Le féminicide de l'État Turc

image0

 

Entre la nuit 9-10 janvier 2013, dans le 10 arrondissement à Paris, 3 femmes kurdes du nom de Fidan Doğan, Sakine Cansız et Leyla Söylemez ont été tuée. Ces meurtres vont ébranler la société kurde en France, car c’était trois femmes importantes dans cette communauté. Aussi, cette affaire va faire poser de nombreuses questions, car ce crime a été faite durant une période de réconciliation politique entre le PKK (un groupe armé en Turquie considéré comme terroriste qui lutte pour la reconnaissance des kurdes) et le gouvernement turc. Sans compter que le meurtrier est mort peu de temps après son crime (cancer au cerveau) et que certains indices montre qui communiquait avec le MIT (service secret turc). Cette affaire montre comment l'État profond Turc organise pour tuer ses opposants.

Les 3 femmes : Qui était-elle?

Fidan Doğan :

fidan-dogan-54b034731008b

Dans un article de 100 raisons de s'opposer à Erdogan , Fidan Dogan est née le 17 janvier 1982 en Turquie. Elle a immigré en France à âge de 9 ans.Elle va participer à des activités culturelles dans les associations kurdes. Bien que son nom est Fidan , elle voudrait qu’on appelle Rojbîn ( apporté le soleil). En 2011, elle sera la présidente du congres nationale du Kurdistan en France. Dans le livre de Laure Marchant , 2017 , en septembre 1999 , elle fait un stage au pays bas pour rejoindre le PKK. On estime durant 2010 , elle est allée au Kurdistan Irak fini sa formation militaire du PKK , elle va y rester pendant des mois. 

Sakine Cansiz :

sakine-cansiz

 Dans un article , du Kurdistan au féminin , Sakine est décrire comme une des fondatrices du PKK. Elle est née en 1958 dans un village de Dersim (en fait Tunceli dans les cartes turque) . Elle est une Alévis kurde (alévis est un mouvement religieux). Elle a été élevée dans une identité turque (le régime en Turquie l’oblige.) et son identité kurde a été niée. 

Quand elle est allée à école, elle a découvert son identité kurde avec d’autres étudiants et elle a commencé à entendre parler de Abdullah Öcalan (le chef du PKK). Le sentiment injustice face au traitement des kurdes en Turquie et aux échecs de la gauche Turc (rien savoir sur l'identité kurde) ou conservateur kurde (qui donnait peu de solution a ce problème) a fait en sorte qu’elle a choisi la voie révolutionnaire du PKK. 

Dans les années 70 , elle quitte sa maison pour fuir une vie conservatrice pour travailler dans les usines. Elle sera arrêtée plusieurs fois par la police Turc pour différent infraction. Quand le PKK commence à organiser, Sakine a été en charge de s’occuper du groupe des femmes. Elle a été une des fondatrice du mouvement du PKK.

En 1979 , elle a été arrêtée dans la police Turc et mit en prison. Durant son séjour en prison, elle va organiser des résistances . Elle va aussi subir de nombreuse violence physique et sexuelle mais sa résistance face a ses bourreaux vont lui donner une réputation et encourage les autres femmes kurdes a rejoindre le mouvement du PKK. 

À sa libération en 1991 , elle décide de rejoindre immédiatement le mouvement du PKK. Elle sera charger d'organisée les mouvements de femme dans le PKK afin de les préparer au combats. En 1998 , elle sera aussi chargée de s'occuper des kurdes en Europe. C’est elle qui va organiser le mouvement à Europe et aider à une sorte de solidarité entre les kurdes. Elle va organiser ces réunions en Europe jusqu’à sa mort en 2013. 

Dans le livre de Laure Marchant , 2017 , elle a été arrêtée en Allemagne en 2008 pour lien avec le PKK, mais celle-ci a décidé de la relâcher. Elle devait encadrer la jeunesse kurde et c’est la, elle a connu Leyla et Fidan. Ses deux femmes voyaient en Sakine , leur héroïne,  tandis qu'elle , elle les voyait comme une bonne révèle à la cause kurde.  

Leyla Söylemez :

leyla-soylemez

Elle est née en 1989 en Turquie ( province de Diyarbakır) . Vers les années 90 , sa famille installe en Allemagne. Quand elle va commencer ses études en architecture, elle va aussi commencer invertir dans la cause kurde. En 2006 , elle sera dans les groupes de jeunesse kurde et elle va parcourir l’Europe. En 2012 , elle va arriver à Paris pour participer a l’association kurde de France. 

