Le blog de Marianne France

Pour une rare fois, je vais expliquer pourquoi je recommande un blog autrement que de manière impressive et subjective.

C'est donc «Le blog de Marianne France». J'ai scrupule à le recommander car c'est lisiblement un blog militant, ce qui en soi ne me pose pas problème, qui n'a aucune distance critique quant à son objet unique, la défense de Tariq Ramadan, ce qui me pose problème. Je le recommande parce qu'il met en évidence une chose qu'on néglige trop souvent, le caractère nécessairement politique de l'appareil judiciaire.

Voici la cause de mon scrupule: ce blog semble postuler une “politisation des poursuites”, ce qui ici désigne l'intervention de l'exécutif dans ce dossier, ce qu'on nomme habituellement «pressions politiques». Or, le législatif est intrinsèquement politique parce que c'est un pouvoir, c'est un des trois pouvoirs en charge de la gestion de la cité, ce qui est proprement la politique. Disons que ce blog a une analyse “complotiste” du cas qui l'intéresse, ce qui limite beaucoup sa pertinence. Mais il a l'avantage de mettre en évidence le caractère politique, non de l'incrimination du présumé délinquant Tariq Ramadan mais du traitement réservé au prévenu Tariq Ramadan: son maintien en prison préventive depuis maintenant deux ans. Comme je le relevais récemment suite à la décision de mise en liberté du prévenu Patrick Balkany “pour raisons de santé”, quoi qu'en ait pu dire son avocat, affirmant que ce n'était pas un cadeau mais une décision juste et évidente cette décision n'était en aucune manière évidente, ni juste ni injuste mais discrétionnaire, c'était un “cadeau”. Preuve en est ici que pour le prévenu Ramadan les “raisons de santé” ne sont pas apparues un motif valable pour la mise en liberté du prévenu Ramadan.

Bref, je conseille ce blog, spécialement le billet le plus récent, «Dossier Tariq Ramadan : "Cette instruction est UN SCANDALE"», pour la mise en évidence du caractère nécessairement politique de l'institution judiciaire, au-delà des limites dues au caractère nettement propagandiste de ce blog. De son caractère politique non en France seulement: comme dit, le pouvoir judiciaire est toujours politique, cela quelle que soit l'entité politique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.