Les non-vaccinés sont-ils un danger pour la société?

Deux interrogations se posent au vu des nouvelles mesures prises par le gouvernement en matière de vaccination. Est-ce que les personnes vaccinés anti-covid sont immunisés ou non?

S'ils le sont ils ne risquent rien à rencontrer des personnes non-vaccinées, il me semble. Donc là, je comprends bien la logique de la vaccination, qui sert à nous protéger contre le virus et les variants.

Si ce n'est pas le cas, et que cette vaccination ne nous met pas à l'abri, à quoi sert-elle?

En dehors du fait que certaines personnes ne sont pas vaccinés par manque de moyens et/ou une logistique défaillante, il y a des gens qui refusent et qui sont conscients des conséquences. Ces personnes là peuvent être malade et contaminer d'autres personnes qui ne seraient pas vaccinés et qui prendraient donc ce même risque. Or à la lecture des dernières décisions prises, notamment en matière de passe-sanitaire, je crois comprendre que les personnes non vaccinés peuvent continuer à répandre l'épidémie et la transmettre à tout le monde (vaccinés ou pas) et qu'il faut les empêcher de nuire. Mais si les vaccinés ne risquent rien, il n'y a que les non-vaccinés qui craignent. Pourquoi pénaliser les non-vaccinés, pénaliser les responsables de lieux ouverts au public, s'il ne font pas de contrôle systématique, les patrons d'entreprise qui ne contrôleraient par leurs salariés? Par contre les policiers qui vont nous contrôler, eux peuvent ne pas être vaccinés et nous transmettre le virus.

Donc si vous désirez avoir le choix de la vaccination, postuler dans la police, vous ne serez pas inquiété et serez libre de choisir, sans crainte pour votre poste de travail ni pour votre rémunération. C'est quand même un sacré avantage par les temps qui courent.

Il y a, pour moi une incohérence dans les mesures prises, sauf si elles ont le but de nous monter les uns contre les autres et que ces mesures n'ont rien à voir avec l'épidémie mais sont la mise en place d'un régime autoritaire voir fasciste, surtout quand j'apprends que les patrons peuvent payer une amende jusqu'à 45 000€ et peuvent être condamnés jusqu'à 1 an de prison. Pour moi cela n'est pas une lutte contre l'épidémie, mais une lutte contre une société qui pense par elle même, qui cherche à savoir et qui lutte contre les inégalités.

Alors, le danger il est ou? N'acceptons pas ces mesures qui sont disproportionnés et liberticides.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.