Boue contre le Qatar

Le journaliste du "Figarò", Georges Malbrunot, un free-lance local peu connu à Genève, un partenaire du président égyptien Al-Sisi et plusieurs anciens journalistes, sont au centre des médias complot, financé par les Saoudiens et les Émirats Arabes Unis

gwa
Vous en avez déjà entendu parler de ça ? Evidemment pas : le nom "Global Watch Analysis"[1], né il y a moins d'un an, sonne comme une ONG qui suit les mouvements géopolitiques de la planète et scrute les changements au sein des populations, de leurs gouvernements et de leurs économies. Vous avez tort : ce n'est qu'un des noms d'un groupe, composé d'une dizaine de personnes au maximum, unis par un seul objectif : dénigrer le Qatar et donner l'impression que ce petit pays, entouré par le golfe Persique et l'Arabie saoudite, beaucoup plus petit que la Belgique, avec la moitié des habitants de Rome, est l'épicentre du jihad mondial et finance la plupart des attaques islamiques en Europe et ailleurs[2]. Une affirmation stupide.

Ses dirigeants: un journaliste indépendant qui écrit dans la presse locale de la Suisse romande, sous enquête pour falsification de documents[3]; un parlementaire égyptien[4] fidèle au régime d'Al-Sisi[5]; un journaliste de «France 24», licencié pour ses déclarations en direct antisémites[6] et djihadistes[7]; deux journalistes français, dont la réputation repose sur le fait qu'ils ont été enlevés lors de l'invasion américaine de l'Irak en 2004[8]; et l'ancien chef de l'un des deux journalistes - licencié pour avoir diffamé plusieurs personnes lors de ses émissions[9]. Le tout administré par des avocats d'affaires britanniques[10] et financé par l'Arab Center for Journalism Plc Caire[11], qui ressemble à une institution culturelle, mais est plutôt une société de portefeuille financière contrôlée et subventionnée à 100% par le gouvernement des Émirats Arabes Unis[12].

La raison de la campagne est claire: au fil des ans, le Qatar s'est avéré être un fidèle allié de l'Occident, une monarchie éclairée qui a préparé des années de développement économique à l'avance en prévision de la fin de l'ère pétrolière, le partisan d'une intégration de l'Islam parmi les autres religions, et le parrain d'une série interminable de projets humanitaires, dont la plupart sous les auspices de l'UNICEF et de la FAO, qui dépensent chaque année quelques milliards de dollars en eau potable, nourriture, médicaments et machines pour les régions les plus pauvres de la planète. Ce n'est pas tout. Avec une grande intelligence, le Qatar, à travers la QIA (Qatar Investment Authority), subventionne l'organisation de grands événements sportifs et culturels d'importance mondiale, comme le plus grand musée d'art moderne de la planète, la coupe du monde de football, les championnats du monde d'athlétisme et de nombreux autres événements sportifs, comme un Grand Prix de Formule 1. QIA a acheté le Paris Saint-Germain, le transformant en l'une des équipes de football les plus fortes d'Europe, et parraine d'autres clubs, tels que l'AS Roma, qui comptent des centaines de milliers de fans, pas seulement en Europe occidentale. Une manière de faire de la propagande qui a beaucoup de succès, bien plus que celle de l'alliance wahhabite (Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Oman) ou de l'Iran - tous les pays qui investissent dans des alliances militaires, mais jamais dans l'image, et dont l'attitude envers le terrorisme est souvent ambigu.

Le livre "Qatar Papers"

La découverte de ce lobby a eu lieu grâce à la publication, en France, d'un livre intitulé "Qatar Papers"[13], qui contient une interprétation téméraire de nombreux documents comptables originaux volés, probablement par un employé infidèle, ou par des services secrets, chez la plus importante organisation d'aide humanitaire du pays, la QCF Qatar Charity Foundation[14]. Le livre documente les dépenses (qui représentent environ 5% des dépenses annuelles du QCF[15]) pour le soutien de nombreuses mosquées et centres islamiques disséminés sur le territoire de l'Union européenne, du Royaume-Uni et de la Suisse[16]. Tout ce qui pourrait également être déduit du matériel disponible en ligne sur la page QCF. Mais dans le livre, ils sont expliqués comme ceci : chaque euro donné à une mosquée est, indirectement, un euro pour le djihad[17].

Ce n'est pas la première fois que les deux auteurs du livre, le reporter de "Le Figarò" Georges Malbrunot et l'envoyé de "Radio France International" Christian Chesnot, publient des livres qui attaquent frontalement le Qatar et dénoncent les lobbyistes français, qui coopèrent avec ce pays. Dans le passé, alors qu'ils publiaient "Nos chers émirs"[18], ils ont également attaqué la gauche parlementaire française, jusqu'à ce qu'une des personnalités citées, le sénateur Alexis Bachelay, les dénonce pour diffamation et gagne contre les auteurs au civil[19] et au pénal[20]. La même chose s'est produite avec la plainte déposée par la sénatrice Nathalie Goulet[21]. Georges Malbrunot a également écrit un livre à quatre mains avec Nasser Al-Bahri[22], un assassin d'Al-Qaïda, chauffeur et garde du corps d'Oussama ben Laden, surnommé Abu Jandal - le Père de la Mort[23].

Pour vendre le nouveau livre et l'utiliser à des fins de propagande, cette fois, les ennemis du Qatar ont construit une "machine à boue" mondiale et ont commencé à soutenir Malbrunot en l'invitant à des conférences et des talk-shows, lui donnant (entre autres) la rôle de talk-master dans une session du Saudi Media Forum[24] dans laquelle, le 3 décembre 2019, devant tous les gros plans de la famille royale saoudienne[25], qui l'a payé pour intervenir, Malbrunot a fait valoir que nous, Européens, exagérons lorsque nous parlons sur le terrorisme islamique et nous devons nous punir pour en savoir plus sur la culture et le mode de vie des pays du Moyen-Orient[26].

Croisières étonnants

Malbrunot a inventé plusieurs façons de rentabiliser sa carrière sur le plan économique, dont le succès a commencé en 2004, quand, avec le co-auteur Christian Chesnot, il a été enlevé près de Najaf (nord de l'Irak) et détenu pendant environ quatre mois, pour être libéré sans une égratignure (les deux ont déclaré avoir vécu dans une grande pièce, avec salle de bain et douche, avoir bien mangé et avoir regardé la télévision tous les jours avec les ravisseurs[27]) et sans rançon[28]. Il existe plusieurs versions de qui a effectué l'enlèvement, dans ce contexte, il n'est pas nécessaire d'en débattre. Le fait est que les deux journalistes, peu après leur retour au pays, ont commencé à publier des livres, dont le premier intitulé "Mémoire des otages"[29], et à faire pression dans les médias[30] en faveur du président syrien Bashar Al Assad[31]. Il y a quelques années, un ami et collègue de Malbrunot, responsable de l'organisation des événements du Figaro, Lionel Rabiet[32], a quitté le journal et a fondé une entreprise, les Croisières d'Exception Sarl Paris[33], qui vendait des croisières depuis 2012[34] avec le invité (Malbrunot) aux Emirats Arabes Unis et en Arabie Saoudite[35] : 12 jours pour 4490 € par personne[36].

Ian Hamel et Global Watch Analysis

En prévision des éventuels troubles judiciaires du nouveau livre, les partisans de la bataille de Malbrunot contre le Qatar ont immédiatement agi. Premièrement, ils ont supervisé la publication de la version anglaise du livre - parce que les amis et les ennemis du Qatar en France se sont affrontés, même dans les lobbies parlementaires, depuis la guerre en Irak. Mais le vrai jeu se joue à Londres, où la présence du Qatar est structurée et il y a le Nectar Trust, une fondation commune entre les cercles gouvernementaux de Doha et la direction des Frères musulmans[41], qui est l'autre objectif de la guerre déclarée par GWA Global Watch Analysis[42] et ses sponsors officiels - Arabie Saoudite et Emirats Arabes Unis.

GWA est une société enregistrée à Paris[43], qui gère un portail web dédié à la lutte contre le Qatar, et qui est étroitement liée[44] au CEMO Centre d'Etudes du Moyen Orient[45], une autre société enregistrée en France[46], établie en Egypte sous l'égide du président Al-Sisi[47] et dirigé par l'un de ses plus fidèles collègues du parti, Abdelraheem Ali, qui, après la publication de "Qatar Papers", a déplacé son domicile et son organisation d'Egypte en France[48] et a réuni un groupe de journalistes[49], dirigé par Atmane Tazaghart et une équipe d'anciens journalistes français, tous licenciés (Tazaghart aussi[50]) pour antisémitisme ou pour falsification de documents, qui sont dirigés par un pigiste, le Suisse Ian Hamel, qui est le principal auteur des publications des portails web du CEMO[51] et a écrit une biographie du chef des Frères musulmans Tariq Ramadan[52], un livre qui fait l'objet d'une enquête en Suisse pour diffamation et falsification de documents[53].

CEMO et GWA mènent une campagne impressionnante, composée de conférences de presse, de vidéos sur le web, de rencontres avec Marine Le Pen et d'autres politiciens de la droite française[54] - dont le but est de promouvoir, notamment dans le monde anglo-saxon, le livre "Qatar Papers" et la campagne de dénigrement connexe contre le gouvernement de Doha[55].

L'éditeur secret

Ici commence une autre histoire sans aucune transparence. Qui publie la version anglaise officielle de "Qatar Papers" ? Sur les pages de couverture, il est écrit Global Watch Analysis[56], mais cela ne peut pas être le cas, car ce n'est pas un éditeur anglais, mais une société financière française, la GWA Global Watch Analysis Sarl Paris[57]. À côté du nom du GWA apparaît le nom d'une véritable maison d'édition, Averroès et Cie. Sarl Paris[58] - une entreprise fondée en 1998 par des membres éminents du parti communiste tunisien[59], qui avait acheté une librairie à Paris. Cette bibliothèque existe toujours et appartient à une militante féministe tunisienne[60] très réputée en France.

Mais c'est la bibliothèque. La société n'a pas présenté d'états financiers depuis 2004[61] et devrait donc être liquidée. Mais quelqu'un l'a repris et a déménagé son siège social dans un centre islamique parisien[62]. Pour savoir qui est le nouveau propriétaire, il faut attendre la prochaine semaine, date à laquelle les nouveaux propriétaires seront obligés de témoigner des nouveaux documents juridiques. En tout cas, même Averroès et Cie. Sarl ne peut pas publier en Angleterre.

GWA propose un nouveau nom, Countries Report Publishing Ltd. Londres, qui est la société qui enregistre officiellement le numéro ISBN, nécessaire pour qu'une publication soit légale[63]. Qui est le propriétaire de cette entreprise, fondée en 2008, et qui est inactive depuis plus de trois ans[64] ? On ne sait. Countries Report Publishing est connu pour être un actionnaire de GWA, dirigez par un fiduciaire qui ne déclare pas qui est son client[65]. L'entreprise a été fondée[66] par un ancien garde du corps et serveur[67], qui a ensuite inexplicablement fait carrière en tant que gestionnaire de patrimoine pour des clients du Moyen-Orient, et a quitté l'entreprise[68] il y a plusieurs années. Le fiduciaire qui l'a remplacé est Thomas E. Ashman[69], dont le nom est devenu public en raison de son implication dans le scandale des Panama Papers[70], qui a de nombreux clients avec un passé controversé et des liens étroits avec l'Arabie Saoudite. Quant aux revenus de cette entreprise et du livre, ils n'ont pas été rendus publics.

Toute l'activité de CEMO, GWA et des sociétés liées reste mystérieuse. La seule chose connue est qu'elle continue d'attaquer le seul grand ennemi et d'essayer de déstabiliser les mosquées liées aux œuvres caritatives soutenues par QCF - ce que la police italienne, française et allemande considère comme très grave et annonciatrice de grands risques pour les infiltration possible d'éléments provenant non du Qatar, mais d'organisations fondamentalistes.

 

 

[1] https://global-watch-analysis.com/?lang=en

[2] https://global-watch-analysis.com/nouvelles-revelations-sur-la-qatar-connexion/?lang=en ; https://global-watch-analysis.com/cinq-membres-de-la-famille-princiere-qatarie-impliques-dans-le-financement-du-terrorisme/?lang=en ; https://global-watch-analysis.com/loccident-face-au-casse-tete-qatari-tamim-sur-les-pas-de-saddam-hussein/?lang=en ; https://global-watch-analysis.com/category/confidential/page/5/?lang=en ; https://global-watch-analysis.com/english-padnos-qatar-used-me-to-finance-al-qaeda/?lang=en

[3] https://www.reveilcitoyenmedia.com/post/ian-hamel-fait-face-%C3%A0-la-justice-helv%C3%A9tique-pour-avoir-diffam%C3%A9-et-calomni%C3%A9-tariq-ramadan

[4] https://www.linkedin.com/in/abdelrahim-ali-6004b6174/?originalSubdomain=fr

[5] https://egypt.mom-rsf.org/en/media/detail/outlet/al-bawaba-news/

[6] Report on Global Watch Analysis, pages 4-5

[7] https://fr.timesofisrael.com/le-redacteur-en-chef-de-france-24-en-arabe-suspendu-de-ses-fonctions/

[8] https://www.lefigaro.fr/international/2010/09/22/01003-20100922ARTFIG00419-perpetuite-pour-les-ravisseurs-de-malbrunot-et-chesnot.php

[9] https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Lab%C3%A9vi%C3%A8re

[10] European Sanctions Ltd. Birmingham

[11] https://www.theportal-center.com/contact-us/ ; https://www.albawabaeg.com/about/

[12] https://egypt.mom-rsf.org/en/owners/companies/detail/company/company/show/the-arab-center-for-journalism/;

[13] https://www.rizzolilibri.it/libri/qatar-papers/

[14] https://www.rizzolilibri.it/libri/qatar-papers/

[15] https://www.qcharity.org/en/qa/media/electronicbooks?type=74&view=FinancialTransparency

[16] https://www.rizzolilibri.it/libri/qatar-papers/

[17] https://www.libreriauniversitaria.it/qatar-papers-libro-nero-islam/libro/9788817143028

[18] https://www.amazon.it/Nos-tr%C3%A8s-chers-%C3%A9mirs-Sont-ils/dp/2749924871/ref=sr_1_9?__mk_it_IT=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=malbrunot+chesnot&qid=1589572921&sr=8-9

[19] 2019.10.22 Bachelay vs. Malbrunot et alii

[20] 2019.06.15 Bachelay vs. Malbrunot et alii

[21] https://www.europe1.fr/politique/une-senatrice-fait-condamner-le-livre-nos-tres-chers-emirs-en-diffamation-3760784

[22] https://www.amazon.it/Guarding-bin-Laden-Life-al-Qaeda/dp/0956247369/ref=sr_1_5?__mk_it_IT=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=malbrunot&qid=1589573159&sr=8-5

[23] https://www.bbc.com/news/world-middle-east-35187903

[24] https://saudimf.com/en/news/details/197.html

[25] https://www.leaders-mena.com/saudi-media-forum-kicks-off-in-riyadh-with-presence-of-more-than-1000-journalists/

[26] https://www.arabnews.com/node/1593791/media

[27]https://www.lorientlejour.com/article/487652/Le_compagnon_de_captivite_des_deux_journalistes_francais_a_donne_hier_une_conference_de_presseGeorges_Malbrunot_et_Christian_Chesnotsont_en_securite%252.html;

[28] https://calmann-levy.fr/livre/memoires-dotages-9782702135976

[29] https://calmann-levy.fr/livre/memoires-dotages-9782702135976

[30] https://www.polisblog.it/post/149067/bashar-al-assad-intervistato-da-le-figaro-minacce-alloccidente;

[31] https://www.youtube.com/watch?v=AGHTgwATs4E; https://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2010/12/bashar-al-assad-a-paris-le-9-d.html; https://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=218995955&t=1586838680881;

[32] https://www.cbnews.fr/medias/image-lionel-rabiet-quitte-figaro-1887;

[33] https://www.croisieres-exception.fr/intervenants/292-georges-malbrunot;

[34] https://www.bodacc.fr/annonce/detail-annonce/A/20120232/1474;

[35] https://www.croisieres-exception.fr/intervenants/292-georges-malbrunot;

[36] https://www.croisieres-exception.fr/intervenants/292-georges-malbrunot ; https://www.webcroisieres.com/cmp-676-croisieres-d-exception

[37] Croisères d'Exception Sarl Paris;

[38] https://www.lechotouristique.com/article/lionel-rabiet-croisieres-dexception-les-agences-deviennent-importantes;

[39] http://www.direct-editeurs.fr/magazine/12026_croisieres_1;jsessionid=B58D41677F080C9DE1056133986176BF

[40] https://www.infogreffe.fr/entreprise-societe/828727545-ojade-editions-750117B08018/actes-deposes.html?typeProduitOnglet=EXTRAIT&afficherretour=true

[41] https://global-watch-analysis.com/nouvelles-revelations-sur-la-corruption-politique-et-sportive/?lang=en ; https://global-watch-analysis.com/cinq-membres-de-la-famille-princiere-qatarie-impliques-dans-le-financement-du-terrorisme/?lang=en

[42] https://global-watch-analysis.com/freres-musulman-un-peril-europeen/?lang=en ; https://global-watch-analysis.com/freres-musulmans-et-pasdaran-iraniens-une-alliance-secrete/?lang=en ; https://global-watch-analysis.com/abdul-rahman-al-suwaidi-35-ans-dans-lenfer-des-freres-musulmans-part-1-5/?lang=en

[43] https://global-watch-analysis.com/qui-sommes-nous/?lang=en

[44] Le due società hanno lo stesso staff

[45] Centre des Études du Moyen-Orient Sarl Paris

[46] https://www.lareference-paris.com/list/7 ; https://www.theportal-center.com

[47] https://egypt.mom-rsf.org/en/media/detail/outlet/al-bawaba-news/;

[48] https://www.linkedin.com/in/abdelrahim-ali-6004b6174/?originalSubdomain=fr;

[49] https://global-watch-analysis.com/qui-sommes-nous/?lang=en;

[50] https://fr.timesofisrael.com/le-redacteur-en-chef-de-france-24-en-arabe-suspendu-de-ses-fonctions/;

[51] http://www.leportail-centre.fr/2018/02/17/lecrivain-ian-hamel-certaines-banques-facilitent-le-financement-du-terrorisme/ ; http://www.leportail-centre.fr/2018/10/04/lessentiel-dans-un-entretien-avec-abdelrahim-ali-directeur-general-du-centre-des-etudes-du-moyen-orient/

[52] https://editions.flammarion.com/Catalogue/hors-collection/tariq-ramadan;

[53] https://www.reveilcitoyenmedia.com/post/ian-hamel-fait-face-%C3%A0-la-justice-helv%C3%A9tique-pour-avoir-diffam%C3%A9-et-calomni%C3%A9-tariq-ramadan;

[54] http://www.leportail-centre.fr/2018/06/04/marine-le-pen-defend-avec-acharnement-abdelrahim-ali-contre-des-allegations-infondees/ ; http://www.leportail-centre.fr/2018/05/25/marine-le-pen-et-abdelrahim-ali-devoilent-dans-une-conference-devant-le-parlement-francais-le-danger-du-qatar-et-des-freres-musulmans/

[55] http://www.leportail-centre.fr/2020/04/10/cest-ainsi-que-le-qatar-aide-les-chebabsmudjahidines-en-somalie/ ; http://www.leportail-centre.fr/2020/04/09/les-obligations-bancaires-un-espoir-vain-auquel-saccroche-le-qatar-apres-leffondrement-de-son-economie/ ; http://www.leportail-centre.fr/2020/04/08/leconomie-qatarie-agonise/ ; http://www.leportail-centre.fr/2020/04/08/la-zone-industrielle-de-doha-un-foyer-de-propagation-du-coronavirus-qui-menace-deffondrement-les-investissements-au-qatar/

[56] Christian Chesnot and Georges Malbrunot, “Qatar Papers: How Doha finances the Muslim Brotherhood in Europe”. Global Watch Analysis / Averroes & Cie., London 2019, page 2

[57] https://www.bodacc.fr/annonce/detail-annonce/A/20190209/1973

[58] Christian Chesnot and Georges Malbrunot, “Qatar Papers: How Doha finances the Muslim Brotherhood in Europe”. Global Watch Analysis / Averroes & Cie., London 2019, page 2

[59] 2004.09.03 Averroes & Cie. Sarl Paris 

[60] https://es.foursquare.com/v/librairie-averroes/4f0444677ee579338f9cacd4;

[61] https://www.infogreffe.fr/entreprise-societe/418502993-averroes-cie-750198B066930000/actes-deposes.html?typeProduitOnglet=EXTRAIT&afficherretour=true;

[62] 2019.07.02 Averroe & Cie. Sarl Paris;

[63] Christian Chesnot and Georges Malbrunot, “Qatar Papers: How Doha finances the Muslim Brotherhood in Europe”. Global Watch Analysis / Averroes & Cie., London 2019, page 2;

[64] 2008.11.04 Countries Reports Publishing Ltd. London;

[65] 2020.01.01 Countries Reports Publishing Ltd. London;

[66] 2008.11.04 Countries Reports Publishing Ltd. London;

[67] https://careers.davidlloyd.co.uk/;

[68] https://www.linkedin.com/in/gethin-webb-b7772617/?originalSubdomain=ch;

[69] 2020.01.01 Countries Reports Publishing Ltd. London;

[70] https://www.icij.org/investigations/panama-papers/video/;

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.