Le paradis et l'enfer.

Une de mes blagues préférées, et une des rares que je raconte dont je ne suis pas l'inventeur.

Un gars meurt. Comme il a mené une vie pieuse, vertueuse et généreuse il part direct au paradis, l'ange de service l'emmène dans les allées parfumées et l'installe sur son petit nuage où il peut contempler la Face de Dieu pour l'éternité.

Un petit bout d'éternité plus tard, il s'interroge, du coup il descend de son petit nuage et parcourt les allées parfumées du paradis jusqu'à ses portes.

— Bonjour, Saint-Pierre, je me demandais à quoi ressemble l'enfer, ça serait possible d'y aller faire un petit tour juste pour voir?
— En Vérité, je te le dis, c'est impossible! On va soit au paradis, soit en enfer, et c'est définitif!

Le gars plaide, insiste, et de paix lasse (eh! Il n'y a pas de guerre au paradis!), Saint-Pierre lui dit:

– Faut demander à Qui De Droit!

Le gars va voir Qui De Droit et de nouveau demande, plaide, insiste. De paix lasse, Qui De Droit lui accorde une journée en enfer.

Le gars descend, et là c'est l'enfer! Ou le paradis, ça dépend du point de vue. Tout ce qu'il imagine ou souhaite se réalise.

Au bout de la journée il remonte au paradis, parcourt ses allées parfumées, reprend sa place sur son petit nuage et contemple la Face de Dieu pour l'éternité.

Un autre bout d'éternité plus tard, le gars redescend de son petit nuage et parcourt de nouveau les allées parfumées du paradis jusqu'à ses portes.

— Bonjour, Saint-Pierre, vous savez, la dernière fois quand j'ai été en enfer, ça ne ressemblait pas du tout à ce qu'on m'avait raconté, j'aimerais bien y faire encore un tour, juste pour vérifier...

Cette fois Saint-Pierre l'envoie direct chez Qui De Droit, à qui il expose sa demande.

— En vérité je te le dis, là tu exagères! Tu n'es pas heureux ici? Tu n'apprécie pas de regarder la Face de Papa pour l'éternité?
— Si si, pas de problème! C'est juste comme ça, pour vérifier...

Le gars insiste, négocie, et de paix lasse Qui De Droit lui accorde une semaine en enfer.

— Mais c'est la dernière fois!

Le gars descend, et là c'est l'enfer! Ou le paradis, ça dépend du point de vue. Comme la première fois mais sans arrêt, jour et nuit, et jamais fatigué!

La semaine se passe, il remonte au paradis, parcourt les allées parfumées, reprend sa place sur son petit nuage et contemple la Face de Dieu pour l'éternité.

Encore un bout d'éternité plus tard le gars redescend de son petit nuage, et cette fois va direct chez Qui De Droit.

— Je veux retourner en enfer.
— En Vérité je te l'ai dit l'autre fois, c'était la dernière, cette fois-ci ça sera un aller sans retour.
— Pas de problème, j'accepte!
— Tu es sûr, vraiment sûr?
— Oui, je suis sûr, je veux y aller.

Qui De Droit lui donne un laissez-passer et le gars descend en enfer. Et là c'est l'enfer! Celui qu'on lui avait raconté, les diables rouges, les flammes, l'huile bouillante, les instruments de torture... Le gars ne comprend pas, et s'adresse au diablotin de service.

— Vous pouvez m'expliquer? Les fois précédentes ça n'avait rien à voir! Qu'est-ce qui s'est passé?
— Eh mon gars! Faut pas confondre tourisme et immigration!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.