Occupation Théâtre de L'Union
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 mars 2021

L'indécence n'est pas là où on croit

Nous sommes fatigué·e·s. Fatigué·e·s de subir et d'être sacrifié·e·s. Aujourd’hui en France, il n’y a pas que le Covid qui tue. La précarité, elle aussi, fait des morts. Silencieuses celles-là. Alors oui, à l’image de Corinne, nous sommes un peu plus nu·e·s chaque jour, à chaque contrat que nous ne signons pas, à chaque droit que nous perdons.

Occupation Théâtre de L'Union
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Madame la Défenseure des droits,

Monsieur le Procureur de la République, 

Nous avons l’honneur, par la présente, de porter à votre connaissance notre réaction quant à l’attaque portée à l’encontre de madame Corinne Masiero pour avoir eu l’indécence de dénoncer, nue, la détresse des personnes précarisées qui subissent les effets des restrictions actuelles. Nous vous prions, Madame, Monsieur, de recevoir notre appel.

Nous : précaires, travailleurs.ses discontinu.e.s du spectacle, de l’hôtellerie, du tourisme, chômeurs.ses par intermittence, travailleurs.ses-étudiant.e.s voyons nos secteurs d’activité empêchés depuis un an. 

Les uns après les autres, nous perdons peu à peu nos moyens de subsistance.

Du fait de leur fermeture, les théâtres, cafés-concerts, restaurants, secteur de l’événementiel… n'ont pas pû et ne peuvent toujours pas nous embaucher. Ce qui nous prive d’emploi.

Le fait d’être privé.e d’emploi provoque, de fait, la baisse de nos revenus, mais également la perte de nos indemnités chômage qui ne peuvent plus se renouveler par manque de cotisations.

Par manque de cotisations également, ceux et celles qui parmi nous, par malheur, sont ou seront malades, ainsi que celles qui s'apprêtent à accueillir un enfant n'ont droit à aucune indemnité de la part de la sécurité sociale.

Dans cette situation déjà insupportable et alors que nous constatons chaque jour l’aggravation de notre situation sans perspective d’amélioration, nous allons subir l'application de la seconde partie de la réforme d’assurance chômage qui va faire baisser drastiquement les indemnités de ceux qui, par chance, avaient réussi à maintenir leurs droits. 

Nous sommes fatigué.e.s. 

Fatigué.e.s de subir et d'être sacrifié.e.s. Aujourd’hui en France, il n’y a pas que la Covid qui tue. La précarité, elle aussi, fait des morts. Silencieuses celles-là. 

Alors oui, à l’image de Corinne, nous sommes un peu plus nu.e.s chaque jour, à chaque contrat que nous ne signons pas, à chaque droit que nous perdons, à chaque protection que l’on nous refuse. 

Nous vous le demandons donc publiquement : Où est l’indécence ? Du côté du corps nu de Corinne Masiero ? Ou du côté de l’inaction du gouvernement face aux deux millions de travailleurs et travailleuses empêché.e.s et aux étudiant.e.s précarisé.e.s qui demandent à être soutenu.e.s ?

Nous aussi, nous pensons que les droits de chacun doivent être défendus.

Nous vous prions d’agréer Madame, Monsieur l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Les Occupant.e.s du Théâtre de l’Union - CDN du Limousin

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Ukrainiens écartelés entre la dureté des batailles, les tourments de l’exil et la peur de rentrer
L’Ukraine, qui entre dans son quatrième mois de guerre, a pour le moment échappé au pire : l’invasion totale du territoire national. Mais le pays reste déchiré, entre celles qui ont fui à l’étranger la menace russe, celles qui rentrent d’un exil forcé, parfois dans une grande détresse matérielle, et ceux qui se battent, à l’est et au sud.
par Mathilde Goanec
Journal — France
Législatives : dans le Sud, le pas de deux des identitaires et du RN
À Nice, Menton et Aix-en-Provence, trois figures des identitaires se présentent aux élections législatives sous les couleurs d’Éric Zemmour. Le RN présente face à eux des transfuges de la droite et fustige leur radicalité, alors qu’ils étaient membres du parti quelques mois plus tôt.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN
Billet de blog
Déblanquérisons l'École Publique, avec ou sans Pap Ndiaye
Blanquer n'est plus ministre et est évincé du nouveau gouvernement. C'est déjà ça. Son successeur, M. Pap Ndiaye, serait un symbole d'ouverture, de méritocratie... C'est surtout la démonstration du cynisme macronien. L'école se relèvera par ses personnels, pas par ses hiérarques. Rappelons ce fait intangible : les ministres et la hiérarchie passent, les personnels restent.
par Julien Cristofoli
Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI
Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin