HueyFreeman
Terrien trentenaire atterré, féru de résilience et pas vraiment génie de la littérature
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 déc. 2018

Recette de la tourte d'oligarque à la française

Les inégalités ne sont pas entre M. FOOT et M. RSA, bien sûr 20m€/an c'est indécent, mais que dire de celles entre Bezos et vous (200M)? Combien d'années le footeux doit être au top pour valoir ça? 10000 ans? Les inégalités sont dans le "depuis quand" pas dans le "par an", dans le patrimoine pas dans les revenus.

HueyFreeman
Terrien trentenaire atterré, féru de résilience et pas vraiment génie de la littérature
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La bourgeoisie et l'aristocratie ont fusionné douloureusement pour créer l'oligarchie. Ces "géants de l'Industrie" et de la banque, finançaient l'art, les hôpitaux, sans doute pour ne pas donner au gouvernement, mais ceux qui disaient "vivre riche est une chance, mourir riche est une honte", ont finalement eu beaucoup d'enfants. Ceux qui ont survécus à ce genre de famille, ont été rejoins par les génies de la Silicon Valley, quelques requins de wall street, et des narco-empereurs ? Qui sait... en tout cas, cette oligarchie fin XIX° début XX°, grâce au complexe thermo-[...]-industriel et ses si bien nommées personnes (im-)morales, a réussi la conquête du Monde au XX°-XX1°, que jusqu'alors, seul le Vatican pouvait vaguement revendiquer.

En tout cas, pendant ce temps là, en 2018, quand on gagne 50 000 par an faut pas se croire riche.

Et c'est tout le problème...

Le pas pauvre-à-pleurer qui se croit riche. L'entrepreneur qui a deux millions et qui rêve d'un yacht à la Takieddine et de dîner avec MBS, qui comprend pas qu'il est peut-être pas tout-à-fait pauvre, mais qu'il est certainement pas riche...

Le gars qui pinaille sur les gauchos avec la dette publique de la France allant jusqu'à ressortir toute la diarrhée verbale qui accompagne aveuglément ce mensonge éhonté, alors qu'il touche 40 000e, ou même 200 000e par an, ça me fait rire et pas qu'un peu jaune...

Tant qu'on sera divisé par cette illusion des inégalités de revenus, le patrimoine est tranquille... Les 7500 personnes physiques les plus riches sur la Terre (0.0001%), n'en ont rien à braire de nos revenus ou des taxes. 

Bien sûr que des gens profitent du système pour faire du boulot au noir et toucher des aides, quand d'autres envoient des femmes et leurs gamins depuis le bled pour toucher l'aide pour les mères isolées, bien sûr qu'il y a des malins, des filous et des brigands. Et si ça peut aider une gamine à faire une scolarité exemplaire et guérir une maladie orpheline ? Faut payer c'est tout ! Il lui faut de l'eau potable et les égouts au futur Einstein, non, pour vous sauvez de vos déchets nucléaires ? Vous préférez qu'il crève dans la Méditerranée ?

Rendez vous compte que les pauvres qui se divisent pour des inepties comme la "fraude sociale", c'est tout ce qui constitue le pouvoir, la seule muraille dont ils disposent... Qu'on se batte entre rien et moins-que rien, pour des grains de sable en plein désert.

Bien sûr qu'il y a des feignants. Franchement, après tant de bullshit jobs et d'intérim (et encore je suis extrêmement chanceux), j'ai qu'une envie, c'est de pouvoir profiter de cette existence, et pas la subir. Tripalium etc. La seule chose qui fait qu'un être humain reste sur son cul toute la journée à ne rien faire, à risquer hémorroïdes, escarres et phlébites, c'est la dépression. Ne confondons donc pas les feignasses, qui doivent représenter 0.001%, et les gens malades de solitude et/ou d'addiction.

A propos des violences.

