion qu’un média puisse réellement être indépendant…

cela équivaudrait à prôner une « neutralité objective » pour rendre compte de l’histoire en cours  ce qui n’a d’autre sens que celui de cautionner, in fine, le pouvoir dominant. Bien qu’à ses débuts Mediapart se soit affiché comme lieu de résistance à la doxa médiatique il est très vite apparu que ce n’était qu’un effet d’annonce apte à lui assurer un équilibre financier vital.  Quelques enquêtes notoires menées à charge (et avec un certain succès) contre la partie la plus avariée de la classe politique (tous bords confondus) lui ont permis de se forger, à peu de frais, une image de redresseur de torts et de s’attirer ainsi la sympathie d’un public révolté.  En réalité il sert de caution à une « démocratie représentative » qui n’a du concept que le nom et n’a pour seule fonction que de dissimuler et promouvoir la  privatisation généralisée du genre humain.
Son ralliement à l’imposture Macron, permet de lever tout ambigüité et force tout esprit rebelle à l’ordre établi à, irrévocablement, s’en détourner…
Pour ma part, c’est fait !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.