Observatoire Indépendant des Emirats Arabes Unis
Le blog de l'Observatoire indépendant des Émirats Arabes Unis
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 août 2019

Emirats Arabes Unis : Hakim El Karoui, la prise de guerre des Emirats

Hakim El Karoui qui se présente comme le « Monsieur Islam » d’Emmanuel Macron, fait désormais l’éloge des Emirats Arabes Unis, qui seraient le meilleur allié de la France contre les dérives « islamistes«

Observatoire Indépendant des Emirats Arabes Unis
Le blog de l'Observatoire indépendant des Émirats Arabes Unis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A la tête de l'association musulmane pour un islam français qu’il a créée en janvier 2019, Hakim El Karoui, ancien banquier franco-tunisien et visiteur du soir de l’Elysée, affiche un objectif ambitieux. Il s’agit, explique-t-il, de réunir les musulmans français pour lutter contre l’extrémisme. Voici un excellent programme qui devrait lui permettre de trouver enfin la sinécure qu’il convoite en Macronie.

Seul souci, notre bon apôtre prétend trouver un allié solide, dans sa croisade, en la personne de Mohamed Ben Zayed, dit MBZ, le prince héritier des Emirats. qui est hanté par l’idée de hisser son Etat théocratique au rang de puissance régionale en luttant notamment contre les frères ennemis qataris et turcs. Le tout avec l'appui d'Israel et de Donald Trump .

Notre ami le prince héritier des Emirats Arabes Unis qui emprisonne et torture ses opposants

Neveu d’un ancien Premier ministre tunisien, Hakim El Karoui avait cru en janvier 2011 qu’il pourrait sauver, par ses discrets conseils, l’ex président Ben Ali mis en cause par le printemps arabe. Disons qu’avec MBZ et les Emirats Arabes Unis (EAU), l’ami Hakim se retrouve dans un terrain connu, à savoir la défense des dictatures les plus indéfendables du monde arabe.

Pour autant, il n’est pas certain que le renouveau islamique français sorte conforté par les contre vérités de l’émissaire d’Emmanuel Macron.

Le « renouveau théologique » des EAU!

Dans un entretien avec le journal émirati « The National » qu’il reconnait avoir donné (voir ses déclarations ci dessous), Hakim el Karoui évoque « le renouveau théologique » des EAU. Il faut oser. A l’occasion de cette rencontre avec un journaliste émirati, l’ancien conseiller de Jean Pierre Raffarin à Matignon affirme qu’ilenvisage un voyage aux Emirats Arabes Unis cet automne. Et cela dans l’espoir de rencontrer des responsables de cet Etat théocratique qui seraient susceptibles, croit-il, de promouvoir une pratique moderne et intégrée de l’islam en France.

Voici un pari osé lorsqu’on sait que cette monarchie pétrolière préconise en interne des valeurs salafistes, torture ses opposants, emprisonne les homosexuels et mène aux Yémen une guerre meurtrière qui massacre des milliers de civils.

L’Islam politique, c’est quoi?

Peu importe à cet ancien banquier qui toujours dans son entretien au journal « The National » fait une éloge ahurissante de la monarchie pétrolière. « Je pense que les Émirats ont un rôle majeur à jouer ». Et d’ajouter: . « Ils n’ont jamais cherché à contribuer à la propagation de l’islam politique. Deuxièmement, ils sont à la pointe de la lutte contre cette idéologie ». Par un tour de passe passe grossier, le prédicateur new look qu’est El Karoui transforme l’islam politique devient dont une idéologie funeste.

En fait les Emirats qui militent pour les valeurs salafistes les plus réactionnaires mènent un combat acharné contre les Frères Musulmans, cette confrérie très politique qui revendique, depuis le Printemps arabe, de participer à une vie pluraliste démocratique. Ce qui a été le cas en Tunisie et en Egypte, du moins pour ce dernier pays avant le coup de force du maréchal Sissi en 2013

Ce qu’El Karoui désigne comme « la contre-offensive idéologique des EAU contre l’extrémisme » est juste la volonté de cette monarchie pétrolière et féodale de ne point partager le pouvoir avec d’autres forces politiques, fussent-elles islamistes, Ce n’est certainement pas une affirmation d’un Islam tolérant et moderne, aux antipodes du régime féodal qui sévit aux Emirats

Le mirage des pétro-dollars

Une certitude, les Emirats déversent des millions de dollars pour propager leur idéologie réactionnaire et paient des officines de propagande pour conforter leur influence dans le monde arabo-musulman et jusqu’en Afrique. Avec un interlocuteur aussi docile qu’ El Karoui, on imagine que le prince héritier HBZ, n’hésiterait pas à sortir son carnet de chèques

Dans ses déclarations à l’excellente radio lyonnaise « Arc en ciel » (ci dessous), Hakim El Karoui précise qu’il ne part pas aux Emirats pour réclamer des fonds. Cela va encore mieux en le disant !

Source : https://mondafrique.com/hakim-el-karoui-le-nouvel-allie-des-emirats-arabes-unis/

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Le maire écologiste de Grenoble fait voter l’autorisation du burkini sous les invectives
Lundi soir, malgré les pressions et après un conseil municipal interminable, Éric Piolle a fait adopter, sur le fil, un changement du règlement intérieur des piscines municipales. Les militantes qui se sont battues pour pouvoir porter le burkini reviennent, pour Mediapart, sur la genèse de leur combat. 
par Pauline Graulle et David Perrotin
Journal
Libertés fondamentales : Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal
À Bobigny, les manœuvres de l’académie pour priver des enseignants d’un stage antiraciste
La direction académique de Seine-Saint-Denis a été condamnée en 2020 pour avoir refusé des congés formations à des professeurs, au prétexte de « désaccords idéologiques » avec Sud éducation. D’après nos informations, elle a retoqué de nouvelles demandes en tentant de dissimuler, cette fois, ses motivations politiques. Raté.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd
Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana