Lettre ouverte àux présidents de l’assemblée et de l’exécutif de Corse.

Messieurs, à nouveau, la direction d'une administration a décidé la fermeture d'un service public de proximité, le bureau de poste de Pietra di Verde . Cela au nom de la sacro-sainte doctrine de la « rentabilité » économique, mais au nom de cette doctrine qu’est qui serait rentable PE i NOSTRI PAESI !

Lettre ouverte à messieurs, le président de l’assemblée et de l’exécutif de Corse, JG. Talamoni et G.Siméoni, et à monsieur le député de la circonscription JF.Acquaviva.


Messieurs, à nouveau, la direction d'une administration a décidé la fermeture d'un service public de proximité, le bureau de poste de Pietra di Verde.

Cela au nom de la sacro-sainte doctrine de la "rentabilité  économique" , mais au nom de cette doctrine qu’est qui serait rentable PE i NOSTRI PAESI !

• L’entretien et la réfection de nos routes, est-ce rentable ?
• Les réseaux d’électricité, est-ce rentable ?
• Les réseaux de téléphonie fixe et mobile, l’accès à internet, est-ce rentable ?
• Le déplacement d’infirmières’ pour soigner et s’occuper des personnes âgées et malades, est-ce rentable ?
• Les auxiliaires de vie et aide à domicile, qui se déplacent chaque jour dans nos villages, est-ce rentable ?
• Les écoles, est-ce rentable ?
• Les perceptions, est-ce rentable ?
Messieurs, des milliers de personnes ont choisi de vivre dignement et dans de bonnes conditions, indu I NOSTRI PAESI.
Aujourd’hui, ce droit, leur choix , est remis en cause, la vie et leur avenir dans ces villages est menacé.
Messieurs, nous avons fait le choix de Vivre dans nos VILLAGES , pas pour y attendre la mort et se rapprocher de notre dernière demeure.
Messieurs, je connais votre attachement à nos villages et à ceux qui y vivent et y travaillent. Je suis convaincu que vous ne laisserez pas faire et que vous mettrez tout en œuvre pour mettre un coup d’arrêt à cette politique de désertification .
Messieurs, je vous adresse les salutations di U Perdulaciu, qui a choisi de vivre à Petra di Verde Pancrazi Pierre-François
PE À DIFESA E U SVILUPPU DI I NOSTRI PAESI.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.