JL Mélenchon et ses suiveurs sont populistes !

La plupart des opposants à JLM et à la FI sur Mediapart sont de gauche eux ! mais les suivistes à JLM ne connaissent pas le sens des mots : Démocratie, luttes des classes, respect de l'autre.

Ce retour à Mediapart est intéressant : je vois qui se comporte "normalement" (très peu, mais vu le contexte personne ne les remarquerait !), qui soutient JLM contre vent et marée (et mauvaise foi), et les opposants tout aussi "armés" que les précédents … mais qui me semblent avoir plus la notion de ce qu'est la Démocratie !

Je découvre beaucoup de "nouveaux" depuis mon départ, ou alors je ne les avais pas remarqué précédemment.

Beaucoup d'opposants de gauche qui se font tous traités de pro-Macron : c'est un peu simpliste ! Comme si tous les opposants à JLM étaient forcément de droite… ils oublient les opposants parce que de gauche justement !

En ce qui me concerne je ne supporte pas la FI dans son ensemble parce qu'ils ont des comportements insultants depuis "toujours" :

1° Sur les réseaux sociaux : si tu n'es pas soumis à eux tu n'es rien, facho ou autre dénomination avantageuse.

2° Idem durant mon séjour au PG mi-2011/mi-2012 où j'appris qu'il fallait se soumettre ou se démettre >> ce que je fis !

3°Sans parler de l'effet délétère sur le PCF qui a bien failli disparaitre durant le FdG et les campagnes électorales.

4°C'est donc un mouvement populiste où les gens n'ont aucune analyse personnelle, ils ne savent que répéter ce qu'on leur a dit de penser, dire, et "propagander"… et savent surtout insulter et mépriser tout autre !

Pensent-ils que tous les gens habitant la France, qui sont de gauche, ne peuvent que les approuver en tout ? Ils font une projection (sens psy) d'eux-mêmes et se révèlent.

Le moment politique que nous vivons est la victoire du populisme tout azimut (dont les derniers événements « Mélenchon »,  JLM ne connait pas le sens du mot « Démocratie » quel exemple il donne à tous ces petits malfrats en herbe dans les banlieues, ce n’est pas innocent si M. Le Pen le soutient.) 

Le sens que je donne à populisme : des gens révoltés qui ont besoin de suivre car ils n’ont aucune analyse personnelle, ne s’informent qu’auprès de leur parti ou mouvement, boivent ce qu’ils y entendent (surtout du chef ou cheffe), n’ont aucune culture politique, ne connaissent pas le sens de : lutte de classe, ouvrier, démocratie, discussions, courants, etc.

En 2017 il fallait qu'un parti ou mouvement adhère à son programme car il ne connait pas la différence entre alliance et adhésion (qu'ils, de plus, confondent avec : soumission). C'est ainsi que "grâce" à cette attitude, alors que la Gauche avait le potentiel de gagner l'élection présidentielle… c'est Macron qui a été élu. Alors Merci Mélenchon pour avoir favorisé Macron par ton sectarisme ou ton vouloir tout commander.

À ce propos il est bon de rappeler que durant la campagne 2004-2005 pour le non, alors que le PCF, la gauche du PS, la LCR, et d'autres personnes autonomes ou d'autres organisations, furent unis pour mener cette campagne joyeuse, déterminée, unitaire… sauf un : Jean-Luc Mélenchon déjà ! et malgré lui nous avons pu gagner ! (et moi j'ai quitté le PS au congrès de déc. 2005, soit 3 ans avant Méluche.)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.