Les Éditions de Ma Pomme.

Et oui! Ma Pomme fait de l'édition! Par contre Ma Pomme n'est que rarement imprimeur et libraire. Eh! Ça coûte du temps et de l'argent l'impression et la librairie, et, de l'argent, je n'en ai guère, du temps j'en ai mais je préfère en user à autre chose. Par exemple à éditer.

Je suis principalement éditeur de Ma Pomme mais il m'arrive d'éditer d'autres autrices et auteurs. Je le fais principalement sur Internet mais je réalise aussi des documents destinés à l'impression sur papier ou autres supports plans non électroniques. J'en cause juste pour mentionner un avertissement qui figure dans presque tous les documents imprimables de plus de quatre pages, et qui commence ainsi:

«Ce document est libre de droits mais non de devoirs.
Bien sûr, rien ne vous force à les respecter sinon le respect de vous-même
et de vos semblables. Ne pas respecter ses pairs c'est ne pas se respecter,
car qui sommes-nous en-dehors du regard de nos semblables?».

Suit la liste des devoirs – il y en a quatre. Il se conclut sur un alinéa qui débute ainsi:

«Ce sont plus des recommandations que des devoirs mais comme dit, il s'agit ici de vous respecter plus que de respecter les autres rédacteurs: attribuer à une personne autre que soi des actes qu'elle n'a pas commis ou des propos qu'elles n'a pas émis est une grande source de division».

Parmi ces devoirs ne figure pas celui de citer les auteurs, sinon en précisant ceci:

«3) Si d'autres que vous et les rédacteurs initiaux ont modifié ce document,
merci de les mentionner tous ou de n'en mentionner aucun sinon vous».

Bien sûr que ça m'agacerait si on reprend un de mes textes en se l'attribuant mais il m'ennuierait bien plus qu'on m'attribue un texte dont je ne suis pas le rédacteur, et un peu moins mais déjà pas mal qu'on attribue un de mes textes à un autre qui n'en serait pas l'éditeur. Quoi qu'il en soit, le “droit d'auteur”, je n'y tiens guère, le devoir d'éditeur j'y tiens beaucoup: ne pas rendre responsable un tiers de sa propre action.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.