«Le caractère terroriste de l'attaque».

Qu'est-ce qui détermine le “caractère terroriste” d'un acte criminel? Et bien, de placer l'étiquette “terrorisme” sur lui.

En 2020 et en Grande-Bretagne, on doit pouvoir démontrer que l'attaquant est “islamiste” ou se réclame de “l'islamisme”, ou est connecté à des “islamistes”, ou a prononcé ou rédigé des proclamations “islamistes”. Si par exemple vous commettez un acte criminel en vous réclamant du “suprémacisme blanc”, en étant connecté à des “suprémacistes blancs”, en ayant prononcé ou rédigé des proclamations “suprémacistes blanches”, même quand ça a toutes les apparences d'un acte terroriste ça n'en sera pas un. Du moins si c'est en Grande-Bretagne. En Allemagne par exemple, où on a un autre rapport à l'extrême-droite, il peut en aller autrement.

Qu'est-ce qui détermine le “caractère terroriste” d'un acte criminel? Placer l'étiquette “terrorisme” sur lui.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.