Jamal Khashoggi : cachez cette exécution que l’on ne saurait voir !

L’exécution du journaliste Jamal Khashoggi dans les locaux mêmes du consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul par un commando d’assassins envoyé par Riyad, est une atteinte sans précédent à la dignité de la vie humaine, aux droits de la presse, mais aussi aux principes diplomatiques les plus élémentaires.

Emmanuel Macron et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (10 avril 2018) © YOAN VALAT / POOL / AFP Emmanuel Macron et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (10 avril 2018) © YOAN VALAT / POOL / AFP
On a franchi un cap dans la barbarie en Arabie Saoudite. Le pays, régulièrement dénoncé par les organisations de défense des droits de l’Homme et classé 169e au classement RSF sur la liberté de la presse, continue de s’enfoncer dans l’autoritarisme et la répression aveugle. Des pratiques jusque ici limitées au sol saoudien, mais que le nouveau despote local, le prince-héritier Mohammed ben Salmane, semble vouloir transgresser.

Et ce n’est pas l’Occident qui va montrer au tyran saoudien quelque limite que ce soit. L’assassinat, dans des conditions terrifiantes de sadisme selon des sources policières turques, d’un éminent journaliste (Jamal Khashoggi était notamment le correspondant du Washington Post) sur le sol d’un pays étranger et au sein d’une représentation diplomatique, a engendré une indignation universelle… qui se limite malheureusement aux journalistes et aux simples citoyens...

https://www.jeunes-socialistes.fr/jamal-khashoggi-cachez-cette-execution-que-lon-ne-saurait-voir/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.