La psychiatrie judiciaire.

On en est toujours au même point, deux mille ans et des pailles plus tard, on voit celle dans l'œil de son voisin mais non la poutre dans son œil.

«Le cercle infernal psychiatrique français» par Moh35.


Ce qui précède date du 27 février 2020, soit quatre mois en ce 30 juin 2020. je comptais un peu développer d'où un enregistrement en tant que brouillon. En parcourant la liste de mes contributions pour y retrouver un autre brouillon je tombe sur celui-là, du coup je jette un œil au billet – depuis le temps, je l'avais un peu (et même beaucoup) oublié –, et vois qu'à la fois il a un commentaire et est fermé aux commentaires. Ce qui m'incite à lire ledit commentaire, qui confirme mon impression première, laquelle m'avait motivé à créer ce billet: on a le point de vue de “l'auteur des faits” sur la justesse du fait et la réalité de l'incrimination. Je cite ici ce commentaire, rédigé par l'auteur du billet le lendemain de sa création:

«28/02/2020 11:38 – Par Moh35
La raison pour laquelle Mohamed Boutiche @moh35 et Bachir Cheikh sont persecutes, tortures, c'est qu'ils sont les temoins directs des mensonges du gouvernement, des prefets, de la justice, de la flicaille terroriste de la territoriale, de la DGSI au sujet de Charlie Hebdo, des attentats end Europe. Ce sont les temoins genants d'une operation terroriste, sponsorisee par Israel et sa cinquieme colonne francoisraelienne a Paris. Leurs toignages ont permis aux francais, au monde de decouvrir la realite de la neo-colonisation du monde Musulman, la guerre genocidaire contre l'Islaam, l'industrie israelienne de l'anti-terrorisme, basee sur des mensonges, operations mal ficelees, et contre-infiltrations de la Resistance Musulmane. En 2020, les simulacres de proces des attentats sous faux drapeaux de 2015/2016 auront lieu, de nouvelles revelations sont a venir, prevoir. Belloubet et Netanyahu le savent... Maintenir Bachir et Mohamed en prison psychiatrique est la priorite de la DGSI/DGSE/mossad, car commanditaires, financiers, executants de tous les attentats. Netanyahu a cree #FAMED... Nous avons vaincu l'ennemi, l'ennemi sait que nous finissons toujours le travail!»
.

Désolé pour la forme, je n'en suis pas responsable, il s'agit d'un copié-collé. Dans les questions de psychiatrie il en va comme dans celles judiciaires, si on veut se faire une opinion mieux vaut disposer de tous les points de vue, et non de ceux des seules parties, “accusé” et “accusateur”. J'aime bien le billet, il a l'air (dans l'ensemble) assez raisonnable même si de parti-pris; malheureusement pour son auteur le commentaire ruine complètement l'argumentaire du billet et donne à croire que, disons, le diagnostic de “dérangement mental” n'est pas totalement infondé...

Du coup, plus trop besoin de développer sur la question de la paille et de la poutre.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.