paolo-fusi
Abonné·e de Mediapart

98 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 juil. 2022

Il est temps pour Poutine de régler ses comptes

En trois mois, quatre cadres supérieurs étroitement associés à la plus grande compagnie gazière russe, Gazprom, sont morts. Ils sont morts de façon atroce, souvent avec leur famille.

paolo-fusi
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cette "malédiction" touche également les hommes d'affaires des milieux non pétroliers. S'agit-il d'une incroyable coïncidence d'accidents mortels ou existe-t-il un plan visant à éliminer les personnes défavorables au régime ? Cette tendance n'est pas nouvelle : déjà en 2017, le journal américain USA Today avait publié une enquête, selon laquelle au moins 38 oligarques étaient morts ou avaient disparu au cours des trois dernières années[1], mais depuis le début de la guerre en Ukraine, la situation s'est considérablement aggravée.

C'est un autre fait qui nous fait penser que l'invasion ordonnée par Poutine n'est qu'un chapitre d'une stratégie à long terme - une stratégie qui, selon le philosophe et linguiste Noam Chomsky, trouve ses motivations dans la frustration de la guerre en Afghanistan et l'implosion de l'Union soviétique, et se justifie en la comparant à l'impunité dont ont bénéficié les pays occidentaux dans l'invasion spécieuse et criminelle de l'Irak[2]. Une invasion qui présente plusieurs caractéristiques spéculaires des actions de la politique étrangère américaine de ces 80 dernières années : la guerre à l'étranger pour compacter l'opinion publique nationale avec une campagne contre le défaitisme et l'anti-patriotisme ; la guerre à l'étranger pour aveugler ceux qui commencent à croire que les problèmes nationaux sont insolubles en raison de l'incapacité du régime ; la guerre à l'étranger pour faire croire que la démocratie est une faiblesse et que seules les dictatures sont capables de diriger efficacement le monde. N'oublions pas que même l'Union européenne a vu certains de ses hommes d'affaires les plus puissants mourir dans des circonstances pour le moins douteuses, à commencer par le fondateur de l'ENI, Enrico Mattei, tué pour avoir osé briser le monopole américain sur le commerce mondial du pétrole[3].

Les mystérieux suicides de Leninskiy

Le 30 janvier 2022, des policiers et le Comité d'enquête se sont rendus dans le village de Leninskiy, dans la région de Saint-Pétersbourg, pour un suicide apparent. Le corps de Leonid Shulman, 60 ans, chef du service des transports de Gazprom Invest, a été retrouvé dans la salle de bain de son domicile[5]. Il y a beaucoup de sang et un couteau. À côté du corps se trouve une note disant que Shulman ne voulait pas être un fardeau pour sa famille, surtout après s'être cassé la jambe[6] pendant les vacances du Nouvel An[7]. La motivation d'un homme qui a l'argent pour payer les meilleurs soins du monde semble extrêmement douteuse[8]. La corne d'abondance des ragots propose un autre motif : le service de sécurité interne de Gazprom effectue un audit du département des transports de sa filiale, et qui sait ce qu'il aura découvert[9].

Shulman vit à Leninskiy, à 35 km de Saint-Pétersbourg. Jusqu'en 1940, le village appartenait à la Finlande et s'appelait Haapala[10]. En 2010, Mikhail Miller, alors âgé de 14 ans (aujourd'hui à la tête de Gazprom), a acheté le terrain de 40 000 mètres carrés dans la belle forêt de pins, qui vaut aujourd'hui au moins 200 millions de roubles[11]. Un village d'immenses et luxueuses villas s'y dresse[12]. En 2019, les puissants arrivent[13]: Alexander Dyukov[14] (chef de Gazprom Neft, une fortune d'un demi-milliard de dollars[15]), Yuriy Gorokha (chef adjoint du conseil d'administration de Gazprom[16]), Pavel Nikolayev (qui est devenu chef de Gazprim en même temps que Miller[17]), Sergey Kupriyanov[18] (porte-parole de l'agence nationale du monopole du gaz[19]), Mikhail Sereda (président adjoint du conseil d'administration de Gazprom et Gazprombank[20]), Olga Dragomiretskaya (directrice générale de la branche nord-ouest de Gazprombank), Anatoliy Marinichev (directeur général adjoint de Gazprom Mezhregiongaz), Kirill Seleznev et Alexander Ivannikov (chef du département économique et financier de Gazprom) ont leur domicile à Leninskiy - ce sont les hommes clés de Gazprom[21].

Le 25 février 2022, Alexander Tyulyakov, 61 ans, directeur général adjoint, un jour après l'invasion de l'Ukraine[22], est retrouvé mort à son domicile dans le même village de Leninskyi, pendu dans le garage de sa maison[23]. Pour la police, c'est un suicide. Alors que l'équipe médico-légale est au travail, une équipe de miliciens arrive dans trois jeeps : ils font partie du service de sécurité de Gazprom, bouclent la zone et chassent tout le monde. Le contenu de la note posthume de Tyulyakov n'a pas été divulgué. En même temps, des témoins ont vu des miliciens malmener Tyulyakov peu avant sa mort[24]. Cette piste sera considérée comme non pertinente, l'enquête sera close dans les 24 heures : suicide.

Les massacres de familles entières

Le 23 mars 2022, le milliardaire Vasily Melnikov a été retrouvé mort dans sa maison de Nizhniy Novgorod par la nounou de ses enfants : l'oligarque, ainsi que sa femme Galina et ses deux enfants de 10 et 4 ans, avaient été poignardés[26]. Selon la police, Melnikov a d'abord massacré la famille dans son sommeil, avant de se suicider[27]. La presse évoque une autre cause possible: Melnikov aurait été tué par un ancien partenaire commercial. En tout cas, Melnikov connaissait son meurtrier: il n'y a aucun signe d'effraction dans l'appartement[28].

L'oligarque possède une entreprise d'équipement médical, Medstom, qui a subi des pertes importantes en raison des sanctions occidentales[29]. Son entreprise fournit des équipements et des consommables de laboratoire depuis 2003. En 2007, la société a commencé à introduire des systèmes de diagnostic modernes dans tout l'Oblast de Volga et, depuis 2010, elle s'emploie à équiper les laboratoires de PCR. Son siège est situé à Nijni Novgorod, mais elle dispose de bureaux de représentation dans toute la région de la Volga et, ces dernières années, elle a commencé à vendre aux États-Unis, au Danemark, à la Suisse, à l'Allemagne, à la Lettonie et au Canada[30].

Le 19 avril 2022, à Lloret de Mar, en Espagne, est décédé Sergey Protasenya : ancien haut dirigeant (2015-2016) et chef comptable (2002-2015) de Novatek (deuxième producteur russe de gaz naturel[31], également touché par les sanctions[32] et dont Gazprom est actionnaire minoritaire[33]). Selon la chaîne de télévision Telecinco[34], Protosenya dispose d'un patrimoine de 430 millions de dollars[35] et réside à Bordeaux, et est parti en Espagne avec sa famille pour les vacances de Pâques. Dans la villa se trouvent les corps sans vie de sa femme Natalya et de sa fille Mariya - assassinées par des coups de couteau dans leur sommeil. Le corps du père de famille a été retrouvé dans le jardin, étranglé. La police pense qu'il a tué sa femme et sa fille et s'est suicidé[36].

Mais plus l'enquête avance, plus les doutes surgissent[37]. Les femmes ont été poignardées dans leur sommeil, mais aucune trace de sang n'a été trouvée sur l'homme. Des chaussettes tachées de sang ont été utilisées comme gants de fortune pour éviter de laisser des empreintes digitales[38]. Une hache et un couteau ont également été trouvés sur la scène du crime[39]. Lors de la perquisition, six voitures BMW, Mercedes, Mustang et Audi et au moins 10'000[40]. La version du meurtre est étayée par le fait que, jusqu'à la fin novembre 2021, Protosenya était actionnaire de Forbank[41], dont le directeur, le colonel du FSB Kirill Cherkalin, a récemment été condamné à sept ans de prison[42]. Forbank s'est vu retirer sa licence par la Banque centrale en 2021 (au même moment, les dossiers des fondateurs, y compris ceux de Protosenya, ont été supprimés)[43]. Il est possible que l'ancien directeur ait su quelque chose qu'il aurait dû taire[44].

Jusqu'en 2010, Protosenya était également copropriétaire de la société immobilière Sherwood Premier, qui a ensuite été vendue à Novatek. Protasenya a figuré à plusieurs reprises dans la liste annuelle des milliardaires du magazine Finance, avec des actifs de 13,4 milliards de roubles[45]. L'homme d'affaires laisse derrière lui son fils Fyodor, qui se trouve à Bordeaux[46]. Il refuse de croire au suicide[47] et pointe du doigt un ami personnel de Poutine, Gennadiy Timchenko, copropriétaire de Novatek[48]. Les relations commerciales entre Gazprombank et Novatek sont évidentes: Pyotr Kolbin, un ami d'enfance du président russe[49] (l'homme qui gère l'argent de Poutine[50]), a "gagné" 500 millions de dollars en 2011 en vendant à Novatek un bloc d'actions de Yamal LNG, qu'il avait acheté à un prix ridiculement bas à la Gazprombank elle-même[51].

Le 19 avril 2022, alors que la police catalane s'occupe des corps de la famille Protosenya, la presse russe annonce la mort de Vladislav Avaev, 51 ans, actionnaire de Novatek, vice-président de Gazprombank, fonctionnaire du Kremlin et ancien membre du conseil d'administration du club sportif Dinamo Moscou[53]. Avaev a été retrouvé mort, une arme à la main, dans son appartement de Moscou. Sa femme Elena et sa fille Maria, âgée de 13 ans, ont également été tuées. Avaev avait l'arme à la main et l'appartement était fermé de l'intérieur. La fille aînée a trouvé sa famille morte quand elle est rentrée chez elle[54]. Avaev est en affaires avec la fille de Nikolay Volobuyev, vice-président de Rostec: ils produisent des implants en carbone pour le remplacement des os[55]. Il a été directeur adjoint du département de gestion des affaires du gouvernement russe[56].

La famille de Vladislav et Elena Avaev a des problèmes, à commencer par une fille adolescente handicapée, au sujet de laquelle le couple est allé jusqu'à se disputer au tribunal. Puis on a découvert qu'Elena était enceinte de cinq mois de son ancien chauffeur, et la jalousie a rendu le banquier fou[57]. Selon Igor Volobuyev, ancien vice-président de Gazprombank, au moment de sa mort, Avaev détenait les comptes privés de nombreux hommes parmi les plus puissants de Russie[58]. C'est la seule banque qui a été épargnée par les sanctions internationales, car elle est le véhicule par lequel arrivent les paiements du monde entier pour les hydrocarbures russes[59]. Dans cette confusion, il est impossible d'espérer la vérité de cette mort: meurtre ou suicide.

Les autres excellents cadavres

Le 1er mai 2022, Vladimir Lyakishev, ancien copropriétaire d'une chaîne de cafés, est mort à Moscou - son corps a été retrouvé sur le balcon d'un immeuble d'habitation, tué d'une balle dans la tête[61]. On parle de suicide, mais sa femme affirme que c'était une période de paix et d'enthousiasme pour lui, en raison d'un nouveau projet d'entreprise, et qu'il soignait ses problèmes d'alcoolisme de longue date[62]. Lyakishev a une maîtresse, sa femme le sait. L'homme est mort après une violente dispute avec les deux femmes, mais la police n'a pas encore pu reconstituer les deux dernières heures de sa vie et ne sait pas comment il s'est retrouvé dans l'appartement où il est mort[63].

Le 9 mai, Alexander Subbotin, ancien haut responsable de Lukoil, est mort au cours d'une séance avec un chaman à Mytishchi, près de Moscou. Le chaman l'a guéri de l'alcoolisme par des moyens non conventionnels : venin de crapaud, sang de coq et aide spirituelle. Ces remèdes chamaniques lui ont causé des problèmes cardiaques: pendant la séance, il s'est senti mal et le chaman, au lieu d'appeler une ambulance, lui a administré un sédatif à base de valériane - et Subbotin est mort[64]. Il avait été membre du conseil d'administration de la maison de commerce Lukoil. Son frère Valeriy était vice-président de Lukoil. Après avoir quitté la société, Alexander Subbotin dirige la Nouvelle société de transport à Vysotsk, dans l'oblast de Saint-Pétersbourg[65].

La piste de la mort continue. Le 6 juin, le directeur général adjoint de VK Vladimir Gabrielyan et un associé sont morts. Les cadres effectuaient un voyage touristique le long de la côte de la mer Blanche dans des véhicules tout-terrain, et sont morts en essayant de traverser la rivière Bugryanitsa près du village de Shoina. Les véhicules se sont renversés et le courant les a emportés dans la mer[66]. La femme de Gabrielian, Alyona, et une amie qui était avec eux ont été secourues par deux habitants. Les corps de Gabrielian et Merzlyakov ont été retrouvés par les sauveteurs plusieurs heures plus tard. Au sein de VK, Vladimir Gabrielyan occupe un poste très sensible : il s'occupe des services de renseignement et de l'informatique russes[67]. Mais cette fois, presque certainement, c'était vraiment un accident.

Qui élimine les oligarques russes ?

Igor Volobuyev, vice-président de Gazprombank, a démissionné en mars et s'est réfugié en Ukraine. Il est le plus influent partisan de la thèse selon laquelle les cadres décédés cette année ont été exécutés : "Toutes ces histoires sont étranges. Je ne crois pas aux suicides. Ça n'a pas de sens"[69]. "Il est difficile de croire qu'Avaev a tiré sur sa fille de 13 ans et sa femme et s'est suicidé. A mon avis, c'est un suicide mis en scène. Je pense qu'il a été tué", a-t-il ajouté, en parlant de la mort de Protasenya, parce qu'il ne trouve pas du tout crédible qu'il "ait tué tout le monde et se soit pendu à Lloret de Mar, une petite ville espagnole avec une grande population de Russes"[70].

Gennadiy Gudkov, ancien député de l'opposition et colonel du FSB à la retraite, estime qu'il est possible que ces décès soient une forme de règlement de comptes. Il est convaincu que Poutine mène une opération visant à éliminer les témoins gênants : "Il est très important pour eux (le FSB et le Kremlin) de ne pas laisser trop de rats quitter le navire, car ces rats savent beaucoup de choses et pourraient commencer à parler. J'ai été choqué par la coïncidence des détails [des décès d'Avaev et de Protosenya]. Après tout, une telle coïncidence est un modus operandi, comme l'appellent les tueurs en série"[71].

Au sein du FSB, une profonde répulsion est en cours. Sergey Beseda, chef du 5e service du FSB, est détenu à la prison de Lefortovo à Moscou depuis le début du mois d'avril. La version officielle est la suivante: "soupçonné de détournement de fonds publics". Cette accusation est traditionnellement portée lorsque les partisans de Poutine tombent en disgrâce[72]. Sergey Chubais, qui a longtemps dirigé Rosnano, a démissionné de tous ses postes et a émigré ; Andrey Panov, le directeur général adjoint d'Aeroflot, a quitté la Russie ; Arkadiy Dvorkovich, l'ancien vice-premier ministre et président de la Fédération internationale des échecs, est victime de violentes représailles[73]. Gudkov prédit qu'il y aura plus de cas de "suicide". "Nous nous dirigeons vers une séparation rapide des élites. Jusqu'à présent, il s'agit d'un combat féroce entre clans, engagés dans une bataille mortelle. Mais il y a peut-être d'autres choses à venir", a-t-il suggéré[74].

Abbas Galliamov, un célèbre politologue russe, voit des signes de renforcement du rôle du FSB. Les services de sécurité auraient reçu carte blanche pour redistribuer les cartes entre les oligarques : "Poutine est revenu à la pratique du début des années 2000 : il parle au peuple par-dessus la tête de l'élite. Il promet de reprendre ce qui a été volé, de lutter contre les accords contractuels, etc. Cela signifie que sa cote est en baisse et que le Kremlin a commencé à paniquer"[75].

Gazprom, la guerre, les sanctions

La Russie, par l'intermédiaire de Gazprom, fait du chantage à l'approvisionnement en gaz de l'Ukraine depuis des années. Cette lutte dure depuis au moins 20 ans. Selon Igor Volobuyev, tout a commencé avec la crise économique russe: l'objectif était de lier l'Ukraine à Moscou, en la faisant chanter avec des livraisons de gaz, comme cela avait déjà été fait avec succès avec le Belarus. Cela faisait partie de la guerre: "Je dois admettre que j'ai participé à ces guerres du gaz lorsque je travaillais à Gazprom. La première guerre du gaz a eu lieu au tournant de 2005-2006, la seconde en 2008-2009"[77]. La méthode consiste à discréditer l'Ukraine en tant que fournisseur fiable aux yeux des Européens. Gazprom a beaucoup fait à cette fin, et le résultat a été de promouvoir la construction de pipelines alternatifs à celui qui passe actuellement par Kiev : Nord Stream, Turkish Stream, Nord Stream-2[78].

Une vaste et coûteuse campagne de propagande[79] a tenté de prouver que le système de pipelines ukrainien est dans un état d'urgence perpétuel, que les tuyaux sont pourris, qu'il est trop coûteux de reconstruire le système et qu'il est plus facile de l'abandonner. À bien des égards, ils ont réussi: ils ont réduit le transit du gaz au chiffre ridicule de 41 milliards de dollars par an[80]. De nombreux dirigeants politiques de différents pays ont rejoint les conseils d'administration d'entreprises russes: début février, l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder a rejoint le conseil d'administration de Gazprom, mais a ensuite démissionné en mai (sous la pression du gouvernement et du peuple allemands)[81]. Matthias Warnig (ancien officier de la STASI, ami de Poutine, PDG de Nord Stream 2 AG), a quitté le conseil d'administration de Rosneft (où il était depuis 2011) en même temps que Schröder (au conseil depuis 2017)[82]. L'Occident a finalement réalisé qu'il avait mal évalué la question du gazoduc ukrainien - mais il est probablement trop tard.

La réaction de l'Occident a été la décision d'une liste massive de sanctions économiques, dont beaucoup affectent personnellement les milliardaires russes, qui réagissent en dénonçant les sanctions devant les tribunaux européens. Parmi ceux qui ont l'intention de démontrer leur distance par rapport à Poutine devant le tribunal figurent des hommes célèbres tels que Roman Abramovitch, Andrey Melnichenko (principal actionnaire du producteur d'engrais EuroChem et du géant du charbon SUEK), Mikhail Fridman (cofondateur du groupe Alfa-Bank, la plus grande banque de Russie) et Andrey Konov (ancien PDG de la société pétrochimique Sibur Holding)[83]. Mais ces dernières semaines, les pétitions ont continué à augmenter.

Il n'est pas facile pour eux de trouver des avocats prêts à défendre leurs intérêts : de nombreux cabinets d'avocats ont cessé de servir des clients russes après le 24 février, et il est crédible que la liste des sanctions continue de s'allonger[84]. La Grande-Bretagne a dressé une "liste cible" d'oligarques russes à poursuivre (elle veut saisir les jets privés, les bateaux, les participations, les entreprises, tout), qui compte plus d'une centaine de noms[85]. Et même s'ils trouvent un avocat, la route est longue et difficile. Il suffit de demander à Viktor Yanukovich, qui a été frappé par des sanctions en 2014 et se bat devant les tribunaux depuis 8 ans, conscient que la probabilité d'un verdict positif est statistiquement très faible[86].

Poutine a besoin d'oligarques qui résisteront et ne feront pas de génuflexion devant l'Occident. D'hommes d'affaires prêts à participer économiquement, politiquement et publiquement à la stratégie d'intervention militaire. De personnes qui vont renforcer sa position, et non l'affaiblir publiquement. Toute personne qui n'est pas d'accord avec lui doit évidemment être écartée. L'exil ne suffit plus.

[1] https://eu.usatoday.com/story/news/world/2017/05/02/dozens-russian-deaths-cast-suspicion-vladimir-putin/100480734/

[2] https://www.amazon.de/-/en/Noam-Chomsky/dp/1620977605 ; https://www.youtube.com/watch?v=fY8z3k-FgEk

[3] https://www.sueddeutsche.de/leben/enrico-mattei-oel-gas-italien-attentat-eni-agip-1.5558260 ; https://link.springer.com/chapter/10.1057/9780230606913_5 ; https://www.youtube.com/watch?v=tmU9IqlRXd4

[4] https://www.fontanka.ru/2019/08/29/042/

[5] https://focus.ua/world/513451-syn-rossiyskogo-oligarha-protoseni-zayavil-chto-ego-semyu-ubili

[6] https://www.the-village.me/village/city/news-city/292127-oligarhi-death

[7] https://mospravda.ru/2022/04/30/519061/

[8] https://mospravda.ru/2022/04/30/519061/

[9] https://novayagazeta.ru/articles/2022/03/07/nekhoroshii-poselok

[10] https://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%9B%D0%B5%D0%BD%D0%B8%D0%BD%D1%81%D0%BA%D0%BE%D0%B5_(%D0%9B%D0%B5%D0%BD%D0%B8%D0%BD%D0%B3%D1%80%D0%B0%D0%B4%D1%81%D0%BA%D0%B0%D1%8F_%D0%BE%D0%B1%D0%BB%D0%B0%D1%81%D1%82%D1%8C)

[11] https://novayagazeta.ru/articles/2022/03/07/nekhoroshii-poselok

[12] https://spb.cian.ru/kupit-dom-leningradskaya-oblast-vyborgskiy-rayon-pervomayskoe-leninskoe-01218899/

[13] https://egrp365.org/map/?x=60.22578802739873&y=29.840279370546344&zoom=19

[14] M. Dyukov est récemment devenu président de l'Union russe de football. Il améliore les infrastructures de transport dans la région de Leningrad et possède une participation minoritaire dans Sibur; https://47news.ru/articles/161402/ ; https://www.forbes.ru/profile/342801-aleksandr-dyukov

[15] https://www.forbes.ru/profile/342801-aleksandr-dyukov

[16] https://cfrs.ru/tuning/zamestitel-rukovoditelya-oao-gazprom-goroh-yurii-ivanovich.html ; https://salavat-neftekhim.gazprom.ru/about/managers/42/ ; https://mrg037.ru/company/sovet_dir.php

[17] https://47news.ru/articles/161402/

[18] https://neftegaz.ru/persons/333122-kupriyanov-sergey/

[19] https://47news.ru/articles/161402/

[20] https://47news.ru/articles/161402/

[21] https://www.fontanka.ru/2019/08/29/042/ ; https://47news.ru/articles/161402/ ; https://novayagazeta.ru/articles/2022/03/07/nekhoroshii-poselok ; https://47news.ru/articles/161402/

[22] https://www.fr.de/politik/russland-naechster-oligarch-stirbt-unter-mysterioesen-umstaenden-91537713.html

[23] https://focus.ua/world/513451-syn-rossiyskogo-oligarha-protoseni-zayavil-chto-ego-semyu-ubili

[24] https://novayagazeta.ru/articles/2022/03/07/nekhoroshii-poselok

[25] https://focus.ua/world/513451-syn-rossiyskogo-oligarha-protoseni-zayavil-chto-ego-semyu-ubili

[26] https://www.kommersant.ru/doc/5271425

[27] https://www.kommersant.ru/doc/5271425

[28] https://www.the-village.me/village/city/news-city/292127-oligarhi-death

[29] https://www.the-village.me/village/city/news-city/292127-oligarhi-death

[30] https://fedpress.ru/article/2953519

[31] https://www.novatek.ru/ru/about/company/

[32] https://www.bfm.ru/news/499840

[33] https://www.rbc.ru/business/04/06/2020/5ed89fbd9a7947698f553c2c

[34] https://www.telecinco.es/informativos/sociedad/sucesos/sergey-protosenya-presunto-asesino-lloret-mar-millonario-vida-lujo_18_3317223029.html

[35] https://www.the-village.me/village/city/news-city/292127-oligarhi-death

[36] https://msk1.ru/text/incidents/2022/04/21/71274755/ ; https://msk1.ru/text/business/2022/04/22/71277449/

[37] https://www.woman.ru/news/policiya-usomnilas-v-samoubiistve-russkogo-milliardera-tam-est-russkii-sled-id728423/ ; https://ru.euronews.com/amp/2022/04/28/spain-oligarch-mysterious-death ; https://focus.ua/world/513451-syn-rossiyskogo-oligarha-protoseni-zayavil-chto-ego-semyu-ubili

[38] https://ru.euronews.com/2022/04/28/spain-oligarch-mysterious-death

[39] https://msk1.ru/text/criminal/2022/04/22/71276825/

[40] https://msk1.ru/text/criminal/2022/04/22/71277338/

[41] https://www.cbr.ru/banking_sector/credit/coinfo/?id=10000013

[42] https://www.rbc.ru/society/22/04/2021/60815c8a9a794797c378ea86

[43] https://tsargrad.tv/articles/zagadochnye-smerti-oligarhov-iz-rossii-kakie-tajny-unesli-pogibshie-millionery_544042

[44] https://www.woman.ru/news/policiya-usomnilas-v-samoubiistve-russkogo-milliardera-tam-est-russkii-sled-id728423/

[45] https://msk1.ru/text/criminal/2022/04/22/71276825/

[46] https://msk1.ru/text/criminal/2022/04/22/71276825/

[47] https://focus.ua/world/513451-syn-rossiyskogo-oligarha-protoseni-zayavil-chto-ego-semyu-ubili

[48] https://world.segodnya.ua/world/russia/epidemiya-strannyh-samoubiystv-kto-ubivaet-lyudey-prisluzhivavshih-putinu-1616634.html

[49] https://newtimes.ru/articles/detail/165698

[50] https://newtimes.ru/articles/detail/133885/

[51] https://www.rbc.ru/rbcfreenews/57e9ae909a7947c0d073a152

[52] https://funancial.news/ayev-former-kremlin-official-and-gazprombank-vice-president-found-dead-in-moscow/

[53] https://www.the-village.me/village/city/news-city/292127-oligarhi-death

[54] https://www.woman.ru/news/izmuchennyi-revnostyu-bankir-ubil-zhenu-doch-i-svel-schety-s-zhiznyu-kogda-uznal-chto-supruga-zaberemenela-ot-voditelya-id727433/ ; https://www.5-tv.ru/news/383790/nedostavajsaze-nikomu-hronika-iversii-ubijstva-semi-krupnogo-biznesmena-vmoskve/

[55] https://msk1.ru/text/criminal/2022/04/18/71265848/

[56] https://world.segodnya.ua/world/russia/epidemiya-strannyh-samoubiystv-kto-ubivaet-lyudey-prisluzhivavshih-putinu-1616634.html

[57] https://www.5-tv.ru/news/383790/nedostavajsaze-nikomu-hronika-iversii-ubijstva-semi-krupnogo-biznesmena-vmoskve/ ; https://www.woman.ru/news/izmuchennyi-revnostyu-bankir-ubil-zhenu-doch-i-svel-schety-s-zhiznyu-kogda-uznal-chto-supruga-zaberemenela-ot-voditelya-id727433/

[58] https://www.liga.net/ua/politics/interview/ya-uchastvoval-v-voyne-istoriya-vitse-prezidenta-gazprombanka-kotoryy-sbejal-iz-rossii ; https://www.sibreal.org/a/ispolnitelnyy-direktor-ushel-iz-gazprombanka/31783579.html ; https://www.liga.net/ua/politics/interview/ya-uchastvoval-v-voyne-istoriya-vitse-prezidenta-gazprombanka-kotoryy-sbejal-iz-rossii

[59] https://world.segodnya.ua/world/russia/epidemiya-strannyh-samoubiystv-kto-ubivaet-lyudey-prisluzhivavshih-putinu-1616634.html

[60] https://www.t-online.de/nachrichten/panorama/id_92307592/russland-top-manager-von-vkontakte-vladimir-gabrielyan-stirbt-bei-unfall-.html

[61] https://vm.ru/accidents/965122-lyubov-i-nenavist-vladimira-lyakisheva-kak-proshli-poslednie-dni-zhizni-restoratora

[62] https://vm.ru/accidents/965122-lyubov-i-nenavist-vladimira-lyakisheva-kak-proshli-poslednie-dni-zhizni-restoratora

[63] https://vm.ru/accidents/965122-lyubov-i-nenavist-vladimira-lyakisheva-kak-proshli-poslednie-dni-zhizni-restoratora

[64] https://secretmag.ru/news/byvshii-top-menedzher-lukoila-pogib-posle-seansa-s-shamanami-09-05-2022.htm

[65] https://secretmag.ru/zhizn/smerti-rossiiskikh-top-menedzherov.htm

[66] https://secretmag.ru/zhizn/smerti-rossiiskikh-top-menedzherov.htm

[67] https://secretmag.ru/zhizn/smerti-rossiiskikh-top-menedzherov.htm

[68] https://www.bbc.com/news/world-europe-50858949

[69] https://news.liga.net/ua/politics/news/vitse-prezident-gazprombanka-o-smertyah-gazovyh-top-menedjerov-v-rf-ne-veryu-v-samoubiystva ; https://www.liga.net/ua/politics/interview/ya-uchastvoval-v-voyne-istoriya-vitse-prezidenta-gazprombanka-kotoryy-sbejal-iz-rossii

[70] https://news.liga.net/ua/politics/news/vitse-prezident-gazprombanka-o-smertyah-gazovyh-top-menedjerov-v-rf-ne-veryu-v-samoubiystva

[71] https://nv.ua/world/countries/pochemu-umerli-protosenya-avaev-uotford-i-drugie-topy-gazovyh-kompaniy-rossii-poslednie-novosti-50236201.html

[72] https://nv.ua/world/countries/pochemu-umerli-protosenya-avaev-uotford-i-drugie-topy-gazovyh-kompaniy-rossii-poslednie-novosti-50236201.html

[73] https://nv.ua/world/countries/pochemu-umerli-protosenya-avaev-uotford-i-drugie-topy-gazovyh-kompaniy-rossii-poslednie-novosti-50236201.html

[74] https://nv.ua/world/countries/pochemu-umerli-protosenya-avaev-uotford-i-drugie-topy-gazovyh-kompaniy-rossii-poslednie-novosti-50236201.html

[75] https://world.segodnya.ua/world/russia/epidemiya-strannyh-samoubiystv-kto-ubivaet-lyudey-prisluzhivavshih-putinu-1616634.html

[76] https://www.zeit.de/politik/ausland/2022-05/russland-ukraine-gas-gazprom-transit?utm_referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com%2F

[77] https://www.liga.net/ua/politics/interview/ya-uchastvoval-v-voyne-istoriya-vitse-prezidenta-gazprombanka-kotoryy-sbejal-iz-rossii

[78] https://www.liga.net/ua/politics/interview/ya-uchastvoval-v-voyne-istoriya-vitse-prezidenta-gazprombanka-kotoryy-sbejal-iz-rossii

[79] https://www.liga.net/ua/politics/interview/ya-uchastvoval-v-voyne-istoriya-vitse-prezidenta-gazprombanka-kotoryy-sbejal-iz-rossii

[80] https://www.bbc.com/russian/news-61320764

[81] https://www.dw.com/ru/gerharda-shrjodera-mogut-izbrat-v-sovet-direktorov-gazproma/a-61919632

[82] https://www.dw.com/ru/shrjoder-i-varnig-vyhodjat-iz-soveta-direktorov-rosnefti/a-61878858

[83] https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-06-08/russians-flock-to-eu-court-in-long-shot-bids-to-topple-sanctions?srnd=premium-europe

[84] https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-06-08/russians-flock-to-eu-court-in-long-shot-bids-to-topple-sanctions?srnd=premium-europe

[85] https://www.theguardian.com/politics/2022/feb/27/liz-truss-says-she-has-hit-list-of-oligarchs-facing-uk-sanctions-ukraine

[86] https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-06-08/russians-flock-to-eu-court-in-long-shot-bids-to-topple-sanctions?srnd=premium-europe

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain