TOUT LE MONDE DETESTE LES POLI... TIQUES.

C'est bon, j'ai regardé le "grand" débat Macroundup - Le pencul. Faut vraiment en avoir rien à foutre pour voter pour un de ces deux là. Qu'on me dise pas qu'ils n'avaient pas de programme...

 

Ils vous ont prévenus. Maintenant les deux sont d'accord au moins sur un truc. La rue sera aux mains des flics et de l'armée. Les rebellions seront brisées. L'état durgence et les fichages amplifiés. Puis la collaboration militaire avec Trump sera.

 

Il faut penser à l'élection législative qui vient. Il faut penser aux élections suivantes. Ne pas lâcher la rue pour y militer, bloquer les chantiers, envahir les grandes entreprises, les places boursières, les lieux de gouvernance. En paix avec nous même et avec les acteurs des luttes sociales et environnementales sans se laisser envahir par les intégristes des premières pierres. Être le souffle du futur.

 Il faut préparer nos proches à prendre les villes par les urnes. Se solidariser dans la désobéissance civile commune. Organiser des projections, débats, concerts, expos etc... Militantes et porteuses de créativité sans se soucier de démolir quoi que ce soit.

Construire à côté. En marge de leur monde en créer un nouveau. Un monde autonome et libre. Planter des fruits et légume, aromates et plantes médicinales partout où il se peut être fait.

 

Nous n'avons pas besoin d'eux pour construire. Laissons les effondrer leur hypocritacie.

Soyons les racines de demain. Soyons libres. Soyons la force du nombre. Soyons le souffle qui les balayent et l'inspiration qui nous gonflera de la fierté d'avoir su construire le lit de nos anciens et les cours de nos enfants.

Sans nous ils n'existeraient pas. Sans eux, nous sommes un peuple libre.

 En nous enterrant nos idéaux à nous les graines, ils sont en train de faire de nous la forêt de la vie ouverte et solidaire.

Vivement demain. Vivement le nouveau monde. Il est là. Ne nous oublions pas dans le Temps.

 C'est la fin de la bureaucratie. C'est le début de tout le reste de ce dont nous rêvons de vivre.

RESPIRE RESPIRE RESPIRE
Prendre parti aujourd'hui, pour demain.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.