Que faire contre la folie humaine

Cris de désespoir 
Horreur de la violence
A force de la côtoyer.
Où les va-t-en guerre
Ne sont jamais apprécié.e.s
Devant tant d’inconséquences
Où nos valeurs humaines
Sont de moins en moins respectées.
Inconsciemment sont-ils en alarme
Perdent-ils leur sang froid ?
Ou sont-ils comme ce jeune barman
Qui déjeunait à une table près du bar
Quand le patron,
Un colosse de 2 m de haut et de 150 kilos
Menaça sa femme, de l’autre côté du bar,
Avec ce cendrier de bar en cristal
Qui pesait une tonne et qui était si ciselé
Que je le voyais tous les matins ou presque
Le faire tomber du haut du bar
Dans l’espoir de plus avoir à le nettoyer
Et où, à chaque fois il soufflait de désespoir
D’avoir encore raté son coup.
Est-ce cela qui le fit sauter à pieds joints
Sur le bar, en hurlant à la figure de son patron
« Arrêtes de déconner, avec ça tu vas la tuer »
Le figeant sur place, comme tétanisé
Où je n’arrive pas à savoir
Si c’est la peur ou la raison retrouvée
Que j’ai lue sur son visage.
En tous les cas, il se fondit en remerciements
Pour lui avoir évité de faire une telle folie

img-20210502-232957

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.