Acrânie & Anencéphalie

Un autre un blog à découvrir.

J'aime ça, les gens de bon conseil. Le blog «Acrânie & Anencéphalie» est un blog de bon conseil, et de bons conseils. Je suis du genre à postuler que si aucune vie ne mérite d'être vécue, aucune vie ne mérite non plus de ne pas être vécue. La question est alors de faire que toute vie vécue le soit de la meilleure manière possible. Le plus récent billet de ce blog, «Anencéphalie : Vivre la grossesse et préparer la naissance», expose simplement la meilleure manière d'accueillir même une vie brève, sans préjuger des motifs de mener à terme une telle grossesse. Bien sûr, à l'évidence les tenants de ce blog ont un fonds cul-bénit mais peu importe, selon moi importe avant tout ce constat: aucune vie ne mérite de ne pas être vécue. Comme le relève un auteur cité par ce blog, Peter Saunders, médecin de son état, billet «Anencéphalie : 20 raisons d'y réfléchir à deux fois avant d'interrompre une grossesse», dans la raison 8, «L'avortement pour anencéphalie est souvent une offre coercitive»,

«L'enquête Bruce a révélé que les médecins présumaient fortement que les parents de bébés handicapés choisiraient de les faire avorter. Cela a entraîné une énorme pression, subtile ou directe, sur les parents qui ont décidé de ne pas avorter [allant jusqu'à des mensonges éhontés sur le caractère systématique de l'avortement voire des risques allégués pour la mère et les futures grossesses]. On leur a demandé à plusieurs reprises de reconsidérer leur décision de poursuivre la grossesse, et ils ont été traités comme des parias ; en bref, ils ont été victimes de discrimination».

Il est tout aussi regrettable de faire de la coercition contre que pour l'avortement: avorter n'est ni un droit ni un devoir mais une liberté, donc ne pas avorter doit n'être ni un droit ni un devoir mais une liberté.

En tous les cas, ce blog donne à réfléchir à ce que peut être une “bonne vie”.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.