Montéhus-L'espoir des Gueux, Gloire au 17ème, Ogeret-Faut plus de gouvernement

J'ai cherché des chants qui pourraient correspondre à notre actualité : l'espoir des gueux par Montéhus + Gloire au 17ème par le même mais avec les paroles, et un chant de Marc Ogeret : faut plus de gouvernement : on y est !

Montehus " l'espoir d'un gueux " 1936 © lysgauty1

Gloire au 17eme © poirierbouchot

Marc Ogeret
GLOIRE AU 17E
Montéhus, 1907


Légitime était votre colère
Le refus était un grand devoir
On ne doit pas tuer ses père et mère
Pour les grands qui sont au pouvoir
Soldats votre conscience est nette
On ne se tue pas entre Français
Refusant de rougir vos baïonnettes
Petits soldats vous avez bien fait.

REFRAIN:
Salut, salut à vous
Braves soldats du dix-septième
Salut braves pioupious
Chacun vous admire et vous aime
Salut, salut à vous
A votre geste magnifique
Vous auriez en tirant sur nous
Assassiné la République.

Comme les autres vous aimez la France
J'en suis sûr même vous l'aimez bien
Mais sous votre pantalon garance
Vous êtes restés des citoyens
La Patrie c'est d'abord sa mère
Celle qui vous a donné le sein
Et vaut mieux même aller aux galères
Que d'accepter d'être son assassin.

REFRAIN

Espérons qu'un jour viendra en France
Où la paix la concorde régnera
Ayons tous au coeur cette espérance
Que bientôt ces grands jours viendra
Vous avez je té la première graine
Dans le sillon de l'humanité
La récolte sera prochaine
Et ce jour-là vous serez tous fêtés

REFRAIN

le-petit-parisien-be-ziers-1907

La fraternisation des soldats du 17e et des Biterrois sur les Allées Paul Riquet

Marc Ogeret - Faut Plus d'Gouvernement © iwanttobelieve

Marc Ogeret
FAUT PLUS DE GOUVERNEMENT
François Brunel, 1889


À chaque coin de rue
Le travailleur surpris
Sur l'affiche se rue
Des candidats de paris
On voit beaucoup de promesses
Écrites sur le papier
Mais le peuple ne vit pas de messes
Alors ça le fait crier

REFRAIN:
Le gouvernement de ferry
Est un système pourri
Ceux de floch et de Constant
Sont aussi dégoûtants
Carnot ni Boulanger
Ne pourront rien changer
Pour être heureux vraiment
Faut plus de gouvernement

Le gros ventre qu'engraisse
Le suffrage universel
Vient vous battre la grosse caisse
Comme monsieur Gérodel
Il vous promet tout rose
Mais quand il est élu
Ça n'est plus la même chose
Il vous tourne le cul!

Certains énergumènes
Débitants de discours
Vous redisent les rengaines
Qu'on entend tous les jours
Moi je suis un homme honnête
Moi je suis un érudit
Mon copain est intègre
Mais le populo leur dit:

REFRAIN

Même des socialistes
Membres de comités
Soutiennent des fumistes
Qui se portent députés
Y'a pas à s'y méprendre
Qu'ils soient rouges, bleus ou blancs
Il vaudrait mieux les pendre
Que de leur foutre vingt-cinq francs

Tu leur paies des ripailles
Toi, peuple souverain
Et lorsque tu travailles
À peine as-tu du pain
Ne sois donc plus si bête
Au lieu d'aller voter
Casse-leur la margoulette
Et tu pourras chanter

REFRAIN

De toute cette histoire
Voici la conclusion
L'électeur c'est notoire
N'a pas toute sa raison
Je n'aime pas le fataliste
Je n'ai ni foi ni loi
Je suis abstentionniste
Ami voici pourquoi:

REFRAIN

_________

suffit d'actualiser avec ceuces que vous voulez : Macron, et consorts

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.