Olivier Rouzet
Psychothérapie intégrative
Abonné·e de Mediapart

34 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 févr. 2020

Olivier Rouzet
Psychothérapie intégrative
Abonné·e de Mediapart

Réparer un bloc moteur de sorbetière

Le bloc moteur de ma sorbetière (Magimix Type DV Model 11123) est tombé au sol. Il ne tourne plus. Au lieu de le jeter, je le répare.

Olivier Rouzet
Psychothérapie intégrative
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'ai rejoint l'Atelier soudé (Lyon) ce week-end, qui organisait un stand en plein air de réparation électronique et électro-ménager. 

La sorbetière vaut en tout 90 euros, le bloc moteur est vendu séparément environ 45 euros, la réparation est donc justifiée, et elle ne m'a rien coûté.

1. Démontage

La plus grosse difficulté : ouvrir le capot, assemblé avec des vis spéciales, en étoiles à 6 côtés. Il faut une clé TORX TT 20x100, qui coûte environ 7 euros, un investissement. L'appareil est débranché, pour éviter un choc électrique en 220V.

Illustration 1

Cette première photo permet de noter le positionnement de l'interrupteur à droite. 

Lors du premier démontage, le moteur tournait correctement. Une platine en plastique supportant ce moteur était cassée. L'axe du moteur n'étant plus correctement positionné, le mouvement n'était plus transmis : problème mécanique donc.

2. Collage

Collage de la platine. Je revisse (Vis centrale dans l'image).

Illustration 2

3. Remontage et test

Je replace la deuxième vis (plus longue). Branchement et test (en faisant attention de ne pas toucher les câbles). Il ne faut pas trop serrer sinon le moteur ne tourne plus. Débrancher. Remonter le capot. 

Faire tourner le moteur pendant quelques minutes pour tester en conditions réelles. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte