999: Que sais-je de la réalité?

Qu'il ne fait pas bon y dire que tous et chacun nous en savons autant.

C'est-à-dire, que nous n'en savons pas grand chose. Ça énerve les importuns qui croient en savoir plus que vous. Il semble en effet que certains croient en savoir plus que moi sur la réalité, ou ne pas croire n'en savoir pas grand chose...


Une précédente édition a vu sa page de commentaires polluée par trois imbéciles, dont Ma Pomme. Je reprends ces imbécillités ci-dessous.


"tout ce que j'ai pu écrire dans le contexte de Mediapart ... n'a pas beaucoup de pertinence."

Ce n'est pas moi qui le dit ! sealed

Au cas où vous n'en auriez pas conscience, “Je suis partout” (pardon, “Utopart”), je suis au courant puisque rédacteur de cette citation. Mais il semble que vous n'en avez pas conscience – peut-être parce qu'avoir de la conscience, ce n'est pas votre truc?

Soit dit en passant, ce billet est justement destiné à faire réagir les personnes pour qui la conscience et elles, ça fait deux – et deux non conciliables.

  • Recommander (0)

Vu.

Pour "je suis partout" vous êtes loin d'avoir la primeur sur Mediapart. coollaughing

Euh, vous n'avez pas une autre rengaine que “Vu”? Surtout quand vous ne voyez rien...

  • Recommander (0)

Vu.

Plus vous me dites avoir “vu”, plus je doute de votre vision. Je vous conseille de consulter un ophtalmologiste, pour vérification.

Sauf si vous préférez croire avoir “vu” sans certitude de bien voir...

  • Recommander (0)

Quatre petits problèmes, dans une problématique à quatre temps :

- Qu'est-ce que la réalité ?

- Qui est "je" ?

- Qu'est-ce que savoir ?

- Qu'est-ce que "que" (quels sont les bords du bout de réalité qui sont accessibles au savoir du sujet) ?

 

Bon, par quoi on commence ?

Par "on" ?

"Qui pleure là, sinon le vent simple à cette heure ?"

Ça tombe bien! Vous étiez précisément l'autre cible principale de ce billet. J'adore ça, quand mes pièges à mouches du coche fonctionnent.

  • Recommander (0)

Keskidi, djà, Cyrano, sur l'honneur d'être une cible ? Mais j'ai à faire ailleurs, c'est plusse bath ailleurs. Bien le bonjour chez vous.

Vous avez à faire ailleurs? Alors pourquoi revenir ici? Ajouter de l'indigent à l'indigent n'apporte rien à cette page de commentaires.

Cela dit, l'indigence et “Melgrilab”, j'ai déjà vu ça passer dans les pages de commentaires de ce blog, ça ne fera que quelques inanités de plus dans ma collection...

Tiens ben, quel hasard! La pire page de commentaires de mes billets, la plus indigente, avait aussi eu la conjonction de contributions de “Melgrilab” et “Utopart“. Hasard vraiment? Je m'interroge...

  • Recommander (0)

J'invite les contributeurs de cette page de commentaires à ne pas abuser d'émoticônes ni d'émojis, ça ne masque rien quand c'est à contre-emploi. Pour les contributrices je serai plus conciliant.

  • Recommander (0)

sealed cool

Comme dit, «J'invite les contributeurs de cette page de commentaires à ne pas abuser d'émoticônes ni d'émojis, ça ne masque rien quand c'est à contre-emploi». Merci de me le confirmer.

Au fait, j'ai mal lu ou est-ce bien un certain “utopart” qui écrivait un peu plus tôt dans la même page, «Vu»? Je vous recommande de nouveau de consulter un ophtalmologue.

  • Recommander (0)

smile

Comme dit, «J'invite les contributeurs de cette page de commentaires à ne pas abuser d'émoticônes ni d'émojis, ça ne masque rien quand c'est à contre-emploi». Merci de me le confirmer.

Au fait, j'ai mal lu ou est-ce bien un certain “melgrilab@yahoo.fr” qui écrivait un peu plus tôt dans la même page, «Mais j'ai à faire ailleurs, c'est plusse bath ailleurs»? Remarquez, employer deux fois le mot “ailleurs” dans la même phrase, est-ce de votre niveau de langue? Probablement c'est un usurpateur qui a rédigé ce commentaire... Oui, je crois bien que c'est un usurpateur.

  • Recommander (0)

smile

smile

Vous devriez vous méfier, “Melgrilab”, un imposteur a placé dans cette page un propos qui ne peut pas être de vous, «j'ai à faire ailleurs». Ou alors, si c'est de vous, je vous conseille la consultation d'un psychiatre, pour déterminer si vous ne seriez pas “un peu” schizophrène – ou alors, pervers? Je penche plutôt pour la première hypothèse, mais puis me tromper, comme vous je ne sais pas grand chose de la réalité...

Enfin, sauf si vous avez la Science Infuse, bien sûr.


La pollution étant un processus sans fin j'ai du republier. Je complète avec les commentaires de la deuxième édition.


smile

coolcryembarassedfoot-in-mouthfrowninnocentkisslaughingmoney-mouthsealedsmilesurprisedtongue-outundecidedwinkyell

  • Recommander (0)

J'invite les contributeurs de cette page de commentaires à ne pas abuser d'émoticônes ni d'émojis, sealedsealed

coolcryembarassedembarassedfoot-in-mouthfrowninnocentkisslaughingmoney-mouthsealedsmilesurprisedtongue-outundecidedwinkyell

  • Recommander (0)

Pourquoi avoir effacé votre précédent billet pour le republier avec le copié/collé de ses commentaires ?

Je ne suis pas du genre à dépublier les miens, j'assume ce que j'écris. Pour info, je ne suis pas certain que vous ayez le droit de les reproduire dans un de vos billets. Mais, ne craignez rien, je n'alerterai pas.

Pour conclure de façon pas forcément définitive cette diatribe idiote (c'est bien ce que vous cherchiez, n'étant habituellement pas capable d'autre chose), je vous dirai:

VU coollaughinglaughinglaughing

coolcryembarassedembarassedfoot-in-mouthfrowninnocentkisslaughingmoney-mouthsealedsmilesurprisedtongue-outundecidedwinkyell


La dépollution aussi est un processus sans fin. Nouvelle publication.


smile

Et smile

coolcryembarassedembarassedfoot-in-mouthfrowninnocentkisslaughingmoney-mouthsealedsmilesurprisedtongue-outundecidedwinkyell

Vous la jouez petit bras, les gars... Peut-être qu'un jour vous aurez un petit aperçu de la réalité mais à mon avis c'est mal parti pour vous.

Quand j'écris “petit bras” ça ne parle pas de votre bras, bien sûr.

  • Recommander (0)

Que savez-vous de la réalité, ô Grand Esprit ?

coolcryembarassedembarassedfoot-in-mouthfrowninnocentkisslaughingmoney-mouthsealedsmilesurprisedtongue-outundecidedwinkyell

Voilà ce que j'en sais.

Et aussi, qu'il vaut en effet mieux y avoir un petit esprit, ça vous évite de voir des importuns tenter (sans succès souvent) de vous l'abaisser pour le mettre à leur niveau.

Pour le dire plaisamment, de voir des petits “bras” jouer les grosses têtes...

  • Recommander (0)

Comme disait ma nourrice : à bras, Kad, à bras ! 

coolcryembarassedembarassedfoot-in-mouthfrowninnocentkisslaughingmoney-mouthsealedsmilesurprisedtongue-outundecidedwinkyell

  • Recommander (0)

smile

 

Et que savez-vous encore de la réalité, ô Grand Esprit ?

Pour me répéter (voir plus bas), il est pertinent de lire les billets qu'on commente, ça évite de poser des questions inutiles et de faire des commentaires oiseux.

  • Recommander (0)

"Je sais qu'on n'sait jamais. C'est tout ç' que j'sais. Mais ça, j'le sais." (Jean Gabin)

Faudrait songer à lire les billets avant de les commenter, melgrilab@yahoo.fr, ça évite de se croire original en se contentant de reprendre ce que l'auteur y dit, en se légitimant d'une citation bateau, et en plus mal attribuée – rendons à Harry Philip Green et  Jean-Loup Dabadie ce qui leur appartient.

  • Recommander (0)

coolcryembarassedembarassedfoot-in-mouthfrowninnocentkisslaughingmoney-mouthsealedsmilesurprisedtongue-outundecidedwinkyell

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.