Si Jésus revenait...

...il s'en prendrait plein la gueule. Et ça serait comme quand il est venu la première fois, il s'en est pris plein la gueule, et depuis, chaque fois qu'il est revenu il s'en est pris plein la gueule. Eh! Les emmerdeurs on ne les aime pas! Normal qu'ils s'en prennent plein la gueule.

J'emmerde les culs-bénits et j'emmerde les anti-culs-bénits. Je ne suis pas Jésus mais je suis un emmerdeur et j'emmerde ceux qui me font chier. S'ils ne veulent pas que je les emmerde, qu'ils arrêtent de me faire chier. C'est comme ça, si vous faites chier une personne et qu'elle est au-dessus de vous c'est réglé: vous serez dans la merde. Si on ne veut pas être emmerdé faut pas faire chier la personne qui est au-dessus de soi.

Vous savez quel est le principal problème pour les emmerdeurs? Ceux qui les font chier leurs reprochent de les emmerder. Ce qui est illogique: comme dit, si on ne veut pas être emmerdé faut pas faire chier les autres. Et si on les fait chier, faudrait songer à ne pas leur reprocher d'être emmerdé. Bon mais, les gens ne sont pas logiques, le plus souvent: ils vous font chier parce qu'ils vous reprochent d'être au-dessus d'eux, nécessairement ça leur tombe sur la gueule et ils vous reprochent de faire ce qu'ils vous ont incité à faire. Ben merde! Ça fait chier.

Conclusion: éviter de se la péter prophète, non seulement on vous en fera chier mais en plus on vous le fera payer...


Addendum. Bien sûr c'est une blague: Jésus n'est jamais revenu, il n'y a que dans les contes que les gens reviennent après leur mort. Mais des prophètes il y en a eu pas mal au cours des temps, et en général il finissent mal...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.