Observatoire Indépendant des Emirats Arabes Unis
Le blog de l'Observatoire indépendant des Émirats Arabes Unis
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 juil. 2019

UN SATELLITE ESPION DES EMIRATS ARABES UNIS FINIT DANS L’OCÉAN

Le mercredi 10 juillet dernier, une fusée Vega d’Arianespace lancée depuis la base de lancement en Guyane Française s’est écrasée dans l’Océan Atlantique. Le lanceur de 30 m devait mettre en orbite un satellite de surveillance appartenant aux Emirats Arabes Unis, construit par Airbus et dénommé Falcon Eye 1.

Observatoire Indépendant des Emirats Arabes Unis
Le blog de l'Observatoire indépendant des Émirats Arabes Unis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le mercredi 10 juillet dernier, une fusée Vega d’Arianespace lancée depuis la base de lancement en Guyane Française s’est écrasée dans l’Océan Atlantique. Le lanceur de 30 m devait mettre en orbite un satellite de surveillance appartenant aux Emirats Arabes Unis, construit par Airbus et dénommé Falcon Eye 1.

D’après ce qui a été rapporté par Arianespace, il y a eu une anomalie majeure juste après l’allumage du second étage de la fusée. Ainsi, le vol qui devait durer 57 minutes du lancement jusqu’à la mise en orbite du satellite n’aura duré que deux minutes.

D’après les informations, les causes de l’anomalie restent pour le moment inconnues.

Le déroulement des événements

Lors du lancement de la fusée, le Directeur des Opérations a déclaré que le lanceur ne suivait pas sa trajectoire normale juste après avoir annoncé l’allumage du second étage. Selon les données télémétriques fournies durant la retransmission du lancement, la vitesse de la fusée Vega était de 2,17 km/ s après un vol de 2 minutes et 13 secondes.

La courbe des données télémétriques a ensuite fait apparaître que la vitesse de la fusée était en train de diminuer et que sa trajectoire déviait de la trajectoire initialement prévue. Le moteur Zefiro 23 du second étage était supposé rester allumé pendant 77 secondes avant de passer à l’allumage du Zefiro 9 du troisième étage.

La déclaration d’Arianespace

Luce Fabreguettes, vice-présidente exécutive chargée des missions, des opérations et des achats chez Arianespace a fait une déclaration pour informer le public de l’anomalie qui s’est produite lors de la mission.

Elle a aussi présenté ses excuses à leurs clients au nom d’Arianespace après le lancement raté du satellite.

Arianespace a annoncé qu’ils allaient mettre sur pied une commission d’enquête indépendante afin de clarifier les circonstances entourant cet échec. Avant ce crash, le lanceur Vega avait réussi 14 missions de lancement depuis sa mise en service en février 2012.

L’entreprise Avio, en collaboration avec l’ESA ou l’Agence Spatiale Européenne, développe en ce moment une nouvelle version du lanceur Vega appelé le Vega C. Ce dernier est prévu effectuer son premier vol l’année prochaine et est décrit comme une version plus puissante de son prédécesseur. Espérons que les causes du crash de ce dernier lancement auront d’ici là été isolées pour pouvoir améliorer le système du nouveau modèle.

Source : http://www.fredzone.org/un-satellite-espion-des-emirats-arabes-unis-finit-dans-locean-atlantique-apres-lechec-du-lanceur-447

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Une pratique révélatrice des impasses de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot
Journal — France
Dans le Sud, le pas de deux des identitaires et du RN
À Nice, Menton et Aix-en-Provence, trois figures des identitaires se présentent aux élections législatives sous les couleurs d’Éric Zemmour. Le RN présente face à eux des transfuges de la droite et fustige leur radicalité, alors qu’ils étaient membres du parti quelques mois plus tôt.
par Lucie Delaporte
Journal
Marioupol, ville martyre
Après trois mois de résistance, le port de Marioupol est tombé le 20 mai aux mains des forces russes, marquant une victoire symbolique pour le président Vladimir Poutine. Plus de 2 400 soldats ukrainiens ont été faits prisonniers, alors que la ville est largement détruite.
par Laurent Geslin

La sélection du Club

Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony
Billet de blog
L'espace public, un concept « vide » ?
Comme le souligne Thierry Paquot dès l’introduction de son ouvrage, « l’espace public est un singulier dont le pluriel – les espaces publics – ne lui correspond pas. » Alors que le premier désigne grossièrement la scène du débat politique, les seconds renvoient à une multiplicité de lieux (rues, places, jardins, etc.) accessibles à tous et la plupart du temps relevant d’une propriété collective.
par Samuel PELRAS
Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées