Conclusion définitive: deux recommandations.

L'une est locale et concerne un blog de Mediapart. L'autre est distante et concerne un projet à construire.

Les entreprises de médias sont axées sur le singulier, le spectaculaire, l'extraordinaire, donc sur l'insignifiant. Ce qui fait signe est général, humble, ordinaire. Les médias s'intéressent aux “premiers de cordée”, qui n'ont comme singularité que d'être le plus en hauteur, mais tous les participants de la cordée agissent avec une égale puissance, un “premier de cordée” sans cordée est premier de rien, juste la personne le plus en hauteur.

J'en parle relativement à ce que les médias nomment “lanceurs d'alertes”, les seuls qui les intéressent sont ceux qui pointent le doigt vers la Lune, mais s'ils pointent le doigt à hauteur d'humain ça ne les intéresse pas. Voici un lanceur d'alerte à hauteur d'humain:

Pôle emploi : le droit de savoir.


Le mainteneur du blog se présente comme «engagé pour servir le public avec honnêteté, rigueur, dévouement et bienveillance». J'apprécie beaucoup sa devise: «Un lanceur d'alerte c'est comme un laboratoire d'analyses: il n'est responsable ni de la maladie, ni du diagnostic, ni du traitement».


Pas beaucoup d'abonnés mais le blog est tout récent. Ça devrait vite changer...
Il faut que ça change vite.
Le blog: «Pôle emploi : le droit de savoir».
L'auteur: Yann GAUDIN.


L'alerte qu'il nous lance est: informez-vous. La liberté sans responsabilité n'est pas la liberté, et la première responsabilité d'un humain est de s'informer, de savoir plutôt que croire. Yann Gaudin prend ses responsabilités, mais ne peut pas les prendre pour vous. Ici il informe sur les droits des travailleurs, et non des seuls chômeurs et demandeurs d'emploi, mais c'est à vous de faire quelque chose de ce qu'il nous donne, à vous d'entendre l'alerte.



Et maintenant, la recommandation distante. C'est ici:

https://passage.olivierhammam.fr/passage/

Ce lien comporte un segment qui correspond à mon nom d'état-civil non parce que c'est ma chose, mon objet, mais parce que je m'engage, parce que je prends mes responsabilités. Je suis l'initiateur de ce site et l'initiateur du projet qui m'a motivé à le créer, et en tant que tel en assume la responsabilité. Ce projet? Simple: soyez responsable si vous voulez être libre. Donc toute personne qui se rend sur ce site et adhère à ce projet doit savoir qu'elle sera entièrement responsable de ce qu'elle y fera. Car la seule manière d'être libre est d'être responsable de soi et de ses actes. Je ne suis responsable que d'une chose, mais une chose qui m'engage entièrement: initier ce projet.



Là-dessus, je résilie mon abonnement à Mediapart, où je serai présent au plus tard jusqu'au 11 décembre, pour toute demande d'information ça sera sur la page de commentaires de billet les deux ou trois jours à venir, et par après ou dès maintenant à partir de https://passage.olivierhammam.fr/passage/.


Ah zut! J'en parle assez pour que mes lectrices et lecteurs habituels le sachent, je suis un humain ordinaire donc comme tout humain dans l'erreur. J'essaie autant que possible de m'en garantir mais je fais des erreurs, comme tout le monde. J'avais oublié que suite à une modification de mon abonnement la date de renouvellement est le 5 du mois et non le 12, du fait je reporte un peu ma résiliation mais en revanche je n'interviendrai plus sur ce blog, sinon sur la page de commentaires de ce billet. Il reste cependant les deux éditions auxquelles je participe, «Ce monde (c'est le mien - et le vôtre aussi, je suppose)» (en sommeil de longue date) mais surtout «Fruits de saison, la récolte», qui a par son titre est en lien avec le projet que j'initie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.