HIC! Hirak! Iraq! Chi-raq! Les Mauresques - hors serie 2

Pourquoi Benzema doit refuser d’aller en équipe de France ?

Habemus Benzema !!!

 

Le numéro 9 madrilène est ainsi revenu en odeur de sainteté. L’arabe mis à mort qu’on devait tenir loin du groupe pour le bien de l’équipe. (Un peu le rêve de  70% de l’électorat français,  des républicains de gauche aux adepte du grand remplacement). On ne pouvait pas rêver mieux la veille de la réouverture des bars. Ça donne des idées de complotiste.

On voit déjà les photos avec le Bondy Boy, et du gentil N’golo dont le fétichisme dont il est l’objet et les chansons dont il est victime sentent bon le temps béni des colonies. Les médias vont pouvoir lancer les hostilités pour l’Euro.

On nous dit que Deschamps n’avait plus de 9 disponible vu que Giroud ne joue pas assez. C’est quand même du foutage de gueule, on peut citer cinq, ou six, neuf du niveau de Giroud que Deschamps aurait pu appeler.

Seul les naïfs peuvent croirent à l’aspect non politique de que cette mascarade. Deschamps et Le Graet sont politiques. Se dédire lui-même ainsi que son patron devant la face entière du foot Français à part sur une intervention politique Il n’y a pas de raison que cela ait eu lieu.  Deschamps à fait une finale de d’Euro, et gagné la coupe du monde sans Benzema, rien n’aurait été retenu si il avait perdu sans lui. Petit joueur comme l’est Deschamps, même si c’est un joueur gagnant, il n’aurait pas pris ce risque d’attirer cette lumière et ce chahut autour de l’équipe de France.

Tout comme seules les naïfs peuvent croire que c’est un tag sur la maison tertiaire de Deschamps qui l’aurait décidé à exclure définitivement Benzema, après une interview de ce dernier dont on ne peut pas lui reprocher la clarté. Entre un ministre qui réclame l’exclusion de Benzema et un tag qu’est ce qui vous pousserez si vous étiez sélectionneur à prendre cette décision ? un tag ou un ministre? Si il n y avait eu que le tag auriez-vous pris cette décision?

La seule faute de Benzema c’est de ne pas avoir été politique. La seule faute de Benzema, c’est d’avoir mal fait de la politique. Et c’est une tare qui ne lui ait pas imputable. Elle est collective. L’ensemble des individus artiste, footballeurs (suivez mon regard), qui parlent des questions de racisme, et de politique en général, sont à côté de la plaque. On parle toujours de racisme sytémique mais on fait peser le poids du racisme sur des individus. Ce n’est pas cohérent.  C’est ce que certains ont appelé l’anti-racisme morale. Il faudrait peut être appelé ça l’anti racisme libérale. Les affects des masses ont été pétris dans l’après 11 septembre dans le mépris et le rejet du racisme anti-arabe le plus primaire. Comment en vouloir à madame michu de la compta ou plutôt à un certain journaliste d’une radio sportive qui aime bien Madame Michu de véhiculer des idées racistes ? Benzema aurait dû dire Deschamps à cédé à des politique français réactionnaires (dont un qui se fait gober les couilles par l’attaché de presse officieux du Real Madrid en France, que des contradictions ds cette histoire).

Un consultant a évoqué un jour le fait Bernès  était au courant pour Knysna et que dans ce cas deux de ses clients Deschamps et Blanc en l’occurrence ne pouvaientt pas ne pas être au courant. Si c’est vrai ça voudrait dire que l’on a reproché à Benzema Knysna sans le reprocher à Deschamps. Deschamps a été impliqué dans les scandales de l’OM et de la Juventus, impliqué pas coupable, tout comme Benzema jusqu à preuve du contraire. Mais on a fait de lui le garant du renouveau moral de l’équipe de France et du lissage de son image. C’est quand même assez contradictoire sans compter le pétainisme latent de cette volonté. Vous pouvez chercher chez madame michu ou dans les propos de comptoirs de certaine radio. Le racisme il commence là. Dans l’ensemble de ces incohérences. Ou d’un surplus de cohérences. Si Deschamps avait été noir ou arabe on lui aurait rappelé sans cesse son pédigrée.

Si comme on le subodore , c’est une intervention politique qui a fait changé d’avis Deschamps.  J'imagine bien un cabinet de consultant dire à Manu que sur les questions de racisme il faut faire de l infra politique en permettant à Benzema de revenir en equipe de France. C'est le genre de connerie que ces gens peuvent penser et le plus grave sortir sans honte. Mais au lieu de ceder au complotisme le plus crasseux on peut juste se demander ce qu’impliquerait la décision de Benzema d’accepter d’aller en EDF ?  

La négation de ce qu’il à vécu, la négation de l’angle sous lequel nos vies sont politisés. Il faudra oublié ce dont il a été victime tout comme il faudra oublier

les émeutes de 2005 ;

les enfants à genoux à Mantes la jolies ;

les enfants en garde à vue parce qu il n’aurait pas fait une minute de silence;

les mises à l’amende institutionnelles ;

Les lois sécuritaires et séparatisme et  l'ensembles des éructations venant  deux chambres;

Les propositions de déchéance de nationalité;

les interdictions de manifestations de soutient à la Palestine en 2014 comme en 2021 ;

les visites de courtoisies mené par le Harki de l’Intérieur ;

les insultes d’intellectuelles de caniveaux pour qui l’équipe de France est black black black ;

les insultes de ceux pour qui les mineurs isolés sont des violeurs et des assassins ;

les ratonnades et les meurtres des agents dépositaire de l’autorité publique ;

les injonctions à nous traité de journaliste de seconde zone de télévision publique;

En bref les brimades, les vexations, les dénis de droits, les assassinats organisés et l'apartheid dont sont victimes tous ceux que l’ont charge d’une différence raciale.

Benzema doit devenir ce que Zidane a toujours refusé d’être. Paradoxalement pour lui être fidèle il doit le trahir et le sublimer. S’il acceptait d’oublier c’est comme si il crachait sur tout le soutient qu’il avait eu et à l’instar de Willie D on pourra dire Fuck  Benzema.  Car même si il venait à gagner l’euro il ne deviendrait qu’un fait divers comme des millions d’autre de l histoire du Foot. Il n’a qu’une option pour devenir une légende et rejoindre le rang des Mekhloufi, Drogba, Maradona là ou Zidane n’a même pas un strapontin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.