360: L'imbécillité du moment, «La parole se libère».

J'en parle au détour de deux ou trois billets, j'en fais le bref sujet de celui-ci.

D'aussi loin que je me souvienne les femmes n'ont jamais été muettes en ce qui concerne les oppressions et les violences qu'elles subissent, d'aussi loin que je me souvienne leur parole a toujours été libre. Facile? Non. Libre, oui. Ce qui change en ce temps est que cette parole devient audible. Ce n'est pas la parole des femmes qui se libère, ce sont les oreilles des hommes qui s'ouvrent. Un peu.


Addendum. Tiens ben, par le plus grand des hasards le numéro de ce billet est le nombre de degrés d'une révolution...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.