organizedkonfusion
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2020

HIC! Hirak! Iraq! Chi-raq! Les Mauresques - Lettres à un ami en Irak (1/18)

Attends deux secondes je vais crié enculé par la fenêtre: enculé enculé! Enculé! ENCULÉ!!!! Navarre-Selfmadman Virus

organizedkonfusion
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Salam poto,

« Ecris de belle chanson sur le frangin ! Tu les enterres tous ! C’est toi le magicien ! L’exemple pour trop de gamins ». Tu m’as fait rêver en me disant ça.

C’est toi qui m’as dit que tu kiffais la biographie de Foucault d’Eribon ? Les triplets du marais sont silencieux, comme d’hab en fait, sauf pour appeler à voter pour cette vieille métastase mittérandienne de Méluch.

C’est le théorème des 2be3. Dans un podcast de Driver, Weedy d’Expression Direkt raconte si j’ai bien compris qu’il est à la base d’une première mouture du boysband. Ca ne s’est pas fait pour x raisons. Le projet a fait son chemin pour donner le groupe que tu connais. Si la première mouture avait persisté avec les lyrics de Weedy la différence aurait été la même avec les 2be3 qu’on connait, que celle entre Foucault/Bourdieu et nos Jonas Brothers de la sociologie.

Je me demande comment Bourdieu les placerait dans le champ de la contestation s’il devait faire une espèce de remix des règles de l’art en prenant pour sujet « la militance ». Moi aussi tu diras mais bon s’il faut expliquer aux gens que les trajectoires individuelles influent sur le regard qu’on a sur le monde on n’est pas sorti de l’auberge. En tout cas les mecs de Zylsel avaient défoncé « Eddy et ses deux gars sûrs » en parlant d’eux comme des nouveaux Maffesoli. A partir de là y a plus qu’un journaliste français pour leur filer de l’importance.

T’imagines que « Geo », dans sa disruption sociologique, et certes un peu d’exagération, avait, dans un numéro de « Ce soir ou jamais !!!, proposé que des drones filment la police.  Comme si cela mettrait fin aux violences policières. Comme si depuis Rodney King il n’y avait plus eu de violence policière. Au final c’est un peu comme le débat sur la V.A.R. Ca va finir par « ouais mais l’interpellé a cligné de l’œil de façon suspecte donc c’était de la légitime défense ». Au fait j’ai une nouvelle lubie faudrait que je créé Gamani édition histoire d’instaurer l’impôt sur la militance adulescente…

Mais tu vois on va dire que le socialisme, le communisme la gauche, les mouvements progressistes, se basent sur une analyse rationnelle du monde. C’est à juste titre qu’on dit que Zemmour est un imbécile dans le sens où il fait de l’histoire sans la béquille de la méthodologie. Idem quand on dit qu’Onfray est un âne en affirmant qu’il peut analyser le Coran en deux lectures, si il en a fait deux, et qu’il ne sait pas lire l’arabe. D’ailleurs Keppel a éteint Liaugier sur « la question musulmane » chez Finky parce qu’il ne lit pas l’arabe. Ce qui est anormal parce que lui est sociologue des religions. Mais ne soyons pas tatillons accordons lui le point.

Mais dans ce cas pourquoi la gauche, médiatique, fait encore semblant de croire que Geoffroy serait un intellectuel si ses pairs disent qu’il n’a pas de méthodologie. Idem pour Keppel, à l’international personne ne le cite pour ses travaux et encore une fois y’a toujours qu’un connard de journaliste français pour le relayer. Donc la gauche a les mêmes travers que la droite et ça laisse songeur.

Je reste sur cette question de la vidéo. En ce moment ils s’enflamment tous parce que Darmanin « le Harki de l’intérieur » décide d’interdire la diffusion d’images de policiers non floutés. Alors que là n’est pas la question. Les gens sont noyés dans un flot d’images continue. Et Nuits et brouillards n’a pas empêché de nouveau génocide. Tout comme la vidéo d’un homme tué par un policier n’empêchera pas de nouveaux crimes policiers.

S’époumoner, elle est sale pardon, sur cette question et croire que c’est un problème de modalité ou de technique de gestion de l’ordre c’est se tromper sur la nature du problème. C’est au final penser que ça se règle avec des accommodements à la marge. C’est ce qu’on fait tous les partis politique au pouvoir avec la question des violences policières.  Et donner une réponse à la marge d’un problème structurel revient à le marginaliser. Autre exemple, quand Assebague, ex militante du PS (tu diras qu’à partir de là c’est réglé), militait pour le récépissé de contrôle d’identité. Elle ne se rend même pas compte que ça peut devenir un permis de circuler. Et on l’a vu durant le premier confinement comment les gamins des quartiers pop ont été traités - Je ne sais pas si tu sais d’ailleurs, les personnes mortes après une rencontre fortuite avec les forces de l’ordre durant cette période ont été aussi nombreuses que sur une année. - Et ces gens-là vont parler de « Racisme d’état » ou de Racisme systémique ». Tu vois je sais que je suis un peu barge mais au moins je suis cohérent.

Ca rejoint le bouquin de Georges Didi Huberman Peuples exposés Peuples figurants où il explique que les populations et les individus sont sur exposés et cette sur exposition est l’équivalent d’une mise sous silence. Ce qui pose la question de la stratégie adaptée par des militants comme ceux de vérité pour Adama.  Mais aussi le bouquin ci de Chamayou, on y revient, faut que j’arrête avec lui mais il défonce. Après comme le dit l’autre les putes on les ienclits, les auteurs on les critiques. C’est vrai qu’il peut y avoir un côté un peu obscène avec l’art la culture en général. Bref dans « La société ingouvernable » il historialise, entre autres chose, les différentes méthodes mise en place par les libéraux pour contrer mouvements sociaux de la deuxième partie du XXème siècle. Et pour faire vite un groupe d’économistes écossais dit aux libéraux vous êtes cons parce que vos modalités d’actions ne sont pas raccords avec la philosophie et les théories économiques libérales. Dans vos théories vous parlez de séries de choix individuelles mais vous agissez au niveau macro. Donc agissez au niveau micro et vous gagnerez. Et c’est ce qu’on a vu ces 50 dernières années. La social-démocratie servant de vaseline dans ce cas. Mes bicots dans ce pays ils sont beau mais agir avec des actions au niveau micro quand l’échelle est macro, c’est stupide, surtout quand la macro correspond à ta philosophie et à tes grilles d’analyse. Ils s’accrochent à des luttes et problèmes dignes mais qui face au sujet qui nous concerne sont comme s’accrocher à l’os qu’on nous a jette à ronger. Et c’est valable pour les syndicats.

Et puis pour rester vite fait sur son bouquin tu vois ces économiste écossais ne se considéraient pas comme des intellos mais comme des espèces de plombiers. Qui donc micro-reforme après micro-réforme aboutirait à l’avènement de la société néo libérale. C’est vrai que c’est difficile de voir en Mario un méchant ultra libérale. Si on fait le parallèle avec l’anti-terrorisme c’est exactement la même chose loi après loi, 16 sur les 30 dernières années, - y’a qu’Alexis Corbières pour croire qu’elles visent a endiguer le terrorisme- on arrive à ce résultat de la négation des libertés des citoyens et d’une gestion par la répression même de problèmes sanitaire. Et pourquoi on ne l’a pas vu venir ? Ben on a toujours réfléchi avec de vieux concept, et de vieilles impressions s’imaginant le retour du fascisme et de la bête immonde avec un œil en moins et une cravache alors qu’elle à la gueule d’un figurant de premiers baisers entiché d’un powerpoint comme Jacques-Henry Eyraud.

Tu vois en exemple de truc macro. Quand l’UE a défoncé les pays dit du « club med », et diffusé les écrits les plus racistes sur ces pays-là, un peu fainéant, un peu arabe, un peu juif aussi. Comment ça se fait que personne n’a fait le lien entre le chantage à la dette et le chantage à l’aide au développement en Afrique (je parle en France il me semble que l’économiste Samir Amin l’a fait notamment dans le doc debtocratie)? Surtout que nous savons en tant que diaspora de ces pays-là comment ça va se finir. Que les outils économiques qui ont servi, notamment la France, à soumettre les pays du sud sont en train de se retourner contre eux. On a laissé des entreprises piller les peuples du sud, afin de les dominer économiquement et politiquement. Elles ne vont pas se gêner pour le faire avec ceux du nord et grâce à la complicité des élites politiques et économique de ces pays-là. Et que l’autre outil a été la mise en place de régime autoritaire. La poule rentre au poulailler.

Mélenchon il critique le tafta le ceta ou je ne sais pas quel autre accord de mes couilles mais pas un mot sur les accords que signe l’UE avec la Cedeao. Dénoncer la dette de la France, ok bro t’as raison. Mais la dette des pays africains on en fait quoi ? Et c’est pour ça que Mélenchon le mieux qu’il puisse s’imaginer c’est de finir en Tsipras et encore c’est lui faire trop d’honneur. Parce que sa façon de bander sur l’Amérique Latine alors que dans le concret c’est plus avec des pays Africains qu’il va dealer, c’est suspect d’aimer Chavez mais pas Sankara.

Mais tu vois je reviens sur cette question d’image. En quoi avoir un t-shirt Adama Traore est important ? En quoi avoir un représentant basané à la télé est important ? En quoi voir un homme mourir sous ses yeux est important ? Verges dans l’avocat de la terreur il évoque les massacres de Setif et de Guelma. Ils ne s’en sont pas fait des t shirts. Y’avait pas d’image. Mais c’est resté encré dans les mémoires avec le résultat qu’on connait. Tu vois je ne te parle pas trop de mon reup. Je n’ai pas de photo de lui. Mais la double peine, même si c’est par ma faute d’une certaine façon qu il se la soit mangé, ça je ne l’oublie pas.

Je vais mettre les pieds dans le plat, quand Jean Mouloud Achour invite Xavier Niel suite au reportage de Lucet sur les conditions de travail chez Free. Quelques semaines avant que ce premier lance sa chaîne sur Free, qui appartient au second. Xavier Niel a eu droit a une interview qui a coché les bonnes cases du porno francais, beurette (oui c’est une métaphore de Mouloud), blow job, cum shot. En quoi avoir Xavier Niel disant "venez comme vous êtes les bicots ça ne nous gêne pas de vous exploiter" ça fait avancer la cause anti raciste ou social ? Et pas une question qui dérange. D'ailleurs ce serait bien aussi que les critique de média fassent leur boulot avec ces émissions là. Ce n’est pas parce que ce sont des minorités qu’il faut faire semblant de ne rien voir.

En parlant de beurette encore faire venir Rachida Dati pour pleurer sur Zyed et Bouna c’est de l’insulte. Surtout quand elle a fait partie d’un gouvernement d’extrême droite. On s’enflamme sur les caricatures d’Obono à juste titre mais ça c’était pire en fait.

Y’a eu le film TSN tout simplement noir de Jean Pascal Zadi. Une daube un peu rigolote mais une daube. Tu suis l’évolution d’un acteur qui veut devenir militant. Une sorte de caricature, un « je veux être » Mandela. Le film s’est fait descendre par certains (mais pas trop parce que t’as vu lui aussi c’est un bicot faut lui donner de la force) et adulé par nos amis sociaux-démocrates et de droite, y voyant une critique de communautarisme.

Donc pour en revenir au film, il montre cette caricature de militant de bourgeois qui vit dans le XVIIIème arrondissement de Paris. D’ailleurs je pense que l’inspiration première du film je la connais et que même si elle a beaucoup de défauts elle ne méritait pas ça, et le bicot n’a pas le tiers de son talent. Louisa Yousfi (que j’ai jalousé un peu a l’époque où je trainais avec B et S. Je pensais qu’ils me proposeraient un truc et ils ne l’ont pas fait. Mais bon tu connais les crouilles entre eux ca s’appelle frère ça se nique entre tous frère) qui bosse sur Hors Serie (plus ça alors qu’RB m’avait fait une proposition de gascon pour la remplacer, remplacer RB) disait à son propos : « ce sera désormais moins vis-à-vis de la France et de ses institutions que le sujet postcolonial se sent redevable que vis-à-vis de sa communauté, qui gagnant de plus en plus de poids dans le rapport de force politique et social, a désormais le pouvoir au mieux de défaire des carrières, au moins de les entacher de déshonneur. Certes, si ces nouvelles données n’annoncent pas la fin de la trahison mais sa sophistication à travers un processus dialectique – se faire aimer des siens pour mieux gratter des privilèges – il faut se réjouir que l’exercice exige désormais plus d’effort et que l’œil qui les surveille a la vue décidément plus aiguisée ».

Dès sa première proposition je trouve qu’elle efface le contexte mais allez ce n’est pas grave si y’en a qui mangent sur les luttes s’ils font avancer la communauté. Mais on parle de qui là ? De 3 footballeurs 4 artistes claqués et pareil on regarde aux Etats-unis en quoi avoir une bourgeoisie noire a aidé les afro-américains ? On peut même dire que cette bourgeoisie masque la situation réel et vu que les prisons sont peuplées de plus d’afro descendant qu’il n’y avait d’esclaves à l’époque. Et que c’est le seul endroit où est autorisé par la constitution le travail non rémunéré. Appelons ça l’esclavage ça ira plus vite. Il ne faut pas allez plus loin.

Donc prenons le groupe qu’on aime bien toi et moi et je te les cite assez implicitement pour ne pas avoir a les nommer. Eux se mangent 10ans de procès mais n'ont aucune reconnaissance. Et la radio qui les a poukave existe encore  et les basanés y vont encore. Les mêmes qui vont demander de la cefor.

