Une machine à boue inonde Berlin

Voici comment les chrétiens-démocrates allemands tentent désespérément (et de manière autocratique) de gagner une campagne électorale apparemment déjà perdue

01

Le matin du 20 septembre 2021, le ministre fédéral des finances et candidat social-démocrate à la chancellerie, Olaf Scholz, s'est présenté devant la commission des finances du Bundestag pour répondre aux questions accusatrices de ses collègues sur un scandale soulevé par l'enquête pénale du parquet d'Osnabrück[1], qui avait ordonné une perquisition des bureaux du ministère fédéral et de ceux de la CRF les jours précédents[2], après en avoir déjà ordonné une pour exactement la même raison en juillet 2020[3].

Six jours avant le vote. Il s'agit d'un événement sans précédent dans l'histoire de la République fédérale, car la direction du parquet d'Osnabrück est fermement entre les mains de la CDU[4] (en Allemagne, le pouvoir judiciaire est officiellement politisé), et cette précipitation est évidemment une tentative extrême de discréditer la candidature de Scholz à la chancellerie, étant donné que toutes les agences lui donnent un net avantage[5].

Ce fait ne peut passer inaperçu. L'accusation des magistrats chrétiens-démocrates est que deux employés de la CRF fédérale ont dissimulé des informations importantes dans des cas de blanchiment d'argent soupçonné d'être d'origine criminelle - et la CRF est une agence dépendant du ministère fédéral des finances, qui est dirigé par Olaf Scholz[6].

Avec les informations dont je dispose, je ne peux pas savoir si ces accusations correspondent à la vérité ou non, mais je suis certain d'autres choses :

a) l'État moderne a un besoin urgent d'une unité de police spécialisée qui traite de manière professionnelle (au niveau pénal) la criminalité financière, dont le blanchiment d'argent n'est qu'une des infractions possibles. En Allemagne, cette unité n'existe pas (bien que les Italiens, les Britanniques, les Français et les Espagnols aient démontré depuis de nombreuses années son importance et son efficacité), car lorsqu'il s'est agi de prendre position sur la question en 2009, le ministre fédéral des finances de l'époque, Wolfgang Schäuble (CDU), s'est opposé avec acharnement et combativité à la création d'une telle unité - et le SPD, comme les autres partis, pendant les huit années où Schäuble est resté en fonction, a accepté les choses telles qu'elles étaient[7] ;

b) il y a deux bureaux qui, officiellement, devraient remplacer l'absence de la police fiscale. La première est la BaFin (Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht), soupçonnée d'inefficacité depuis des années et qui fait l'objet d'une enquête depuis plus d'un an, depuis que l'ancien responsable de la structure suisse analogue, le controversé Mark Branson, est à sa tête, accusé (contre certains responsables) d'avoir utilisé des informations confidentielles pour participer à des opérations financières illégales. La BaFin est également sous le contrôle du ministère fédéral des finances, et les problèmes ont commencé lorsque Wolfgang Schäuble était à la tête de ce ministère[8] ;

c) l'autre bureau est la cellule de renseignement financier (CRF), une agence créée en 1995 à l'initiative internationale du groupe dit d'Egmont, c'est-à-dire par les forces de police nationales qui voulaient créer un canal légal pour l'échange d'informations sur la criminalité financière qui éviterait les contraintes des lois nationales sur la juridiction pénale. Pour cette raison, la CRF fonctionne mal et mal, est sous-équipée, n'a aucun pouvoir, ne peut que donner des conseils et échanger des informations. Dans un cas célèbre, celui de la Cité du Vatican, la CRF locale, alors dirigée par le Suisse René Brühlhart, a servi à faire connaître aux banquiers du pape les détails des enquêtes criminelles menées contre eux dans le monde entier[9]. Exactement ce que l'on reproche aujourd'hui à la CRF allemande ;

d) attaquer le ministre parce que la CRF obtient exactement ce pour quoi elle a été créée (c'est-à-dire rien qui ait des conséquences pénales) est une manœuvre de propagande qui dissimule un fait indiscutable. À ce fait, il faut ajouter que la justice allemande n'est pas soumise à l'obligation d'enquête (comme en Italie) et, par conséquent, de temps en temps, selon des critères qui ne sont pas du tout transparents (l'affirmation d'un procureur qu'une certaine enquête criminelle coûterait trop d'argent au trésor public est suffisante pour arrêter toute poursuite) la justice poursuit ou non un criminel selon les intérêts spécifiques d'un certain procureur local.

Mon appréciation des faits : l'attaque contre Scholz est une ânerie. Personne, ni la CDU ni le SPD, n'est irréprochable. Le débat, ainsi lancé, empêchera la seule chose à faire : remettre en cause, une fois pour toutes, la politisation de la justice allemande et obliger les partis à mettre en place une unité spécialisée dans la lutte contre la criminalité financière sur le modèle de la Guardia di Finanza italienne ou du Serious Fraud Office anglais.

[1] https://www.zdf.de/nachrichten/heute-19-uhr/befragung-scholz-finanzausschuss-video-100.html

[2] https://www.staatsanwaltschaft-osnabrueck.niedersachsen.de/startseite/aktuelles/presseinformationen/durchsuchungen-im-bundesministerium-der-finanzen-und-im-bundesministerium-der-justiz-und-fur-verbraucherschutz-204031.html

[3] https://www.spiegel.de/panorama/justiz/verdacht-auf-strafvereitelung-ermittler-gehen-gegen-zoll-spezialeinheit-fiu-vor-a-8d657c7f-f570-4a16-85c0-82134da79905

[4] https://www.sueddeutsche.de/politik/olaf-scholz-durchsuchung-im-finanzministerium-1.5412941

[5] https://www.wahlrecht.de/umfragen/

[6] https://www.spiegel.de/panorama/justiz/verdacht-auf-strafvereitelung-ermittler-gehen-gegen-zoll-spezialeinheit-fiu-vor-a-8d657c7f-f570-4a16-85c0-82134da79905

[7] https://www.wiwo.de/politik/deutschland/vorsitzender-der-gewerkschaft-der-polizei-die-politik-will-nicht-wirksam-gegen-geldwaesche-vorgehen/22662622.html ; https://sven-giegold.de/geldwaesche-bekaempfung-schaeuble-darf-nicht-von-eigenen-versaeumnissen-ablenken/ ; https://mafianeindanke.de/im-kampf-gegen-geldwaesche-und-terrorismusfinanzierung-die-fiu-wechselt-zum-zollkriminalamt/

[8] https://www.manager-magazin.de/politik/deutschland/wirecard-staatsanwaltschaft-frankfurt-leitet-ermittlungsverfahren-gegen-bafin-ein-a-006e7db2-3cf2-4e8a-9024-6a615516f099 ; https://www.sueddeutsche.de/wirtschaft/wirecard-bafin-ermittlungen-1.5262378

[9] http://ibiworld.eu/2021/02/15/golfo-persico-la-guerra-dopo-larmistizio/ ; https://www.adnkronos.com/scandalo-vaticano-brulhart-siamo-davanti-a-un-abbaglio-processuale_1owYr1eWGAzc6IjJQOjLnY

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.