pancrazi pierre
corse défense de nos villages et des conditions de vie des villageois.
Abonné·e de Mediapart

25 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 oct. 2021

Corse, la démocratie en danger .

Corse, avons-nous encore le droit de parler, d’écrire, prendre la parole publiquement dans les médias, pour exprimer librement nos désaccords avec la politique du représentant de l’état français, le préfet lelarge et du Président de l’exécutif de Corse, G.Simeoini ???

pancrazi pierre
corse défense de nos villages et des conditions de vie des villageois.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Communiqué de presse

Corse, avons-nous encore le droit de parler, d’écrire, prendre la parole publiquement dans les médias, pour exprimer librement nos désaccords avec la politique du représentant de l’état français, le préfet lelarge et du Président de l’exécutif de Corse, G.Simeoini ???  

Article 11. - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement.

Je souhaitais intervenir dans l'émission le forum, de RCFM Corse, France bleu, or après malgré de nombreuses tentatives, mes appels téléphoniques au 0495322222  numéro du forum échouent dès la première sonnerie, pourtant je parviens à joindre l'autre numéro de téléphone du standard de RCFM, le 0495329532, situé au même endroit, même immeuble, même standard.

RCFM indique à propos de l’émission « Pas de sujet tabou, pas de langue de bois. On peut parler de tout, de la politique, de la justice, de la culture, des faits divers, de l’école, de la santé et même de la prison, etc...Toutes les paroles sont autorisées dans le Forum de RCFM, sauf celles qui ne respectent pas l’autre ! En clair pas d’attaque intolérante, nominative ou raciste. C’est ça aussi le service public, donner la parole aux citoyens ! Le moyen de vous faire entendre, le téléphone en appelant au 04 95 32.22.22 »

Je tiens à la disposition de la direction de RCFM, les fa dettes téléphonique.

Je suis intervenu il y a peut dans le forum sur la question du PTIC et l'absence de financement pour nos VILLAGES, en effet le PTIC prévoit 500 Millions d’euros pour 4 villes, Bastia Ajaccio Porto vecchio et Bonifacio, rien pour nos villages.

Je ne pense pas que vouloir parler librement au forum, pour s’adresser au préfet de Corse et au président de l'exécutif de Corse sur cette question du PTIC et l'absence de financement pour nos 344 VILLAGES, et les 80.000 Paisani qui y vivent, puissent être en contradiction avec les critères déontologique journalistiques de la liberté d'expression de RCFM.

Comment expliquer cette situation, mes questions au préfet de corse, Lelarge et au Président du conseil exécutif de corse, G.Simeoni, sur cette question du PTIC et nos villages OUBLIÉ ???

Je permets de rappeler que votre radio, RCFM Corse, France bleu, radio du service public d'information est financé à 90 % par la redevance TV, 139 € par foyer.

C'est un service public au même titre que par exemple les impôts ou la sécurité sociale où on ne m'a jamais demandé au guichet d’accueil qu'elles étaient mes convictions politiques et sociétales avant d’accéder aux services !!!

J'aimerais comprendre pourquoi cette décision de violation des l’article 11 de la déclaration des droits de l’homme   ?

Pancrazi pierre Un paisanu chi campà in PAESE Di a Petra Di Verde

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch