olivier pene
perdre mon temps avec Mediapart
Abonné·e de Mediapart

23 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 avr. 2016

La mort d'une survivant d'Auschwitz

Daniel (David) Schildkraut, ouvrier mécanicien-auto, déporté à Auschwitz avec sa famille, et seul survivant vient de mourir à l'âge de 74 ans

olivier pene
perdre mon temps avec Mediapart
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

== Origines ==

Ses parents étaient originaires de Galicie. Son père est arrivé à Paris peu après la guerre de 14. Sa mère est née en France. Il avait une sœur et un frère. Avant la guerre et jusqu'en 1942 il a travaillé comme ouvrier mécanicien dans des garages de réparation.

== Les Ardennes ==

La rafle de juillet 42, dit du ''Vel d'hiv'' a poussé sa famille à partir dans les Ardennes, à Francheval, travailler dans une ferme allemande qui exploitait les terres réquisitionnées des paysans locaux. Cette ferme était dirigée par un ''chef de culture''. Daniel Schildkraut a été le chauffeur de ce chef de culture.

=== La rafle ===

Le 5 janvier 1944 les Allemands sont venus rafler les juifs qui travaillaient dans le village de Francheval. Ils furent conduits à Drancy, et rapidement déporté à Auschwitz. Le père, la mère, la sœur et le frère ont probablement été gazés dés leur arrivée. Daniel a été envoyé à Monowitz travailler dans une usine de l'entreprise BUNA, qui appartenait au groupe IG-Farben. Primo Levi travaillait comme ingénieur chimiste dans la même usine. Leur seul salaire était un peu de pain et de soupe chaque jour. Les conditions de travail étaient très dures.

=== La marche de la mort ===

L'approche des armées soviétiques début 1945 ont conduit les Nazis à emmener les détenus vers le camp de Buchenwald, près de Weimar. Il a participé à cette ''marche de la mort''. Une partie du voyage se faisait dans des trains ouverts par des températures de -15°. 90 % des détenus sont morts pendant le voyage.

Il est reste 6 semaines à Buchenwald, puis l'approche des armées américaines a amené les nazis à emmener les détenus vers le camp de Dachau près de Regensburg en Bavière.

=== Le Typhus, le salut ===

Il s'évade avec un compatriote du convoi. Les américains le prennent en charge, il est soigné dans plusieurs hôpitaux, on découvre qu'il a le typhus, il est sauvé in extremis, et renvoyé en France. 

=== Décès ====

Il est mort le 17 avril 2016 à l'hôpital Rothschild à Paris.

== sources ==

''Une terre promise'' de Maurice Rajfus, Edition L'Harmattan (1989), p 242

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux