Les 5 principales technologies de santé numérique contre le COVID 19

Malgré la propagation continue du COVID-19, infectant des millions de personnes dans le monde, les technologies de santé numérique luttant contre cette maladie sont également en augmentation.

Nous nous rendons compte de la manière dont la santé numérique a été mise en avant dès le début de l'épidémie. À mesure que nous en apprenons davantage sur la maladie, nous constatons que les technologies numériques de la santé sont de plus en plus adoptées dans ce contexte.

Impression 3D: quand la demande rencontre l'innovation

 

masque de plongée transformé en masque de ventilation masque de plongée transformé en masque de ventilation

Alors que le personnel médical est confronté quotidiennement à un nombre sans précédent de cas, les établissements de santé du monde entier font face à une pénurie inquiétante de matériel médical. En raison du manque d'équipement de protection individuelle (EPI) et même de respirateurs défectueux, ces pénuries mettent en danger le personnel de santé et les patients.  Pour répondre à ces demandes en fournitures médicales, la communauté des fabricants s'est associée à leurs imprimantes 3D. Des amateurs de garage aux entreprises établies, les gens fabriquent de nombreux équipements grâce à l’impression 3D. Des écrans faciaux aux écouvillons en passant par les pièces du ventilateur. 

La société Isinnova  imprime des pièces qui transforment les masques de « snorkeling ».  Formlabs propose des écouvillons imprimés nécessaires pour prélever des échantillons pour tester COVID-19. Une autre société d'impression 3D, Materialise, a publié des fichiers permettant aux propriétaires d'imprimantes 3D de créer  des  ouvre-portes mains libres imprimés en 3D pour lutter contre la propagation du coronavirus en  réduisant la transmission du virus à partir de surfaces inanimées.

 

 

Télémédecine: conseil médical à domicile

télésanté télésanté

Compte tenu de la virulence et de la facilité de transmission du coronavirus, des mesures de distanciation sociale sont indispensables. Mais que faire si vous vous sentez malade ou suivez un traitement en cours? Devriez-vous risquer d'aller à l'hôpital et mettre votre santé en danger? Quant aux hôpitaux, ils sont déjà surchargés de cas critiques.

Pour ces problèmes, la télésanté est une option qui a connu un boom pendant la pandémie. Les patients peuvent consulter des médecins depuis leur domicile au sujet de leurs symptômes ou être surveillés pour d'autres maux. Cela réduit les visites à l'hôpital inutiles, permettant aux médecins de se concentrer sur les cas urgents nécessitant une attention médicale rapide.

En fait, l'utilisation de l'application de télémédecine d'Amwell a augmenté de 158% aux États-Unis depuis janvier et les rendez-vous via PlushCare ont augmenté de 70 %. Depuis le début de l’épidémie, 2,5 millions de téléconsultations se sont tenues sur la plateforme Doctolib.

En quelques semaines l’application  est passée de 1 000 consultations par jour à plus de 100 000. La pandémie a donné à la télémédecine un coup de pouce indispensable et nous pourrions la voir devenir de plus en plus adoptée, même après la disparition de l'épidémie.

 

Suivi du smartphone: traçage des contacts de haute technologie

application traçage  Covid application traçage Covid

Comme le nouveau coronavirus infecte un nombre exponentiel de personnes, les méthodes de traçage conventionnelles pour identifier les personnes porteuses du virus et limiter la transmission ne suffisent pas. C'est pourquoi les gouvernements du monde entier ont eu recours à la technologie à cette fin. En suivant les utilisateurs de smartphones, les autorités sont en mesure d'identifier d'alerter par la suite ceux qui auraient pu être à proximité d'une personne atteinte de COVID-19.

 Il y a au moins 10 pays qui emploient ces méthodes de surveillance. L'application opt-in de Singapour utilise des signaux Bluetooth et sans fil pour suivre les utilisateurs à proximité. La gestion réussie de l'épidémie par la Corée du Sud était en partie grâce au suivi de l'utilisation du téléphone, en plus des transactions bancaires et des images de vidéosurveillance.

 Moscou a lancé un système basé sur QR pour suivre la maladie. Même les géants de la technologie Apple et Google ont formé un partenariat improbable pour inclure la recherche des contacts dans leurs systèmes d'exploitation.

En France, l’application de traçage StopCovid n’est pas populaire malheureusement, selon une étude datant du mois de juillet,  seulement  3,1 % des Français ont téléchargé l'application.

 

Intelligence artificielle

intelligence artificielle intelligence artificielle

Nous pensons que l'intelligence artificielle (IA) apportera l'ère réelle de l'art de la médecine. Avec la/le COVID-19, l'importance de cette technologie a été encore accentuée. Nous avons signalé très tôt comment il avait aidé les épidémiologistes à émettre le premier avertissement du nouveau virus. L'hôpital de Zhongnan en Chine utilise un système basé sur l'IA pour dépister les tomodensitogrammes pulmonaires et aider les médecins à hiérarchiser les cas potentiels de COVID-19 pour des tests supplémentaires.

BarabasiLab associe l'apprentissage automatique à la science des réseaux pour trouver de nouveaux candidats médicaments contre le virus. Moins de 10 jours après cette tentative, l'équipe avait une liste de médicaments à tester sur des lignées cellulaires humaines dans un laboratoire expérimental.

D'autres trouvent également des utilisations de l'IA pour mieux gérer les ressources hospitalières pendant la pandémie. Qvetus a développé un tel algorithme. Les chercheurs ont partagé leurs conclusions sur un cadre d'IA pour aider à hiérarchiser les ressources pour les cas critiques.

Alors que nous devons être prudents face aux attentes irréalistes du potentiel de l'IA, nous ne pouvons pas ignorer son aide dans de telles crises. En tant que tel, au lieu de craindre un avenir contrôlé par Skynet, nous devrions voir l'IA comme une aide pour augmenter les compétences des professionnels de la santé.

 

Réalité virtuelle: de la formation au traitement des leaders médicaux

 

Réalité virtuelle en médecine Réalité virtuelle en médecine
La réalité virtuelle (VR) peut sembler une technologie sophistiquée qui vous permet de jouer au dernier jeu Half-Life, mais cette même technologie permet des choses passionnantes dans le domaine de la santé mondiale. En fait, selon une étude de Harvard Business Review , les chirurgiens formés à la réalité virtuelle ont montré une amélioration de 230% de leur performance chirurgicale globale par rapport à ceux formés avec des méthodes traditionnelles. 

Il est également utilisé pour développer l'empathie parmi les étudiants en médecine en les mettant dans différentes simulations pour mieux comprendre les patients. Cela peut aider à mieux traiter les problèmes auxquels les patients COVID-19 sont confrontés, tels que l'isolement ou la stigmatisation.

Heureusement, la réalité virtuelle médicale est déjà une option thérapeutique avec des résultats positifs. Grâce à la thérapie d'exposition dans les mondes virtuels, la réalité virtuelle peut aider à soulager les troubles de stress post-traumatique.

 Ce sont quelques-unes des nombreuses technologies de santé numériques utilisées dans la lutte contre le COVID-19. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.