Leur assassinat:

La scène de crime:

Dans le livre de Laure Marchant , 2017 , par une lumière toujours allumée , les voisins appellent la police. Quand la police monte à l’étage, on retrouver les 3 corps des femmes mortes, il y a du sang partout. Fidan va recevoir 4 balles donc 3 dans sa tête, et les autres femmes vont recevoir chacune 3 balles, tous dans la tête. Le test balistique montre qui il y a eu utilisation d'un pistolet semi-automatique calibre 7.65. Sur les lieux, aucune trace infraction  ou violence sexuelle/physique (aucune marque de défense). Ce qui laisse supposer que les 3 femmes connaissant le tueur. La précision des tirs, 10 balles de tirer pour 9 dans la tête pour un temps estimer en 30 secondes, fait en sorte que la personne qui a tiré était un professionnel et qu'elle a agi de sang-froid.

Le suspect :

Dans le livre de Laure Marchant , 2017 , le suspect arrêter est Omer Güney , un turc de 30 ans. Il était le chauffeur privé de Sakine . Il a été militant dans l'association kurde de France. Il avait deux atouts majeurs pour la cause kurde: il parlait le français et il avait un permit de conduire. Il était connu dans les milieux kurdes comme quel qu’un de serviable et toujours près a aidé. Il a participé à de nombreux coups de force du PKK en France comme l'occupation de la Tour Effel. 

Les preuves que Omer Güney est meutrier:

Il était la dernière personne en compagnie des trois femmes.

Les caméras de surveillance ont remis en question alibi de Omer (le timing entre les caméras et la version de Omer ne tenant pas). 

Il y avait du sang de Leyla Saylemez sur son Parka (son manteau). 

Sa sacoche avait des résidus de poudre qui était compatible avec ceux trouver sur le lieu du crime.

Un manque rouge sur sa main gauche qui peut signifier un recul arme. 

En Allemagne, des témoins qui connaissant Omer (ses collèges à l’usine ou il travaillait et un proche ami) affirme qu’il allait entrainer dans un stare de tir. Ce qui signifie qui était habille au fusil. 

Le motif du crime:

C’est là que le meurtre devient complexe et politique. Pourquoi Omer a tué les trois femmes kurdes, qu’elle est son motif. Les psychologues ont décrit Omer comme en bonne santé mentale, ce qui écarte la thèse de la folie. 

Sur la scène politique , durant l’année 2013 , le gouvernement Turc et le PKK négociant la paix pour mettre fin a un conflit meurtrier de 45 000 morts. Sachant qu’aujourd’hui, on le sait que le gouvernement Turc ne voulait pas la paix, mais désarmée le PKK et affaiblir le parti de HDP (parti pro minorité et kurde de Turquie) en lui retirant une légitimité politique. Le meurtre de ses 3 femmes aura pu mettre en péril cet accord de paix. La question est : est-ce que les services secrets Turc ( MIT ) ont ordonné l'exécution des trois femmes kurdes ?

Explication du gouvernement Turc et de l’accuser :

Omer va nier avoir tué les 3 femmes, pour lui, c’est un règlement de compte entre les membres du PKK. Une thèse que Erdogan va aussi soutenir pour ensuite dire plus tard que c’est la faute de FETO ( groupe religieux qui aurai fait un coup État raté en 2016)  c’est eux qui ont tué les 3 femmes kurdes pour le salir ( dans un meeting a Urfa).  

Le MIT en Europe :

Organisation du MIT apparaît en 1913 . C’était au début une organisation secrète qui a jouer un role important dans le génocide arménien. La popularité du MIT va arriver vers fin des années 90 avec arrestation du chef du PKK. Vers 2010 , Erdogan va donné une place plus en plus important au MIT et cette organisation sera alliée le plus fidèle du régime. 

Le MIT a déjà tenté de tuer des personnalités kurdes importantes en Europe donc certain ont été documenté : 

Dans un article de Laure Marchant, 2018, les services secrets en Turquie sont bien implantés en Europe. Remzi Kartal , ancien député kurde dans les années 90 , qui est aujourd’hui  réfugié en Belgique , fait mention que la communauté kurde est sous la surveillance et la menace des services secrets Turc. 

Remzi Kartal a reçu en 2016 des menaces inconnues disait qui va finir comme Sakine. Il décide de porter plainte. Plus tard la police lui dirait que un certain H.A a été approcher par une personne qui se nomme Patron et qui lui demandait s'il voulait aidé le gouvernement Turc dans sa lutte contre le PKK. 

En octobre 2019 , Aygul Berivan Aslan , une députée kurde en Autriche a échapper à une tentative assassinat par un agent du MIT. Celui-ci s’est rendu dans un poste de police en Autriche pour chercher de la protection. Il refusait de tuer la députée kurde. L’Autriche a pris cette affaire très au sérieux.

Face au danger du MIT , les pays de l’Europe ont pris des mesures contre cette organisation:

Dans un article du monde par Jacques Follorou , 2018 , les cours de justice en Europe vont collaborer entre elle pour éviter que le MIT tue de lui-même les membres du PKK en Europe. La Belgique, Allemagne et la France vont collaborer pour que les services secrets cessent leur activité sur leur sol. 

Le MIT et Omer :

Comme dit dans le précèdent texte ,  plusieurs autres kurdes ont été menacés par le MIT en Europe et certain pays européen inquiète de cette organisation. Il reste à savoir qu’elles sont les liens entre Omer et le MIT:

Dans le livre de Laure Marchant , 2017 , le 14 mars 2013 , le journal Turc Aksam montre une vidéo de caméra surveillance de l'aéroport Atatürk ou on voit Omer. La date est du 17 et 18 décembre 2012. On estime qui va resté 2 jours en Turquie et qui va repartir le 21 décembre. Cet individu, identifié à Omer a pris des billets avions à destination Paris-Ankara. 

Omer parlait via un numéro de téléphone à une mystérieuse personne, ils se sont parlé plus certaine de fois. A ce jour, on ne sait pas qui était son correspondant. 

Le 20 janvier 2013, la police Française de l’intérieur recoit un courriel d’un poche de Omar (affirme comme ainsi) disait que Omar est un agent du MIT.

Dans un journal du Yeni Ozgur Politika (journal pro kurde) sort une interview d’un ancien agent du MIT , Murat Sahin qui affirme que Omar était l’un des leurs. 

En janvier 2014 , Omar va tenter une évasion de prison de la maison arrêt de Fresnes. Il donne à son ami Ruhi Semen un message où il est écrit Mutti (maman en allemand) . Sa lettre doit etre donner a la destination Ankara. Une fois le message , Omar devait raconter un certain Bey . Ruhi ne va pas faire la mission et va le dénoncer à la police. 

Le 12 janvier 2014 , un enregistrement audio apparaît sur Internet ou on identifie la voix de Omar , c’est un de ses proches qui va diffuser cette info. Dans cet audio , on entend Omar et deux autres personne planifier le meurtre de Sakine. 

Le 14 janvier 2014 apparaît sur Internet un document du MIT qui demande l'exécution de Sakine. Il est daté du 12 novembre 2012. La personne qui est demandée pour tué la militant est la source (comme ca, appelle dans le document).  

Conclusion:

Si la France n’a pas poussé enquête jusqu’au bout et n’a pas accuser la Turquie de complicité c’est par deux choses, un certain manque de preuve et surtout par le fait que le suspect est mort d’un cancer du cerveau en décembre 2016. Sa mort va faire en sorte que la France n’a pas juger bon de continuer cette affaire.Vu que le PKK est considéré comme terroriste en France et en Turquie, demander des comptes pour les meurtres des 3 femmes (membre du PKK) aurai nuit à la relation diplomatique. Erdogan, peu de temps après la mort des 3 femmes kurdes, était plus choqué de savoir que Hollande ( Premier ministre de la France a l'époque) connaissant Sakine que les 3 meutres. 

Le but aujourd’hui de la communauté kurde est de demander justice pour ses 3 femmes , il faut que les vrai coupable sont identifié. Il faut que le MIT soit jugé pour ce qui a fait. 

Biographie :

100 reasons to prosecute Erdoğan for his feminicidal policies!, collectif de femme kurde,  https://100-reasons.org/fidan-dogan/ ,

Sakine Cansiz: une vie dédiée à «réaliser des utopies ici et maintenant» , Kurdistan au féminin , https://kurdistan-au-feminin.fr/2020/01/09/sakine-cansiz-une-vie-dediee-a-realiser-des-utopies-ici-et-maintenant/

Un agent turc avait pour l’ordre de tuer une politicienne kurde en Autriche ,  https://kurdistan-au-feminin.fr/2020/10/14/un-agent-turc-avait-pour-lordre-de-tuer-une-politicienne-kurde-en-autriche/

Sur la piste des commandos d'Erdogan , express , Laure Marchant , https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/sur-la-piste-des-commandos-d-erdogan_2016248.html

La campagne sanglante des commandos turcs en Europe , Le monde ,  Jacques Follorou  https://www.lemonde.fr/international/article/2018/03/15/l-europe-veut-contrer-les-espions-turcs-sur-son-sol_5271240_3210.html

Livre : Triple assassinat au 147, rue La Fayette , Laure Marchand , Coédition Actes Sud (3 janvier 2017) , 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.