La mort d'une survivant d'Auschwitz

Daniel (David) Schildkraut, ouvrier mécanicien-auto, déporté à Auschwitz avec sa famille, et seul survivant vient de mourir à l'âge de 74 ans

 

== Origines ==

 

Ses parents étaient originaires de Galicie. Son père est arrivé à Paris peu après la guerre de 14. Sa mère est née en France. Il avait une sœur et un frère. Avant la guerre et jusqu'en 1942 il a travaillé comme ouvrier mécanicien dans des garages de réparation.

 

 

 

== Les Ardennes ==

 

La rafle de juillet 42, dit du ''Vel d'hiv'' a poussé sa famille à partir dans les Ardennes, à Francheval, travailler dans une ferme allemande qui exploitait les terres réquisitionnées des paysans locaux. Cette ferme était dirigée par un ''chef de culture''. Daniel Schildkraut a été le chauffeur de ce chef de culture.

 

 

 

=== La rafle ===

 

Le 5 janvier 1944 les Allemands sont venus rafler les juifs qui travaillaient dans le village de Francheval. Ils furent conduits à Drancy, et rapidement déporté à Auschwitz. Le père, la mère, la sœur et le frère ont probablement été gazés dés leur arrivée. Daniel a été envoyé à Monowitz travailler dans une usine de l'entreprise BUNA, qui appartenait au groupe IG-Farben. Primo Levi travaillait comme ingénieur chimiste dans la même usine. Leur seul salaire était un peu de pain et de soupe chaque jour. Les conditions de travail étaient très dures.

 

 

 

=== La marche de la mort ===

 

L'approche des armées soviétiques début 1945 ont conduit les Nazis à emmener les détenus vers le camp de Buchenwald, près de Weimar. Il a participé à cette ''marche de la mort''. Une partie du voyage se faisait dans des trains ouverts par des températures de -15°. 90 % des détenus sont morts pendant le voyage.

 

Il est reste 6 semaines à Buchenwald, puis l'approche des armées américaines a amené les nazis à emmener les détenus vers le camp de Dachau près de Regensburg en Bavière.

 

 

 

=== Le Typhus, le salut ===

 

Il s'évade avec un compatriote du convoi. Les américains le prennent en charge, il est soigné dans plusieurs hôpitaux, on découvre qu'il a le typhus, il est sauvé in extremis, et renvoyé en France. 

 

 

 

=== Décès ====

 

Il est mort le 17 avril 2016 à l'hôpital Rothschild à Paris.

 

 

 

== sources ==

 

 

 

''Une terre promise'' de Maurice Rajfus, Edition L'Harmattan (1989), p 242

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.