OR DE QUESTION Guyane
Collectif citoyen de lutte contre l'extractivisme industriel en Guyane Française
Abonné·e de Mediapart

20 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 mai 2019

Le gâteau Guyanais aux mains des multinationales minières

Montagne d'Or n'est que la mine industrielle qui cache les autres mines industrielles !

OR DE QUESTION Guyane
Collectif citoyen de lutte contre l'extractivisme industriel en Guyane Française
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Malgré nos mobilisations et l'opposition massive face à Montagne d'Or, les compagnies minières continuent à demander et à obtenir des permis d’exploration aurifère.

Parmi elles, des multinationales, aux aguets, veulent se partager le gâteau guyanais. Voilà ce qui nous attend, voilà comment 360.000 hectares de forêt peuvent potentiellement être saccagés pour le profit de ces multinationales.

Carte des projets miniers industriels en Guyane © Or de Question

Pour en savoir plus sur la grande braderie des forêts tropicales humides & primaires de Guyane :

Le Facebook de Or de Question : sur ce lien

Les actualités de terrain en cours : sur ce lien

Tout savoir sur les tentatives d'industrialisation aurifère et le Projet Montagne d'or en Guyane : sur ce lien

Le site de Or de Question : sur ce lien

L'article de Reporterre d'Hélène Ferrarini : c'est là

L'article de Bastamag de Nolwenn Weiler : c'est ici

Pour participer au financement des actions de terrain : Le lien du compte Hello asso !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
En Ukraine, des militantes viennent en aide aux « survivantes » de viols de guerre
Un collectif encore très confidentiel de victimes de violences sexuelles dans le Donbass, membre du réseau mondial SEMA, se mobilise en Ukraine pour repérer et accompagner les rescapées des viols commis par les soldats russes. Mediapart a pu les suivre.
par Rachida El Azzouzi
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Sur les réseaux sociaux, les jeunes chercheurs obligés de « se vendre »
Précaires et soumises à une concurrence croissante, les nouvelles générations de chercheurs sont incitées à développer leur « marque » personnelle sur Twitter, Instagram voire TikTok. Non sans effets pervers.
par Aurélien Defer
Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran