Mauvais esprit et fier de l'être!

Un petit coup d'autopromotion. Je publie ici la conclusion d'un billet récent, «Maladies mentales», dans l'espoir de vous faire rire un brin.

Repris de «Maladies mentales».


Fatigué de ce texte. Parler de maladies mentales? Pour un agnostique comme moi c'est un pensum. Je laisse le soin aux “médecins de l'âme” (mais non! Pas les curés ni les imams ni les rabbins! Eux soignent les corps – les corps “sociaux”, les humains –, mais les psychothérapeutes: “psyché” = “âme”; “thérapie” = “soin”. Les médecins de l'âme) de se réunir en conclave pour élire le Pape de la lecture des âmes – ou de leur sondage, si on préfère. Savoir si l'âme est dans le rein ou dans le cœur – le dernier conseil œcuménique des psychiatres, psychanalyses et psychologues n'a pas tranché et reporté la décision au prochain conseil, d'autant qu'une dissidence est apparue, les tenants de la rate comme siège de l'âme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.