Mais je reviens à la révolution algérienne. Les élites indigènes qu’elles soient, culturels politiques et militaires ont rompu avec avec la France. Elles ne se sont pas contentées d’une émission sur l’ORTF ou d’un film claqué. Idem Kateb Yacine quand il apporte le manuscrit de Nedjma on lui répond parlez-nous des moutons c’est plus simple et vous avez de joli moutons dans votre pays. Et le lien il est là ces gens-là ne parle de racismes ou de problème sociaux que dans l’ordre du pittoresque. Le film TSN c’est la bourgeoisie basanée qui n’a plus de base sociale mais qui en vit largement dit aux plus pauvres basanés « on aime bien votre côté pittoresque. Si ça nous fait mangé c’est bien. le reste on s’en bat les couilles et puis vous êtes des crétins. Nous on est les sachant. On lance des cryptomonnaie pour sortir l’Afrique du Franc CFA » (cette scène m’a fait halluciner). 

Je vais te saouler, on s’engueule sur ce groupe, mais PNL c’est exactement ça. Y’a tous mes signaux qui clignotent à la vue de groupe. Lloyd Bradley parle dans son bouquin « BASS CULTURE » de « tourisme virtuel » en évoquant une des raisons du possible succès du reggae en Grande Bretagne. Ça permettait aux immigres jamaîcains qui étaient nombreux de se ressourcer et aux blancs de découvrir un exotisme, mais qui cependant, aimaient sainement et vraiment cette musique. By the way c’est peut-être le seul truc d’intelligent qu’Akhenaton ait dit ces dix dernières années qu’on ne rend pas assez hommage à la Jamaique vu son importance pour la culture au XXème siècle. Mais dans notre contexte à nous que signifie ce tourisme virtuel c'est-à-dire comment ça se fait qu’un groupe de rap francais ayant grandi en France deviennent à ce point exotique. Alice Pfifer explique dans un article sur le revival du Brutalisme dans l’industrie du luxe où “la banlieue est devenu le safari des années post-Krach boursier – un Ailleurs infiniment proche, et qui n’a jamais été aussi exotique.”

Et on le voit dans leur clip, La Scampia, leur quartier du 91, l’Islande ou la tour Eiffel sont au même niveau. En fait un dealer aujourd hui dans un film c’est les moutons de l’édition dans les années 50. Mais Kateb Yacine a persisté avec nedjma donc persister avec des dealers et c’est un des signes d’une nouvelle mise au pas, et sous silence de ceux qui ont été “représentés” par cette musique. Et puis faut rajouter au périphérisme, le mythe d’un père corse, mère algérienne, des assassinats, un sénateur et industriel véreux et corrompu jusqu‘à la moelle, on est plus dans l’expression artistique et l’émission d’un discours propre à l’artiste mais dans la capacité à agréger tous les discours sur soi. Ce n’est pas de la réappropriation de la parole c’est au contraire sa mise sous silence. Et tout comme le film de Zadi ils ont du succès car on peut y agréger tous les discours sans en porter un.  

On s’accroche par désespoir à des bribes de discours. Mais des fois faut se jeter Ce n’est pas si haut que ça.

C’est comme Zemmour le mec fait sa conférence pour la droite. On s’accroche à deux outrances mais le truc le plus intéressant on ne le retient pas.  Quand il dit de mémoire et de façon caricaturale je sais que « le code du travail est un problème mais les arabes c’est le premier ». Et la gauche blanche n’en parle pas (du coup faudra parler de leur attachement aux luttes sociales un jour). Mais ils vont parler de son racisme parce que faut faire bien. La gauche basanée ben va parler de racisme pour faire comme d’hab. Bravo. Idem lorsque « le reclus de l’’Elysee » dit qu’il suffit de traverser la rue pour trouver du taf. Il dit aussi d’accepter leurs conditions. Et c’est ça le plus important. Parce que des connards qui disent « quand on veut on peut », y’en a plein les plateaux télés et ce n’est pas nouveau. Mais le fait qu’on dise ouvertement de se résigner à cet état de chair à canon du capital était nouveau.

On nous fait une guerre où des gens veulent notre reddition pure et simple. Mais ceux sensés organiser notre résistance sont largués.

