nousensemble
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 janv. 2015

La Liberté éclairant le monde !

nousensemble
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La Liberté de Bartholdi ne fait qu'éclairer le Monde. Elle ne le libère pas.Elle est !Elle est là, figée, tenant son flambeau d'une main et la constitution de l'autre.Elle symbolise une pensée philosophique. Point. Elle n'est pas au combat.Elle iéclaire de son flambeau la Liberté écrite.Ce flambeau , même symbolique, ne porte pas très loin. Nous le constatons encore plus aujourd'hui.Elle nous dit aussi que le combat est terminé. Qu'il suffit de lire les écrits que je tiens de ma main gauche pour comprendre ce qu'est la Liberté.C'est à dire une pensée unique . Celle de la constitution Américaine.A cette sculpture figée , je préfère l'autre, celle de la place de la République.Elle parle, elle crie, elle hurle depuis le 11 Janvier 2015.En avant !Tous ensemble! Sus ! aux chaînes qui enserrent nos esprits !Au fait, quelles sont ces chaînes qui attachent nos esprits ?Peut-on les nommer ?Peut-on les dessiner ?Peut-on les désigner ?L'inculture ? Trop d'exemples montrent qu'il n'en est rien. Beaucoup de ceux qui font le Jihad sont instruits, le dernier exemple est cet Ingénieur Centralien parti combattre en Syrie.l'Ecole ne produit donc pas que ces esprits torturés contrairement aux démonstrations actuelles.Le monde capitaliste ?Non plus, l'exemple précédent le démontre tout autant.Un Ingénieur centralien est dans ce monde là.La prison ?Toujours pas puisque la case prion n'est pas obligatoire pour être Jihadiste.Alors quoi?Le Coran? peut-être , par les nombreuses surates appelant au meurtre. Encore faut-il l'avoir lu et compris.Les prédicateurs islamistes ? Sans doute.Rien n'est clair au vrai. Tout se confond .L'ingénieur qui croit pouvoir devenir le nouveau leader du mouvement, trouvant ici la place que le monde capitaliste ne lui donne pas là bas à cause de ses origines croit-il.Le Docteur, leader d'un mouvement Révolutionnaire qui le conduira au pouvoir suprême . Le "CHE" en est l'exemple. Le pauvre ère inculte que le prédicateur instruit pour devenir son arme.Tous ont une unique raison pour mettre en œuvre leurs desseins .Faire tomber les cloisons qui freinent leurs ambitions personnelles fut-elle de massacrer la Liberté des autres..Sans le Coran il y aurait d'autres socles - le capitalisme, le combat israélo-palestinien, l'argent, la voiture, les femmes, la drogue...Tous ces esprits ont la certitude d'être aussi libres que nous. Il ont tous le même objectif : "ma liberté avant celle des autres " .

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Nouvelle-Calédonie : la faute d’Emmanuel Macron
En maintenant le troisième référendum d’autodétermination le 12 décembre, malgré la crise sanitaire et politique qui frappe l’archipel, le président de la République déchire un contrat signé il y a trente ans. Le processus de décolonisation va se conclure en l’absence du peuple colonisé. Une aberration politique aux lendemains dangereux.
par Ellen Salvi
Journal — France
Affaire Tapie : radiographie d’une escroquerie au cœur de l’État
Mediapart publie l’intégralité de l'arrêt de la cour d’appel de Paris qui décrypte la mécanique de l’escroquerie ayant permis à Bernard Tapie d’empocher frauduleusement 403 millions d’euros. Les magistrats résument le scandale d’une formule choc : « Les intérêts de M. Tapie étaient pris en considération au plus haut niveau de l’État. »
par Laurent Mauduit
Journal — International
Paris et Rome s’accordent a minima pour peser dans l’après-Merkel européen
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila