LE CLOCHARD OBTURATEUR.

"Comment s'en débarrasser" ?

J’ai vu un truc à la télé.

Chez quelqu’un qui a la télé.

Moi, je l’ai plus du tout, la télé.

 

C’était une chouette publicité en couleurs pour déboucher les tuyaux quand l’eau sale reste bêtement dans l’évier gras – sans vouloir du tout s’en aller et pourtant t’as ouvert la bonde ! - avec tous les trucs dégoûtants qui étaient dans ton assiette (tu manges moderne) et qui flottent avec la mousse de ton super-produit vaisselle (t’en mets toujours trop). Beurk !

 

Alors « Destop » arrive et on voit l’intérieur du tuyau en dessin animé, drôlement bien imité, on s’y croirait.

 

Et devinez pourquoi ça coulait plus !?

Vous n’allez pas le croire. Mais c’est à la télé, alors ça doit être vrai, peut-être…

Eh bien, y’avait un clochard qui dormait dans le tuyau. Si !

T’aurais jamais pensé que t’avais mangé du clochard. Ils mettent vraiment n’importe quoi dans les hamburgers !

Un clochard moche, sale, édenté, pas rasé, écœurant à souhait et avec une expression vicelarde, bref un très mauvais sujet.

Et vous savez quoi ?

Dans un grand élan purificateur, un flot de « Destop » rouge te balaye le fichu clodo en moins de deux. Pschitt ! Plus de clodo ! Débarrassé, le moche !

Ton eau de vaisselle putride peut librement aller à l’égout… avec l’indésirable.

 

La chimie, c’est génial !

Avec la chimie, on peut se libérer d’un tas de trucs : les mouches infectes, les oiseaux qui s’oublient sur ta bagnole, tout ça, et même les gens qu’ON n’aime pas.

Hop, la chimie !

 

J’ai un voisin qu’est pas franchement amoureux de l’humanité, surtout quand elle a le mauvais goût d’être pauvre. C’est un radin qui achète sûrement des trucs nuls pour déboucher son évier. Ben quand il verra ça, je suis sûr qu’il va changer de marque.

 

Olivier Foucher

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.