La violence est une conséquence de ce mépris engrangé depuis toujours. Du mépris quand la justice sociale est à la traîne, quand les salaires subissent l'inflation au lieu d'au minimum, la compenser. Du mépris face au pillage des services publics, face au vol des autoroutes, face au démantèlement de l'AFPA...

Cette violence est toutefois condamnable et heureusement condamnée. Elle est particulièrement inutile et insultante quand elle touche à nos ancêtres morts pour une folie guerrière d'un autre temps.

Mais comme disait Kennedy, elle est rendue inévitable par ceux qui empêchent la révolution pacifique.

Cette révolution vient du bas pour une fois, elle dérange la bourgeoisie au lieu d'en être l'instrument, cette bourgeoisie hypnotisée par la droite, qui vit dans l'illusion d'être "riche" et n'existe plus que dans des mythes comme celui de la classe moyenne.

Vous voulez une véritable mondialisation des ressources, une paupercratie, que l'Humanité soit la seule personne morale habilitée à détenir et industrialiser les ressources en fonction de ses territoires ? Vous voulez faire émerger la culture mondiale de l'égalité et la fraternité ?

Au préalable, élisez un jeune technocrate voulant bosser chez GoldmanSuchs ou BlackCock, pouvant réaliser les premières étapes :

1°étape : aggravez les stupides ajustements structurels de pillage Thatcherien du bien commun et des services publics

2° étape: ouvrez le four brûlant que vous aurez pris de le soin de préchauffer depuis bien avant 2008.

3° étape : avec une enquête de type Kohler/MSC sous la main, cédez une nouvelle fois à votre côté népotique.

Enfournez son cul, appréciez le feu d'artifice et prenez le relais :

4° étape : faites en sorte que le CRS, qui gagne peut-être 20 000e par an, mette un gilet jaune

5°étape : faites en sorte que le reste de la caste des technocrates pissent leur pantalon si la 5°étape n'a pas eu cet effet

L'odeur d'urine de stress et de cul brûlé de technocrates mélangées devrait vous permettre de recueillir l'oligarque apeuré dans son jet sur le tarmac, passez le relais à une constituante paupercratique

6° étape : parvenez à retenir les capitaux par une mondialisation réelle, en tout cas un nationalisation temporaire de votre bourse et de vos ressources

7°étape : déclarez la VIème République, paupercratique, résiliente et opensource.

8°étape : proposez à l'oligarque (en plaisantant) qu'il garde sa tête en échange d'une contribution exceptionnelle

9°étape : faites lui rajouter six zéros au chèque qu'il vous tend

10° étape : faites le tour des oligarques qui n'ont pas réussi à rejoindre les USA, la Suisse ou Monaco.

10°étape : avec ces fonds, créez une banque coopérative de résilience socio-écologique

11°étape : financez la résilience dans le monde

12° étape : proposez à vos voisins de déclarer la 1ère République Paupercratique Mondiale

13°étape : désignez votre exécutif par la méthode de Condorcet, augmentez le budget du Judiciaire pour être à la hauteur de votre niveau de développement, et constituez un législatif paupercratique mettant fin à la concurrence fiscale en Europe et dans le Monde.

14° étape : faites payer les GAFAMN leurs arriérés d’impôts, faites nettoyer le continent de plastique par Coca

A défaut, créez un Lobby du Peuple !

"Ceux qui rendent la révolution pacifique impossible rendent la révolution violente inévitable" (JFK).

Coluche Président !

Aux uuuurnes bandes de vaux-riens ! Chanteeeez la sédition ! Pleurons, crions ! Qu'une fois pour toute, s'arrêêêtent nos divisions !

Mic drop

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À LR, des alertes jamais vraiment prises au sérieux
L’affaire Damien Abad concerne d’abord la majorité d’Emmanuel Macron qui l’a promu ministre. Mais elle interpelle aussi son ancien parti, Les Républicains, alors que plusieurs élus affirment avoir été alertés de longue date.
par Lénaïg Bredoux et Ilyes Ramdani
Journal — Politique
Le « parachutage », révélateur des dilemmes de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — International
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens