Il n'y a qu'un détail, il n'y a jamais eu de domination pétrolière saoudienne.

C'est un commentaire d'article à propos d'une arnaque qui a fait flop! Le commentaire est plus précisément «Il n'y a qu'un détail c'est qu'il n'y a jamais eu de domination pétrolière saoudienne», un poil trop long pour le titre avec plus de 85 caractères.

Je signale rarement les articles de la partie rédaction, ils sont bien assez balisés pour qu'on n'ait pas nécessité à les signaler. C'est juste que ce commentaire a, dans sa brièveté, pointé l'inanité de l'article «L’entrée en bourse ratée d’Aramco acte la fin de la domination pétrolière saoudienne» de Martine Orange. Tout est inexact dans ce titre et particulièrement cette supposée “domination pétrolière saoudienne”. Sans vouloir me hausser du col j'avais précédemment placé un commentaire du même genre, en moins laconique:

«Un article rassurant: c'est sûr que cette énorme Puissance Mondiale, l'Arabie séoudite, sera avantageusement relayée par ce petit joueur sympathique, les États-Unis..».

En référence à un propos de l'article dans son introduction:

«Détrônée par les producteurs américains, Riyad a perdu son pouvoir d’influence sur le marché du pétrole».

Propos développé dans le corps de l'article, où l'on apprendra donc que les États-Unis étaient dominés par l'Arabie séoudite sur le marché pétrolier. Les journalistes spécialisés dans l'économie internationale et le marché des matières premières doivent vivre sur une autre planète que moi...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.