Pour en revenir à cette histoire de représentation regarde on a un ministre de l’intérieur qui est un petit fils de harki ce qui n’est pas une faute en soi. Manille Alger tu connais la chanson.  Mais quand on est petit fils de harki et qu’on porte un certain discours la symbolique est forte. Après il est aussi accusé d’être un pointeur mais on s’arrête à ce qui va marcher éditorialement. C’est vrai que faire un article sur l’histoire des harki leur utilisation politique notamment pas l’extrême droite ça vend moins.  T’as vu qu’il est allé à Makam Chahid? Le gouvernement Algérien je crois que si l’histoire des milles vierges existe ils vont se retrouver avec 1000mecs montés comme rhinocéros chantant « like a virgin ». Notre fellagha du sud-ouest m’a appris qu’une des traductions de harki c’était marcheur. La boucle est bouclée. Et ni les luttes anti raciste ou contre les violences faites aux femmes n’ont avancés.

Prenons d’autres exemple Daniel Riolo (avec Jérôme Rothen) et Freeze Corleone ont été accusé repectivement de sexisme et d’antisemistisme. Les deux pour des propos abject et outrancier. Les deux ont bénéficiés de réseaux (je ne suis pas dans le complot. Je te parle du classique de quelqu’un, qui connait quelqu’un, qui connait quelqu’un...) afin de les absoudre de leurs conneries. Le 1er par sa femme qui était intervenante dans TPMP le second par son attaché de presse, Hype, qui a animé une émission, sur OKLM, avec Agathe Auproux chroniqueuse historique de TPMP. Donc le 1er a fait venir Marlène Schiappa en direct dans L’After Foot son émission historique, pour faire son mea culpa. Le lien se fait avec TPMP ou Marlène était allé pour leur grand débat stérile. Le second à eu droit à une émission complète sur TPMP ou des chroniqueurs l’ont absous de toute forme d’antisémitisme tout au plus de bêtise. Bref on voit bien que selon que vous soyez riche ou pauvre l’antisémitisme, le sexisme, ne sont pas des idées à combattre et qu’on peut s’en accommoder facilement.

Du coup le seul problème n’est pas un pseudo complot mais dans les méthodes de lutte. Alain Naze dans contre la normalisation gay oppose deux types de luttes ou plutôt deux façons de lutter diamétralement opposées. D'un coté la lutte révolutionnaire qui combat un état, son gouvernement,  afin de libérer la société entière ou le lobbying qui est ‘l’utilisation de la puissance répressive de l’état à des fins particulieres » et ces particuliers en échange donne une « légitimité à l’état » sur ces questions. Ce n’est pas un contrat c’est implicite. Donc en gros l’antiracisme deviendra une machine à condamner des propriétaires de boites de nuit un peu faf, les luttes homosexuelles et le féminisme une machine à condamner les mauvais homophobes et sexistes (les arabes et les noirs pauvre). On a bien vu ce qu’a donné SOS racisme, l’émergence de l’homonationalisme, ou plus récemment comment les lois Schiappa sur les expulsions d’immigrés suite à des violences sexistes, alors que son pote du ministère wallou. C’est peut-être de l’affirmative action ?  En plus on en arrive au stade ou les associations historiques ou légitimes qui avaient le « copyright » n’ont même plus ce pouvoir de décider qui est raciste ou pas, ce sont les personnes de pouvoir, les influenceurs médiatiques  qui décident maintenant. Parce qu’on peut dire ce qu’on veut contre la Licra ou SOS racisme mais ils avaient une certaine légitimité qu’ils ont perdu à cause de leur stratégie. Ou en tout cas plus de légitimité que le plateau de Quotidien ou de TPMP.

Donc là ils ne servent plus à rien étant donné qu’il y a une multiplication d’association, ou de personnes qui pourront soit par leur noms ou leurs images valider la doxa du moment sur le racisme, le sexisme ou autre. Par exemple Thuram a fait plus de mal sur exhibit B que la mairie de Paris au final. Sacré Lilian, n’empêche qu’il est sincère mais je le plains parce que y en a ils doivent être bien content de prendre son bif et de le critiquer dans son dos.

Autre cas encore vu qu’il n’y a jamais de compte à rendre mais des comptes à régler. Jeannette aka Mouloud (je viens de l’imaginer en couple avec Jeannette Boughrab, horrible !). Quand je bosse à CSOJ je propose un article à la con à Mouloud je rencontre sa red chef elle me dit, donc c’est lui, elle ne décide pas seule, ok ton article nous intéresse tu nous fais deux trois articles gratos et après on voit pour te sortir 50 balles par ci par là. Parce que t’as vu nous, on ne te connait pas. Paye ta politique salariale, paye ton idée de la représentation, de la culture de sa valeur, du travail. Moi après tu me connais on ne me dit pas je ne te connais pas. Idem organisation de la marche de la dignité. On a un clip à faire tourner. Je le le contacte pour voir si le sujet l’intéresse. Il dit ok mais je veux l exclu. Ce qui peut se comprendre. Il aurait dit ben si vous avez besoin de matos, de contact machin je suis al et puis en échange je veux l exclu. Ce que je peux envisager mais là non. Il voulait juste l’exclu comme ça lui il étaitvalorisé dans son rôle de représentant de la bougnoulerie mais sans rien donner en échange.

Ça me fait penser il a bossé avec ma rédactrice en chef de ce soir ou jamais Marie Aldine Girard. T’as vu tu me connais je suis mysogine mais je ne suis pas machiste, au taf y a que la compétence. Mais bon je n’aime pas l’autorité surtout quand elle est doublée d’incompétence (dédicace à tous mes anciens employeurs). Ce qui était son cas, mais bon ça reste une meuf dans un contexte de travail donc c’est compliqué pour elle. Elle a bataillé et est aussi victime du patriarcat au travail aussi. Moi j’arrive tu connais le contexte, fausses conventions de stage, rebeu, imposé par freddy. Elle m’a fait venir 3 fois pour signer les conventions afin de bien assoir son autorité. Après c’est les trucs au quotidien au taf et surtout quand tu dois aborder des sujets sensibles. Tu peux avoir une tendance ou à te caricaturer ou à baisser ton froc mais ça a le même résultat. Elle a essayé de me jarter à cause de mes fautes d’orthographes.  Ça a pas marché. Mais bon tu me chauffes au taf, t’agis comme un contremaitre ben je vais te traiter comme à un contremaitre. Bon un contre maitre qui regarde des vidéos de chats toute la journée. Quand il y a les meurtres de Charlie et les premiers gamins sont harcelés par l’école et la police elle me demande de vérifier mes sources. Ce sera la seule fois et peut être qu il est là le problème. Bref elle m’a cassé les couilles je lui ai cassé ses ovaires. Je lui ai même demandé de me sucer la bite elle n’a pas voulu. J’étais aigri d’avoir perdu mon taf et un ancien collègue de ce taf m’avait chauffé en me disant qu’ il ressentait une tension sexuelle entre elle et moi. Moi à 3 grammes tu connais. Mais bon j’en viens à ma question qui est ce qui a raison?  Elle dans une position de pouvoir, réactionnaire, blanche, qu’on en viendrait a préférer les conasses comme le dit Augustin Trappenard, ou moi misogyne, marxiste sans avoir lu Marx, basané, me sentant aussi légitime « que sur une liste d’attente à la préfecture de Paris ». Qui c’est le gentil ? Qui c’est le méchant ? Je l’ai vu se manger aussi d’autre remarque à la con de Taddei lui dire « t’es habillé comme une pute aujourd hui. »  N’empêche que ce boulot m’a permis de me donner une nouvelle définition de la bourgeoisie quiconque dit une connerie sans avoir peur de se prendre une tarte. Parce qu’enfant on leur a toujours dis « oh tes excréments son magnifique ».

Mais j’en reviens à notre question. L’enjeu ce n’est pas qu’Emir Cherdouh aIT un poste, ce n’est pas que Marie Aldine Girard soit « red chef » ou que Céline Sciama ait un César, qu’Aissa Maiga ait des rôles de bourgeoise. D’ailleurs y ’a toujours une critique des personnages racisées mais peu des prolos.

Souvent le militant cinéaste et pion à temps partiel à la LFI, Ruffin (parce que si Mélenchon c’est le cpe autoritaire Ruffin c’est le pion un peu sympa) on l’accusait, je pensais à tort, de paternalisme. Mais si en fait, bon déjà dans un article du diplô il disait on a vaincu le rassemblement national en mobilisant les gens autour, de je sais plus moi, de fanfare avec des casseroles. Je commençais à voir la douille. Mais j’ai compris quand il a vrillé et qu’il a dit tu vois je ne me sens pas d’expliquer à Martine ouvrière qu’il existerait un privilège blanc. Mais la putain de toi, Martine déjà tu n’as peut-être pas besoin de lui expliquer. Je vois à mon niveau le syndicat de chômeurs de Brooklyn from Paris ils sont plus au fait que leurs dirigeants. Que même s’il faut lui expliquer c’est ton boulot de militant. Et Martine elle n’a pas vu des personnes traitées différemment en fonction de leurs contrats de travail par exemple ? tu peux pas faire le lien ? Etre un crouille en france c’est être français en cdi interim, enfin en ce moment c’est plus un contrat d’extra.  C’est tout c’est simple. Montre-lui la tête d’un béké et d’un travailleur pauvre en Martinique elle comprendra. T’es pas capable de dire ça? La putain de toi ! Martine serait trop bête pour comprendre? Mais tu la prends pour qui ? Si c’est le mot privilège qui te gêne, allez disons qu’en France ça peut avoir une autre connotation, l’ancien régime tout ça, et franchement c’est capillo-tracté comme excuse, trouves en un autre.  Bref ce qui est sur c’est que prendre Martine pour une conne c’est du paternalisme. Et que prolo qu’on soit blanc ou basané y ‘a les mêmes enfants de capotes troués qui nous prennent pour des crétins.

Faut vraiment interroger le cinéma francais sur sa propension à aimer les pauvres qui perdent, ceux dont la vie à la fin ne vaut plus rien. Histoire de bien pleurer dessus et d’avoir une palme d’or. Ou de se foutre de leur gueule et d’avoir un succes au box-office. Parce qu’au final son film c’est les chti avec une vague conscience sociale.

Tu connais mon théorème de TAXI. La différence entre 98 et maintenant et ben c’est qu’en 98 dans Taxi 1 ben dans le duo d’acteur le mec basané pouvait avoir le rôle « positif » et le rôle « déprécié » par le blanc. Tu regardes Taxi 5 t’as compris l’évolution de la société. Mais bon la BO du 1 est mieux et c’est déjà ça de pris. Ça me fait penser à cette école ou post charlie ils avaient fait joué aux gamins les attentats. Le petit « momo » il voulait être keuf on lui a dit non toi tu seras terroriste. L’exercice cathartique a ses limites. Et les atermoiements d’Aïssa Maiga on les remet vite à leurs places. On pourrait même dans le reste de la « culture » interroger le lien sur les caricatures de Charlie qui puent le mépris de classe à travers la figure du bof, et celle faites de « Mahomet».

Et puis y a ce mythe comme quoi on devrait s’envoyer de la force entre nous. Mais bon y a eu plus de rappeurs mobilisés pour soutenir Freeze Corleone que pour les 14 gamins poursuivit pour apologie du terrorisme. Et quand tu leurs dit un truc ils disent ouais vous êtes jaloux. Bientôt ils vont nous dire « Les printemps arabes c’est parce qu’ils étaient jaloux de la réussite de Moubarak ». Putain heureusement que les discours politiques ne se mesurent pas en nombre de stream et en première semaine de vente on aurait des surprises frère. On n’est pas Nantes révoltés on n’est pas là pour nier le racisme structurel c’est qu’encore une fois le problème vient des méthodes de luttes. Je te parlais des élites de la révolution Algérienne, même si un paquet ont trahit, c’étaient les gens qui étaient formé pour encadrer les indigènes et qui ont dit a l’Etat français allez-vous faire enculer. Notre génération est assez conne pour dire il nous faut une élite pour nous encadrer.

On peut presque l’entendre, si on acte que la contre révolution libérale a gagné. Il faudrait qu’on se restructure en attendant de porter l’offensive. Donc il faudrait des élites pour « collaborer ». Mais ca c’est le mythe de la théorie du glaive et du bouclier. Ça fait rêver. Les gens disent faut faire attention on glisse vers la guerre civile. Mais on part perdant d’avance. En fait là c’est comme ci c’était à qui signerait les accords d’Oslo en premier qu’on appellerait « Accord de Montfermeil ». Et là comme Arafat est devenu le Maréchal pétain Arabe après les avoir signés pour lutter contre le Hamas (Hamas dans notre cas ce serait le PIR). Là il y a une lutte pour savoir qui sera le Maréchal Pétain basané, entre Rokhaya diallo, qu’ils font passer pour Angela Davis, ou un retour de notre ami Malek Bounty, Zidane (je veux bien en fait, ca aurait de la gueule on aurait un mec qui a fait un truc de sa vie), Chalghoumi. On peut même envisager la nomination de Fourest comme maréchal de la Bougnoulerie. On a même vu le comique de Belatar qui s’est engouffré dès l’election de Macron pour gratter la place.  De toute façon c’est ce que disait Rocé « vouloir s’intégrer à un pays qui est déjà le sien c’est flairer se mordre la queue donc garder un statut de chien ».

En plus je suis àl à craché sur des gens faire le mec aigri, bon d’accord toi je ne peux pas te mentir je suis aigri. Mais y a tellement de putes que demain on pourrait avoir le nouveau Mohamed Ali que tout le monde le tuerait dans l’œuf et pas par « jalousie ». Juste que ces gens-là ont émoussé notre tolérance et on laisse même plus aux gens le temps d’évoluer. Ceux que je t’ai cité n’évolueront jamais c’est trop tard pour eux et pour moi aussi. Mais tu vois, le plus grand, il parle du positionnement politique qu’il avait lorsqu’il a gagné la médaille d’or, aux JO de Rome, un truc pro américain dénigrant l’Afrique, un truc de harki quoi. Ça se passerait aujourd’hui il se ferait manger sur twitter et embrigader par le printemps républicain direct, non en fait ils sont trop cons. Et c’est lors de son retour à Louisville, il s’est pris des remarques et puis il se fait agresser au resto par des tocards de raciste blanc qu’il a compris. Et ce soir-là il jette sa médaille olympique. Emotionnellement je pense qu’on ne mesure pas à quel point ça a dû lui coûter. Et il le fera une deuxième fois. Ce n’est pas être fou ou maso, c’est être cohérent. En sachant que c’était un bicot dans le sud des Etats Unis donc au-delà de sa position sociale sa vie était enjeu.

Nous on a Kimpembe qui a gagné une coupe du monde sur le banc et qui parce qu’il a glissé sur la mention j’aime, d’un poste instagram  de Khabib, se confond en excuses et se prend des leçons de république par Daniel Riolo (encore lui).

Nous on a des gens qui chouinent toutes la journée parce qu’ils ont reçu des menaces en dm sur Twitter, comme Riolo, il est présent dédidément. (Et ça permet à certains militant blancs se donner bonne conscience, en les soutenant pour faire oublier que sur les gamins mis en examen pour apologie du terrorisme, ils sont à vomir.)

Nous on passe nos soirées à se manger la tête sur les deux points Godwin du militantisme Dieudo et Benzema. (T’as vu je fais bien le Hollande ?)

Je sais plus qui disait que le problème du communisme c’est qu’il n’avait pas réussi à transmettre un autre idéal que celui de la petite bourgeoisie. Et c’est pareil pour les luttes anti-racistes.  Y en a, ils vont à la télé pour faire comme les blancs, le petit costume, les lunettes (c’était particulièrement vrai quand il faisait des parodies d’émission d’Ardisson version quartier). Puis après les blancs te disent : « non mais ça nous plait si tu viens pied nu ça fait authentique, » ou « viens avec la coupe de Beyoncé c’est tellement  crouille is beautiful ». C’est toujours en fonction du petit idéal blanc. Ils n’arrivent pas à s’assumer. Et on l’a vu aussi chez certains de nos dirigeants Africains.

Ils vont tellement loin dans leur connerie que j’en ai même un, pourtant militant, qui m’a dit ah les arabes de province ils ne sont pas éduqués comme nous. Bref c’est comme d’hab, à race égale vaut mieux être riche, à statut social égal vaut mieux être blanc. Je te laisse avec mes 24H de byleka yegri.

Cherdouh Emir

Aka Fellagha from Toulon

Aka l’homme qui a la même relation au patronat que Verratti à l’arbitrage.

PS :

T’as vu le but de Mahrez ? ’Tu viens à Noël ? Ou t’es québlo là-bas avec les histoires de covid tout ça ?  Peut-être qu’on pourra se croiser sur la plage du prophète si t’es là, avec cigare et nostalgie ? Tu ne connais pas un démographe ? Je comparerai bien la carte des départs pour la Syrie et celle des gilets jaunes ?

Ah, vite fait Champremier-Trigano, en 2014, nous avait expliquait qu’une des raisons du non-renouvellement de la classe politique c’était le passage à la parité (enfin tentative). Parce que vu qu’il a fallu libérer des places pour des femmes ben forcément celles qui en ont profité ce sont les plus anciennes. Du coup est ce qu’on peut interpréter la Macronie comme une classe politique émergente qui a fait un coup d’état électorale non pas tant par idéologie, si tant est qu’ils connaissent la définition de ce mot, mais voyant leur manque d’opportunité il ne se sentait pas de patienter 30 ans. Ce qui ferait de Marlène Schiappa une Juliette Méadel qui a réussi. C'est l’enfer, mon dieu.

Du coup est ce que la réticence à l’anti-racisme politique n’est pas tant une crainte de voir les fondements de la république d'être sappés mais la peur d’avoir une autre concurrence politique et in-fine de devoir libérer des places. Et c’est peut-être pour ça que les réformistes de l’anti-racisme prônent une radicalité de façade. En gros on ne leur a pas laissé de place au PS et il détourne l’antiracisme pour en faire une sorte d’école du vice-façon MJS.

 Bref ni dieu ni maitre tous contre maitre.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau